Grimo, assassin malgré lui.

Aller en bas

Grimo, assassin malgré lui. Empty Grimo, assassin malgré lui.

Message par Gigatoon le Jeu 06 Juil 2017, 20:52

Grimo, assassin malgré lui. FicheDePerso3_download

Grimo, assassin malgré lui. FicheDePerso4

Aaaaah la la la la la... 
Quelle galère cette histoire, j'avais roulé par erreur sur une poule avec mon charriot et le fermier était vert de rage, mais plutôt que de me mettre une raclée il m'a dit que je pouvais lui filer un coup de main en massacrant le chat de sa voisine qui n'arrêtait pas de lui chipper des poussins.
J'ai fait ça vite fait bien fait, sauf que la voisine m'a grave rodé, genre gros critique en perception, vous voyez le truc ? Du coup, elle était en larme et elle allait me balancer à la garde du village alors j'ai vendu le fermier et elle est rentrée dans une colère noire, elle m'a pris par la main et m'a emmené pour que je zigouille le chien du type. Là, ça allait un peu loin alors j'ai dis non... Puis en fait elle m'a fait grave flippé alors je l'ai fait.
Sauf que la voisine, elle participe à un club de lecture avec des amies et elle a parlé de comment j'ai dégommé le cabot à toutes ses copines et comme aucune d'entre elles ne peut blairer le fermier elles ont décidé de se cotiser et de me payer pour que je verse du poison dans l'abreuvoir. J'avoue qu'à ce moment là j'aurais vraiment dû me barrer mais j'avais plus un rond à l'époque alors j'ai cédé. Evidemment une fois le forfait commis elles m'ont directement dénoncé à la garde avec des preuves bidons. Ben oui, je commençais à m'en sortir plutôt pas mal niveau discretion.
Bref ils m'ont vraiment trop saoulé alors la nuit qui a suivi j'suis allé dans les maisons discretos et bim le fermier, bim la voisine, bim les copines et bim les garde.

Résultat, j'ai été obligé de partir un peu en hâte du village et maintenant j'en ai fait mon taff. C'est plutôt sympa quand tu aimes voyager et que t'as pas forcément envie de te faire des potes. Et puis surtout ça paye pas trop mal même si en ce moment on me propose des petits contrats d'aventurier sympa.
Je vais y réfléchir.


Dernière édition par Gigatoon le Mer 19 Juil 2017, 02:19, édité 4 fois

─────────────────────
Quand je suis le destin ::
Grimo, assassin malgré lui. InchargeGrimo, assassin malgré lui. SharedgmingGrimo, assassin malgré lui. ImprovGrimo, assassin malgré lui. MirrorGrimo, assassin malgré lui. CharacterdeathGrimo, assassin malgré lui. Gonzo

Quand je le subis ::
Gigatoon
Gigatoon
Aventurier

Date d'inscription : 06/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Grimo, assassin malgré lui. Empty Re: Grimo, assassin malgré lui.

Message par Gigatoon le Dim 16 Juil 2017, 00:53

"Aidons les gardes de Plouducs" par Urghar

Voilà toute l'histoire :


Bon bah, j'étais de passage à Plouduc. C'est un petit village sympa où ils font du cidre et où ils pêchent des beaux brochets dans le Lac Aspousser juste à côté.
Enfin, tout ça pour dire que je m'étais installé tranquille à l'auberge pour écouter les ragots en attendant que quelqu'un ait besoin de mes services. Mais voilà t'y pas qu'il y a eu du grabuge en ville, attaques de gobelins, ombres bizarres la nuit, de quoi inquiéter les villageois (et moi aussi j'avoue) du coup la garde n'est pas resté inerte, elle à directement placardé des contrats pour demander l'aide d'aventurier itinérants.

Pas plus d'une journée s'est écoulée avant que ne se regroupent des types un peu louches qui ont commencé à enquêter sur cette histoire d'ombres. Un elfe mal sapé, un vieillard sourd comme un pot, un demi-elfe plutôt cool, un orc domestique et un drôle de mec tout en noir. Je les ai regardé courir un peu partout dans le village tout le lendemain. On s'est vraiment bien foutu de leur gueule à la taverne, surtout le tavernier qui ne pouvait pas blairer le demi-elfe. Bref, ça à tourné au vinaigre quand l'ogre et le gamin en noir ont essayé de tuer un mec du village sans raison. L'elfe devait être de mèche car il s'est enfuit au petit matin avant que les deux criminels ne soit jugés et exécutes. 

C'est là que je me suis dit qu'il était tant d'entrer en scène, je n'avais pas fait de boulot honnête depuis un bail et c'était le moment de tenter de mettre un pied dans la carrière d'aventurier. 
Je suis donc allé voir les rescapé de ce naufrage, Archibald l'ancêtre dur de la feuille et Rubyen le demi-elfe courageux. Ils ont rapidement apprécié ma motivation et ont accepté de me joindre à leur enquête juste avant qu'on ne recrute une symérienne nommée Sunvilda comme garde du corps. On a décider d'attendre la nuit pour voir ces ombres de nos propre yeux.

Alors qu'on s’apprêtait à aller ne rien faire jusqu'au crépuscule, un collègue assassin qui s’appelle Roxas est venu nous demander de lui filer un coup de main pour la mission des gobelins. Je n'étais pas super chaud a l'idée de me retrouver harcelé par ces vilaines bestioles vertes mais devant l’enthousiasme général il m'a fallu leur emboîter le pas vers la forêt à l'est. C’était finalement assez bucolique, jusqu'à une petite embuscade. J'ai pris un peu de recul pour analyser la situation avant de tomber dans le dos du gobelin sans qu'il n'ait le temps de réagir. Du vrai boulot de pro. 
Après ça s'est enchaîné un peu vite, le vieux a baragouiné quelques mots dans leur langue et ils nous ont tous sauté dessus. Enfin, moi j'avais trouvé une position stratégique pour pouvoir intervenir au mieux pendant les hostilités. La bataille s'est ensuite décalé vers le camps où on a pu casser leur affreux golem et leur mettre la misère. Je ne suis pas sûr que mes coéquipiers l'ai remarqué mais j'ai effectué une "retraite stratégique" et je suis revenu avant de bien me vautré pendant la bataille mais ça ne m'a pas empêcher de récupérer ma part du butin une fois rentré à bon port.

Après cette terrible après-midi sanglante, on à pu prendre un bon repas presque calme. Apparemment un type de la garde et le tavernier ont taquiné notre demi-elfe pendant que j'étais allé chercher du sel. Après ce repas frugal, direction la deuxième mission. On s'est planqué dans les champs et on a attendu les ombres. 

Finalement, les ombres n'était que des pauvres gens en fuite qui voulaient récupérer un peu à manger. On les a aidé à prendre contact avec des gens sympa en ville et ils ont obtenu un statut de réfugié le temps qu'ils puissent rembourser leurs sauvetages à la communauté par des bon et loyaux services. Roxas a un peu faillit foirer avec les garde parce que j'ai l'impression qu'il a des petits problèmes de mythomanie mais globalement, on n'a vraiment pas eu de problème avec toutes ces personnes.

J'ai vraiment apprécié bosser en équipe, pourtant j'ai pas trop le feeling avec les gens d'habitude. Ça doit être l'exaltation de l'aventure. J'espère que je les recroiserai à l'occasion.



Date de partie : 15/07/2017
Grosse Mandale : Urghar
Up niveau 2 :  +1 pv, +1 Force
Récompense : 95 xp et 30 xp
Récompense autre :  49 po et 12 pa
Compagnons : Archibald (Camie), Sunvilda (Percolator), Rubyen (Pihérault), Roxas (Roxas027)


Dernière édition par Gigatoon le Mar 29 Aoû 2017, 11:47, édité 7 fois

─────────────────────
Quand je suis le destin ::
Grimo, assassin malgré lui. InchargeGrimo, assassin malgré lui. SharedgmingGrimo, assassin malgré lui. ImprovGrimo, assassin malgré lui. MirrorGrimo, assassin malgré lui. CharacterdeathGrimo, assassin malgré lui. Gonzo

Quand je le subis ::
Gigatoon
Gigatoon
Aventurier

Date d'inscription : 06/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Grimo, assassin malgré lui. Empty Re: Grimo, assassin malgré lui.

Message par curtis74 le Dim 16 Juil 2017, 08:19

Et Bim ! La duchesse d'Aquitaine !  lol!

─────────────────────
Toujours en quête de nouvelles tête pour nos sessions papier:
MJ, PJ, confirmé ou débutant, si tu es dans un rayon de 100km autour de Genève, que tu aime la rigolade la bière et les chips, alors viens chercher bonheur !
curtis74
curtis74
Aventurier

Localisation : Haute-Savoie, Genève
Date d'inscription : 09/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Grimo, assassin malgré lui. Empty Re: Grimo, assassin malgré lui.

Message par Gigatoon le Mer 19 Juil 2017, 20:01

"La malédiction du terrible Démon Lévac" par Vimaire

Voilà toute l'histoire :

Ça faisait longtemps que je n'avais pas donné de nouvelle parce que j'ai eu un boulot qui m'a emmené sur les route, j'accompagnais un convois de Bas-du-Lac vers Glargh après un détour vers Bourg-de-baie. Quel sacré voyage !

Tout se passait tranquillement jusqu'à ce qu'on se fasse attaqué par d'énormes reptiles typique des terres sauvage de Kwzprtt. Le convois d'une bonne vingtaine de caravane à volé en miette. J'ai couru, couru, couru à perdre haleine tout l'après-midi et jusqu'au soir poursuivit par ces terribles bêtes. Il faisait déjà nuit quand je frappais à l'auberge accompagné de trois compagnons d'infortune. Un tavernier à l'air hagard nous ouvrit et nous laissa gentiment rejoindre le dortoir vide de son auberge après avoir mis à la porte un de mes comparses qui demandait un peu trop de confort pour un heure si déraisonnable.

Je me réveillais le lendemain peu avant midi dans le grand dortoir de l'auberge de Friou-sur-Mer, un charmant petit village côtier. Je me rendis compte que j'avais passé la nuit sans même me dévêtir et que d'affreuses courbatures m'étreignaient les mollets à cause du marathon de la veille. Je retrouvais à la table du repas-pti'dej mes deux autres amis de chambrée dont Roxas mon ancien cohéquipier de Bas-du-Lac. Après un bon gueuleton et quelques mots échangés nous nous renseignâmes auprès de Roger l'aubergiste sur le village et ces alentours.
C'est lui qui nous informa que le prêtre du village avait besoin d'âme charitable pour régler un terrible problème qui pesait sur la bourgade.

La noblesse de cette tâche ainsi que l'appât du gain (surtout) nous enjoignirent à aller voir de quoi il retournait au temple. En traversant la place principale on pouvait sentir une brise marine tiède nous caresser le visage et des rires et des autres cri de joies venir nous bercer les tympans de leurs fraîcheur naïve. Nous entrâmes dans le temple, atmosphère froide et solennelle, le prêtre nous accueillit et nous présenta les faits ainsi que notre autre compagnon qui avait sûrement passé la nuit ici. Il y avait apparement dans le village, une créature démoniaque qui avait corrompu à l'aide d'une terrible malédiction les lieux et les habitants. Il se nommait Lévac Hans et utilisait son pouvoir maléfique pour obliger les gens à vaquer à des tâches futiles voir, complètement inutile. Une catastrophe pour l'économie de la micro-cité, l'église d'Oboulos ne pouvait laisser passer une telle hérésie.

Le paiement assez conséquent, nous retournions en ville enquêter sur cet être étrange et nous finirent par le trouver sur la plage entourer de femmes et d'hommes aux physiques avantageux et au verres à cocktail bien rempli. Mes alliés était chaud comme la braise et près à en découdre. Je m'installais donc tranquillement dans le sable les pour les regarder faire les pitres et se chamailler avec les jeunes femmes. L'un d'eux invoqua même des chiens assez moches qui finirent affalés dans le sable avec des lunettes de soleil à siroter des Virgin Moritos. 

Après ce bref interlude plutôt burlesque, nous avons discuté avec ce phénomène.
Il avait en fait été invoqué grâce à la prière du petit Johnny qui s'ennuyait beaucoup car, sous l'égide de l'église d'Oboulos, les gens travaillaient énormément et n'avait quasiment pas de temps à lui accorder. Il nous informa aussi que sa petite mission se terminerai le surlendemain car il était attendu dans d'autres contrées. Saisissant cette opportunité je revint à l'église expliquer au prêtre que nous avion trouvé la cause de cette "malédiction" et qu'il faudrait deux jours aux mages du groupe pour révoquer le "démon".

Fort heureusement pour moi, le prêtre été assez crédule ce qui nous permis de profiter de deux jours de farniente, avec jus de fruit, rigolade entre amis, danse et baignade au rendez-vous. Un mec bodybuildé en slip rouge me fila même des cours de natation gratos ! Puis le village repris sont calme et son travail habituel et nous pûmes empocher la prime de la mission qui nous avait été confiée.

Maintenant j'hésite à continuer la route vers la grande cité de Glargh que je n'ai pas encore eu le privilège de visiter ou bien à me remettre en route vers Bas-du-Lac ou je m'étais fait pas mal d'amis. 


Date de partie : 19/07/2017
Guitare Mélodieuse : Vimaire
Récompense : 50 xp
Récompense autre :  125 po et des notions de natation
Compagnons : Zabu (Zabu), Skalator (ΩMilpseud), Roxas (Roxas027)

─────────────────────
Quand je suis le destin ::
Grimo, assassin malgré lui. InchargeGrimo, assassin malgré lui. SharedgmingGrimo, assassin malgré lui. ImprovGrimo, assassin malgré lui. MirrorGrimo, assassin malgré lui. CharacterdeathGrimo, assassin malgré lui. Gonzo

Quand je le subis ::
Gigatoon
Gigatoon
Aventurier

Date d'inscription : 06/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Grimo, assassin malgré lui. Empty Re: Grimo, assassin malgré lui.

Message par Vimaire le Mer 19 Juil 2017, 20:27

c'était des pinacoladas mon petit et que levac hans soit avec toi

─────────────────────
les regles sont qu'il faut toujours avoir une serviette , faire gaffe au ombres et que quand tu es en noir tu n'es pas discret
Vimaire
Vimaire
Aventurier

Localisation : la terre enfin je crois
Date d'inscription : 03/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Grimo, assassin malgré lui. Empty Re: Grimo, assassin malgré lui.

Message par Gigatoon le Jeu 03 Aoû 2017, 14:10

"Brève incursion dans le hall d'entrée du donjon de Bones Zépabientofini" 1/2 par Carotte98

Voilà toute l'histoire :

C'était la première fois que j'allais m'aventurer dans un donjon. J'avais croisé la veille dans une auberge de Chnafon, un mec à l'allure sinistre, tout encapuchonné et pourvu d'un long manteau noir. Il avait sûrement décelé tout mon potentiel puisqu'il est venu me voir pour me demander (presque en premier) si j'avais le temps d'aller récupérer un artefact puissant dans le donjon de Bones Zépabientofini, c'était une paire de dés enchantés.

Avide de poursuivre ma carrière d'aventurier, je me retrouvais à trois heures du matin prêt à visiter ce bâtiment atypique et rectangulaire avec pour seule ouverture une porte massive d'un bois très solide à première vue. Les autres aventuriers n'étant apparemment pas aussi matinaux que moi, je m'endormais, caché dans un buisson.

Je me réveillais vers 7h30 car deux de mes futurs collègues discutaient près de la porte. Un bourreau du nom de Georges et une prêtresse elfe nommée Irina. Après m'être débarrassé des feuillages pris dans mes vêtements, j'allais me présenter à mes deux compagnons. Un mage appelé Bert et frère Orlova, un vieux prêtre, arrivèrent peu après et nous nous tournâmes vers cette énorme porte qui, après l'analyse du pousser/tirer nous apparue belle et bien fermée. Le bourreau tenta alors d'y planter sa hache en vain puis le mage proposa un solution plus subtile à base d'embrasement. 
Il fallu bien 20 minutes pour que le feu magique ait raison de la lourde porte.

Le grand Hall était propre et bien entretenu, on pouvait lire sur une table bien en évidence les informations légales sur les droits et devoirs des maîtres de donjon et des aventuriers voulant les parcourir. Continuant notre chemin, on tomba sur une salle de banquet. Le bourreau expliqua rapidement à un orc qui l'avait remarqué qu'on s'était trompé de chemin, celui-ci sûrement trop occupé à manger n'y prêta pas attention et nous fîmes demi-tour. Le vieux prêtre fut, à ce moment, pris de regret pour l'âme de la pauvre porte sacrifiée et quitta le donjon en demandant pardon à ses dieux d'avoir maltraiter du mobilier et d'être entré par effraction dans un lieu scellé, au plus grand étonnement du reste du groupe.

Nous continuâmes à visiter les salles adjacentes au hall d'entrée trouvant quelques pièces sans grand intérêt, tels que la cuisine et le cagibi, et massacrant quelques orcs belliqueux se promenant seuls dans les couloirs mais qui réussirent toutefois à briser l'arme du bourreau. Nous pillâmes évidement sans vergogne toutes les pièces ainsi découvertes !

Ce donjon commençait plutôt tranquillement, mais quels périples pouvaient nous attendre dans les profondeurs insondable de ce lui lieu ?

La suite au prochaine épisode !


Date de partie : 03/08/2017
Grand Mastodonte : Carotte98
Récompense : 10 xp
Récompense autre :  Quelques Po et Pa ainsi qu'un beau duvet et un seau.
Compagnons : Frère Orlova (Brukner), Georges Leclement (Aleks), Irina Portdufroid (Vimaire), Bert (Diro)


Dernière édition par Gigatoon le Lun 04 Sep 2017, 23:10, édité 3 fois

─────────────────────
Quand je suis le destin ::
Grimo, assassin malgré lui. InchargeGrimo, assassin malgré lui. SharedgmingGrimo, assassin malgré lui. ImprovGrimo, assassin malgré lui. MirrorGrimo, assassin malgré lui. CharacterdeathGrimo, assassin malgré lui. Gonzo

Quand je le subis ::
Gigatoon
Gigatoon
Aventurier

Date d'inscription : 06/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Grimo, assassin malgré lui. Empty Re: Grimo, assassin malgré lui.

Message par Gigatoon le Ven 04 Aoû 2017, 23:40

"Même pas peur du golem du donjon de Bones Zépabientofini" 2/2 par Carotte98

Voilà toute l'histoire :

Donc, on était dans ce donjon bien propre et là, paf ! Je regarde à gauche, à droite, le magicien Bert s'est volatilisé ! Surement un sort qui à du rater et l'envoyer dans un autre bled du coin. 

Du coup on a repris notre progression dans le donjon et on est parti visiter l'aile Est en retraversant le hall. Grâce à mes main experte on a trouvé un coffre rempli de beaux vêtements et de pièces d'or, ce qui n'était pas pour déplaire à mes compagnons. 
Un peu plu loin, on est tombé sur une salle de briefing où on a du se battre contre un sorcier et deux vilains orcs. J'ai même pris une flèche dans l'épaule, ça fait super mal mais pas autant que ce que j'ai fait subir à l'archer qui a osé la tirer. (niark niark). Du coup dans la salle du briefing il y avait la carte du donjon et on a pu interroger le magicien grâce au puissant pouvoir de la prêtresse.

On à donc filé droit vers le bureau du maître du donjon en pillant au passage l'armurerie et en tentant de bloquer avec plein d'armes les mécanismes sensés remonter le vilain golem en cas d'intrusion. Puis on a ouvert le bureau et on est tombé nez à nez avec le seigneur Bones. J'aurais vraiment préféré qu'il ne soit pas là.
Il m'a gentiment demandé de poser le seau de son orc de ménage dans un coin de la pièce et pendant que je m’exécutais, Georges le bourreau s'est mis à lui envoyer des hachoir au visage jusqu'à ce qu'il ne soit plus qu'un gros tas de chair informe prêt à éclater. 

Et du coup, pas il a éclaté juste après que j'ai eu le temps de me mettre à l'abri.
Sauf que le bourreau, il n'avait pas bien écouté l'histoire de notre commanditaire qui avait clairement spécifié que Bones était immortel. Et là, il s'est relevé dans un corps décharné et spectral et à commencé à aspirer l'âme du bourreau déjà sous le choc à cause de l'explosion. Prenant mon courage à deux mains, et surtout en profitant d'un coup de fouet divin de la prêtresse, j'ai foncé sur la vitrine où se trouvait le dé que nous étions venu chercher et qui, selon la légende, renfermait l'âme du vilain mort-vivant. En deux coups sec je brisais cette vitre, m'emparait du dé et commençait à filer vers la sorti ! 

La prêtresse Irina qui semblait avoir compris m’emboîta le pas et Georges ne tarda pas à suivre bien qu'encore un peu sonné par son expérience désagréable. En repassant dans la salle suivante j'ai pu voir les lames se briser dans les mécanismes qu'elles devaient bloquer et le golem monter peu à peu. J'ai continué à courir aussi vite que mes jambes pouvaient me porter traversant les salles aux grandes colones, l'armurerie, la forge quand tout à coup je senti une violent explosion dans ma main qui me cloua au sol. Le dé venait d'être réduit en poussière et la puissante explosion loin derrière moi m'indiqua que son ex-propriétaire avait sûrement subit le même destin. Nous continuâmes tout les trois à courir vers la sortie après que je me sois relevé alors que le donjon tout entier s’effondrait de toute part.

Dehors, j’expliquais sur la route de Schnafon, à mes compagnons, ce qui s'était passé. De quoi nous laisser le temps de réfléchir à notre futur négociation avec l'étrange employeur qui nous avait envoyé là bas.


Date de partie : 05/08/2017
Glu Mycosique : Carotte98
Récompense : 39 xp
Récompense autre :  Des Po et des Dagues à revendre.
Compagnons : Georges Leclement (Aleks), Irina Portdufroid (Vimaire)


Dernière édition par Gigatoon le Lun 04 Sep 2017, 23:07, édité 2 fois

─────────────────────
Quand je suis le destin ::
Grimo, assassin malgré lui. InchargeGrimo, assassin malgré lui. SharedgmingGrimo, assassin malgré lui. ImprovGrimo, assassin malgré lui. MirrorGrimo, assassin malgré lui. CharacterdeathGrimo, assassin malgré lui. Gonzo

Quand je le subis ::
Gigatoon
Gigatoon
Aventurier

Date d'inscription : 06/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Grimo, assassin malgré lui. Empty Re: Grimo, assassin malgré lui.

Message par Gigatoon le Dim 03 Sep 2017, 17:05

"La compagnie à 20000 PO - Le retour des héros"
par Carotte98


Voilà toute l'histoire :

Après un bivouac bienvenue, nous nous réveillâmes sur la route du retour en direction de Chnafon où nous avions la ferme intention de tirer cette histoire au clair avec notre commanditaire. En effet, il semblait évident à Irina, George et moi que celui-ci nous avait cacher des informations au sujet de cet artefact magique lié au maître et à son donjon.
Alors que nous nous apprêtions à lever le camps, j'entendis quelques voix dans des bosquets un peu plus loin. Des mercenaires apparemment, et prêts à en découdre !
Je me faufilais discrètement dans un buisson au feuillage dense pour observer leur arriver et jauger de leurs intentions. Celles-ci furent assez claires. Épées levées, il engagèrent le combat dès la rencontre avec mes quatre compagnons. En effet, Ornek un sympathique nain prêtre de Dlul et Themis l'elfe noir menestrel nous avaient rejoint pour passer la nuit.
Il n'en fallu pas plus pour courroucer notre bourreau qui mis rapidement un terme à la vie de deux des malotrus avec le soutient du prêtre pendant que je mettais à genoux le troisième pour éviter qu'il n'attaque nos lanceurs de sorts.

Ce troisième type comme la rencontre du même nom, nous informât qu'une prime outrancière avait été déposé pour la capture de notre groupe initial. 20000 pièce d'or de récompense, 8000 par tête ! De quoi rameuter tous les aventuriers et les mercenaires de la terre de Fangh. Sur notre prisonnier, on trouva une des affiches distribuées à Glarg, Miuej et Chnafon pour notre capture, la description qui était faites de moi n'était pas très raccord à la réalité comme d'habitude mais tant que le groupe restait constitué, je restais une proie assez facile à retrouver. 

Nous devions vite retrouver le mec louche qui nous avait fourni notre quête, nul doute qu'il était au moins en partie derrière tout ça. Heureusement, George et plusieurs autres membre de notre nouveau groupe était déjà connu à Chnafon et pouvait user de leur notoriété en temps qu'aventurier débutant pour nier facilement les accusations portées contre nous ce qui nous garantissait une certaine immunité là-bas.

Nous nous rendîmes donc à la ville pour recevoir quelques éclaircissements et nous disculper de tous soupçons. 
Arrivé à Chnafon, on a évité uns bande de miliciens probablement à notre recherche afin de rejoindre la maison de la famille Leclement où nous avons pu prendre le thé.
Puis nous nous sommes rendu à l'autre bout de la ville dans la taverne des saltimbanques où un contact d'une agence secrète de prévisions des prophéties et autres catastrophes apocalyptiques nous a renseigné sur le gigantesque bazar dans lequel on avait mis les pieds.
Un groupe malfaisant comptait déclencher un événement préjudiciable majeur et nous faisait porter le chapeau pour brouiller les pistes.

Fort de cette information, nous allâmes alors faire quelques emplettes avant de se séparer pour la journée. Objectif, attendre le crépuscule pour se rejoindre à l'auberge de la chaise boiteuse, notre point de repli, et continuer à mener notre enquête. En attendant, il me restait un peu de temps pour faire le tour de la ville et découvrir cette charmante bourgade.

Bon, il est 18h, je suis au point de rendez-vous et mes compagnons ne sont toujours pas là, je vais aller prendre un verre et espérer qu'ils ne tardent pas trop.


Date de partie : 01/09/2017
Gratte Melon : Carotte98
Récompense : 0 xp
Récompense autre :  Connaissances points notables de la ville de Chnafon.
Compagnons : Georges Leclement (Aleks), Irina Portdufroid (Vimaire), Ornek le serviteur de Dlul (Farok), L'extraordinaire Thémis (Ake)


Dernière édition par Gigatoon le Lun 04 Sep 2017, 23:11, édité 2 fois

─────────────────────
Quand je suis le destin ::
Grimo, assassin malgré lui. InchargeGrimo, assassin malgré lui. SharedgmingGrimo, assassin malgré lui. ImprovGrimo, assassin malgré lui. MirrorGrimo, assassin malgré lui. CharacterdeathGrimo, assassin malgré lui. Gonzo

Quand je le subis ::
Gigatoon
Gigatoon
Aventurier

Date d'inscription : 06/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Grimo, assassin malgré lui. Empty Re: Grimo, assassin malgré lui.

Message par Gigatoon le Lun 04 Sep 2017, 23:05

"Les pilleurs de tombes" par Farok

Voilà toute l'histoire :

Notre petite troupe était donc réunie ce soir pour préparer la contre-offensive, dès demain matin nous serons au poste de garde Est pour voir Rupert, un contact du type des Saltimbanques. Après une nuit reposante, nous frappâmes à sa porte, il n'avait pas vraiment plus d'informations mais en réussissant à le convaincre de notre bonne foi, il nous assura qu'il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour nous couvrir et falsifier les documents liés à notre prime pour qu'ils ne correspondent pas à nos identités.

Cela ne durerait peut-être pas éternellement mais nous permettait au moins d'être tranquille un moment. J'allais donc trinquer à notre sauvetage avec mon amie Irina et nous pûmes faire la rencontre d'une gentille dame en proie au malheur. La tombe de son pauvre père avait été profané et malgré la plainte déposée auprès de la garde, la résolution de cette affaire semblait ne pas vraiment intéresser les autorités locales.
Il était évident que nous devions l'aider (contre une petite rémunération)

Le début de notre enquête commença évidemment sur la tombe du défunt, à 6 km du centre dans un charmant cimetière. Après l'analyse des lieux et l'interrogatoire du fossoyeur nous n'étions pas plus avancé. La seule chose que nous ayons découvert, c’était que les pillards agissaient en groupe.
Retour donc à Chnafon, les gardes avait sûrement quelque chose de plus interressant à nous apprendre. Fort de nos talents d'investigateur et de quelques nouvelles données apportées par les hommes d'armes de la ville, nous nous rendîmes finalement dans un autre cimetière plus au sud de la ville où était mis en terre les brigands et autres racailles ayant subit la justice de la cité. Georges avait dû envoyer pas mal de monde ici.

Le cimetière était à côté d'une petite chapelle. Dans un cadre des plus bucolique avec la petite fontaine et les bois, nous fûmes accueillit par Fohs O'Ailleurs le fossoyeur local. Il fût un bon hôte et nous fit visiter le coin, nous montrant le cimetière, la chapelle, le golem, le clocher et nous servant un maigre repas et de l'eau pour nous hydrater et nous nettoyer. D'ailleurs, avec du recule, je me demande encore pourquoi j'ai aidé l'elfe à se peigner, elle est bien assez grande pour le faire toute seule.

Puis vint la nuit, vint la veille, vinrent les pillards et vinrent les combats qui s'achevèrent à grand coup de sortilèges et de dagues bien placées. Nous ne tardâmes pas à soutirer au survivant toutes les informations sur leur trafic grâce au pouvoir d'Irina et amenâmes le bougre aux gardes pour qu'il soit emprisonné. Après cela, il était temps de récupérer les dépouilles volées afin qu'elles retrouvent la paix dans leurs dernières demeures.

La jeune femme était ravie et nous offrit pour récompense une somme des plus correcte. Irina repartie peu de temps après pour Glarg où elle semblait avoir affaire. De mon côté, je suis aussi allé faire quelques emplettes et j'ai réussi à dénicher une magnifique dague ouvragée avec un pommeau orné d'un serpent d'argent.
Maintenant, je vais surement rester encore un peu dans cette heureuse bourgade qu'est Chnafon le temps de me remettre de mes émotions et qu'une nouvelle aventure se propose à moi !


Date de partie : 04/09/2017
Germe Mutant : Farok
Récompense : 90 xp
Up Niveau 3 : Compétence "Natation", +6 pv, +1 Attaque
Récompense autre :  Quelques po et l'amitié d'une prêtresse elfe.
Compagnons : Irina Portdufroid (Vimaire)

─────────────────────
Quand je suis le destin ::
Grimo, assassin malgré lui. InchargeGrimo, assassin malgré lui. SharedgmingGrimo, assassin malgré lui. ImprovGrimo, assassin malgré lui. MirrorGrimo, assassin malgré lui. CharacterdeathGrimo, assassin malgré lui. Gonzo

Quand je le subis ::
Gigatoon
Gigatoon
Aventurier

Date d'inscription : 06/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Grimo, assassin malgré lui. Empty Re: Grimo, assassin malgré lui.

Message par Gigatoon le Lun 25 Sep 2017, 17:48

"Voyage en terre de Tongh" (1ere et 2eme partie) par Drake

Voilà toute l'histoire :

Aaaaaaaaah ! Quel mal de crâne, je n'ai jamais eu une gueule de bois pareille !
J'étais en route vers le donjon de Naheulbeuk, satisfait de ma précédente expérience de donjon, près à en découdre avec ce lieux mythique d'où personne, selon la légende, n'est jamais sorti. Et voilà qu'après une nuit de camping pendant mon voyage, je me retrouve paumé au petit matin dans une plaine couverte de brumes avec l'impression qu'un marteau s'amuse à danser la tektonik dans ma tête. A peine le temps de me redresser qu'un vieux type avec une grande barbe apparaît sous mon nez et me demande mon nom avant de disparaître comme il est venu sans attendre la réponse.

Autant dire que la journée commence bien mal...
Je m'empresse de rouler mon duvet et commence à avancer un peu au hasard dans la brume. Il ne fallut pas longtemps pour que se dresse sur mon chemin la sympathique Evangeline, une demi-elfe ranger avec qui j'allais faire un petit bout de chemin puis Kadath Khae, un elfe noir et collègue assassin ni vraiment discret sur sa profession ni dans son allure avec son short-maillot de bain et ses tongs. J'allais malheureusement devoir faire un bout de chemin avec lui aussi. Mes deux compagnons était tout aussi perdus que moi mais à force d'avancer, on finit par rejoindre une grande étendue verdoyante où l'on pu constater que la brume formait un immense mur à perte de vue derrière nous.
Pas très naturel tout ça.

Il ne nous a pas fallu longtemps avant de trouver un gouffre qui arborait en son flan un escalier étroit et bancal. Motivés par l'envie de trouver une quelconque civilisation pouvant nous remettre sur le bon chemin, nous tentâmes une descente le long de la parois. Et là, alors que je commence à vérifier chaque marche pour ne pas activer de piège et tomber dans le ravin, Kadath qui me suit, tombe manquant de m'entraîner dans ça chute. Il dévale l'escalier plus rapidement qu'il n'aurais jamais voulu le faire et m'évite ainsi d'avoir à tester toutes les marches suivantes. Arrivé en bas je le vois tout endolori mais immobile. Les deux sang-d'elfe ayant hérité d'une vision accrue dans l'obscurité m'avertissent de la présence de deux crocodiles. Avançant avec prudence, on s'aperçoit en fait qu'ils sont empaillés. S'en suit une inspection des lieux où nous trouvons et récupérons le livre d'un architecte, quelques parchemins et un crayon de belle facture. Mes deux compagnons saccagent la pièce avant de repartir ce qui m'oblige à laisser un petit mot d'excuse pour le désordre car je trouve leur comportement tout à fait déplacé.

Dans le livre de l'architecte nous découvrons une carte titrée "Terre de Tongh" où nous repérons facilement le gouffre et pouvons voir que la brume entoure l'intégralité de la région. Cet endroit est vraiment de plus en plus étrange. Sur la carte sont aussi indiqués un lac, une île, un village, un moulin, des montagnes et une jungle. Après un court échange, on décide alors de se rendre au village qui est le point le plus proche du gouffre. En chemin, nous trouvons un certain Grobinson, un vieillard vivant dans une cabane isolée et qui nous raconte un peu son histoire et celle de ces terres. Apparemment, depuis plus de trente ans, ces terres surprenantes et isolées de tout par la brume magique semble se développer à leur rythme, loin des aléas du monde extérieur. Annuellement, il semble que des aventuriers comme nous et lui se retrouvent coincés dans ce lieu. C'est cela qui a formé la communauté établie en village un peu plus au nord car personne n'arrive à repartir. Nous apprenons aussi que le moulin à été transformé en château par un petit seigneur qui n'aime pas qu'on dise que c'est un moulin et qui troque des objets venus de Fangh contre des vivres aux villageois.

Arrivés au village, nous nous séparons, je m'en vais acheter quelques carottes au cultivateur locale et me renseigner auprès du chef s'il est possible d'avoir un emplacement pour s'installer au cas où nous n'arriverions pas non plus à repartir. Je retrouve Evangeline un peu plus tard sur la place centrale qui m'accompagne à la taverne où Kadath nous attend ivre mort. Nous rejoignons alors tous ensemble le guérisseur du village car une inscription bizarre dans le livre pourrait nous mettre sur la piste d'une sortie. Il accepte de nous aider contre rémunération et après une courte bagarre entre Eva et Kadath, nous laissons l'elfe alcoolique dégriser tranquillement.

La demi-elfe aidant le guérisseur pour la traduction, nous commençons à prendre de l'avance avec Kadath enfin remis de son ivresse en nous rendant au château. Grâce au chef du village Tétenpagail qui m'a recommandé, nous entrons assez facilement au château et rencontrons Napoléon, le seigneur des lieux. Je me propose en temps que garde et il m'accueille le plus agréablement du monde. Beaucoup plus agréablement que Kadath qui à la mauvaise idée de le titiller sans finesse sur le fait que le château est un moulin et qui faillit être mis à l'arrêt. Après un petit test avec son maître d'arme, Napoléon salue ma performance et me propose une place de garde plutôt confortable. J'approuve mais informe le seigneur que je vais quand même tenter ma chance pour quitter ce pays et qu'en cas d'échec je reviendrai vers lui. Il semble très compréhensif et est d’ailleurs prêt à nous donner des indices en échange de la récupération d'un vieil artefact. Eva nous ayant rejoint, elle lui demande aussi à quoi sert le crayon. Napoléon s'y connaissant en art magique nous dévoile qu'il permet de matérialiser des objets que nous dessinons. Après une petite démo, on se retrouve avec un cube en pierre et une dague. D'après ce que nous dit la ranger qui a maintenant la traduction des symboles bizarres, le crayon nous servira sûrement à créer la clé d'une porte plus tard.

Après quelques péripéties à base d'arbre en métal aux fruits lourds et potentiellement dangereux, de longues heures de marche et de recherches infructueuses, de sphinx et d'énigme verte puis d'attaques de gobelins misérables, nous rentrons finalement au château, triomphant, la flûte magique entre les mains. Le sphinx nous à prévenu que la flûte pouvait invoquer un monstre impossible à contrôler et nous en informons notre commanditaire qui nous en remercie. Il nous dit alors qu'une personne peut nous en apprendre plus sur l'arrivage des objets de terre de Fangh et nous indique l'emplacement d'un temple sur la carte. Nous retournons donc nous nourrir et nous reposer au village avant les aventures du lendemain. A peine arrivés au camp, l'elfe noir nous quitte pour rejoindre la taverne quand nous rejoignons le banquet puis notre emplacement. Nous ne le reverrons pas avant le lendemain, sûrement aura-t-il dormi, complètement saoul près de la taverne.

Au petit matin, je m'en vais cueillir quelques fruits sur le pommier de la place centrale. C'est de là que je peux voir tomber dans les pommes le marchand nain, puis Kadath arriver en hurlant qu'il est médecin. Bien que je ne lui connaissais pas ce talent, il semble plutôt bien se débrouiller, il fait reculer les gens et ausculte le pauvre nain puis se tourne vers la foule indiquant qu'il s'agit d'un maladie qui peut être mortelle et que nous avons dû ramener en temps que porteur sain depuis la terre de Fangh. Il sort un livre et montre une plante qu'il faut lui trouver à plusieurs personnes qui l'entourent. Le guérisseur averti arrive pour aider et lorsqu'il s'approche, il tombe lui aussi dans les pommes. Inquiet je vais vers la maison du guérisseur voir s'il n'aurait pas des remèdes tout prêts. Quand je reviens, Kadath est parti avec l'or prétextant qu'il était source de contamination et Evangeline tente avec des premiers soins de réanimer les deux villageois. Grâce aux potions que je ramène, nous arrivons à réveiller les deux types qui comprennent aussitôt l'entourloupe. Le chef, assistant à tout cela, ordonne l'arrestation de l'elfe noir et comme il doute de pouvoir mettre la main sur lui, décide arbitrairement de nous bannir du village, Evangeline et moi qui les avons pourtant aidé.

Nous quittons donc le village et nous mettons en route vers le temple dans la jungle où nous pensons retrouver ce truand puisqu'il est nécessaire d'être trois pour désamorcer les pièges qui le protègent. Effectivement nous le rattrapons en chemin alors qu'il semblait un peu perdu. Dans le temple, nous faisons la connaissance d'une momie, prêtre d'Adati maudit pour avoir refusé un barbecue à des géants. Elle nous donne énormément d'indices sur l'île et un passage qui nous mènerait vers le magicien qui nous était apparu à notre arrivé et qui livre les objets de la terre de Fangh à Napoléon. Il nous dit aussi que le Napoléon actuel est un usurpateur qui a pris la place du vrai Napoléon. 

Après ce que "nous" avons fait au village, les aider avec ce petit problème politique me semble être la moindre des choses. Mes compagnons semblent aussi vouloir y retourner mais plus pour des raisons pécuniaires que morales. Nous rebroussons donc chemin pour arriver au château dont l'accès nous est privé après les frasques de notre boulet en ville. Les plans du livre de l'architecte nous informent qu'un passage secret permet néanmoins de rejoindre les sous-sols du moulin. Ceux-ci ont été aménagés en cachot et en salle de torture où nous retrouvons le vrai Napoléon. Après l'élimination efficace du garde par le second assassin, qui a finalement peut-être quelque utilité, nous libérons le détenu et le ramenons vers le village. Les villageois partent alors reprendre le château à l'usurpateur quand moi et les deux autres compères rejoignons le passage secret pour prendre à revers les gardes et le vil châtelain. Malheureusement un flot de lave se déverse sur nous alors que nous tentons d'ouvrir la trappe du tunnel et les usurpateurs, qui sont en fait des frère jumeaux vampires, nous sautent dessus depuis les buissons. Maladroit, Kadath brise et perd des armes avant de se prendre une raclée par les vampires pour avoir encore parlé de moulin. Mais Evangeline et moi arrivons tout de même à reprendre le dessus et à terrasser les deux affreux. De retour au château, Napoléon semble avoir gagné et nous remercie d'un lingot de trithil et de quelques rations de voyage chacun.

Nous faisons ensuite route vers le lac, l'île puis les ruines. Après avoir visiter l'ensemble du complexe, notre crayon magique nous ayant effectivement permis de créer la clé d'une salle au trésor consommant sa dernière charge de puissance, mes deux compagnons s'étant à nouveau battu entre eux sans raison et ayant déclenché quasiment l'intégralité des pièges,  nous trouvons la salle de la téléportation. Téléportation qui nous envoie directement dans un palais au sommet des montagnes du nord où des mages sont affairés à divers rituels. Le vieux barbu de notre arrivé est présent et nous explique malgré sa surprise un peu tout ce qu'est ce bazar avant de nous récompenser pour nos prouesses d'une coquette somme, nous effacer la mémoire et nous déposer loin de son île volante où il espère bien ne plus nous revoir. 

Aaaaaaaaah ! Quel mal de crâne, je n'ai jamais eu une gueule de bois pareille !
J'étais en route vers le donjon de Naheulbeuk, satisfait de ma précédente expérience de donjon, près à en découdre avec ce lieux mythique d'où personne, selon la légende, n'est jamais sorti. Et voilà qu'après une nuit de camping pendant mon voyage, je me retrouve avec du trithil plein les poches, une cape plutôt swag et un poulet végétal dans le sac !?! 

Yeeeah ! Direction les échoppes et les étales de Chnafon !


Date de partie : 23/09/2017 et 24/09/2017
Gobelin Méchant : Drake le mystérieux
Récompense : 194 xp
Récompense autre :  Des lingots de Trythil très vite dépensés pour un bouquin sur les poisons et une jolie capeline mais aussi une jolie cape et un crayon.
Compagnons : Evangeline (Sémolina) et Kadath Khae (Erim)

─────────────────────
Quand je suis le destin ::
Grimo, assassin malgré lui. InchargeGrimo, assassin malgré lui. SharedgmingGrimo, assassin malgré lui. ImprovGrimo, assassin malgré lui. MirrorGrimo, assassin malgré lui. CharacterdeathGrimo, assassin malgré lui. Gonzo

Quand je le subis ::
Gigatoon
Gigatoon
Aventurier

Date d'inscription : 06/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Grimo, assassin malgré lui. Empty Retour de jeu du MJ

Message par DrakeTheMysterious le Mer 27 Sep 2017, 16:29

Parties du 23 et 24 septembre 2017 (12H de jeu) - MJ:DrakeTheMysterious - Scénario : "Bienvenue en Terres de Tongh (personnel)
Personnages : Khadath Khae, Evangeline et Grimo le poisseux.
Résumé des actions importantes de Grimo :
- Libération d'un noble prisonnier (quête secondaire) : 1 thrityl
- Découverte du secret des Terres de Tongh (quête principale) : 3 thrytil
- Victoire mémorable contre deux vampires puissants
- Découverte de la pièce secrète de l'architecte détenant son trésor (200po, optionnel et difficile)
- Lutte interne temporaire avec Khadath
- Epreuve d'infiltration réussie
- Esquive des pièges du temple ancien

DrakeTheMysterious
Aventurier

Localisation : Lille
Date d'inscription : 15/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Grimo, assassin malgré lui. Empty Re: Grimo, assassin malgré lui.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum