Jean-Jaques Rusteau

Aller en bas

Jean-Jaques Rusteau Empty Jean-Jaques Rusteau

Message par Mi Graineux le semi elfe le Mar 17 Oct 2017, 23:28

Jean-Jaques Rusteau
Philosophe itinérant (Ménestrel)

Physique:

Age : 27 ans
Taille : 1m72
Poids : 76kg
Yeux : bruns
Cheveux : Châtains

Pensif, vagabond chic, tour à tour contemplateur silencieux ou en train d'exposer une théorie aléatoire sur un objet quelconque.

Background:

Jean-Jacques Rusteau est né à Chnafon. Ses parents sont cultivateurs, comme nombre d'habitants de Chnafon ; mais ils se distinguent selon eux du reste de la plèbe de la région par leur victoire au concours quinquénal de la plus grosse patate dans lequel ils s'illustrèrent dans la petite enfance de Jean-Jacques, et qui marqua l'apogée de leur carrière. Son enfance passée à repiquer des patates auprès de parents très exigeants en la matière semble avoir développé chez lui un certain goût pour la contemplation et la méditation sur les affres de l'existence. En observant grandir autour de lui les autres enfants des paysans de Chnafon, il commence à esquisser une théorie de la nature humaine. « L'homme est naturellement bon, c'est le repiquage de patates qui le corrompt » déclare t-il à ses parents pour ses 12 ans. Ceux-ci, désabusés et désormais convaincus qu'ils n'arriveront jamais à quelque chose de bon avec leur fils, décident de s'en débarrasser en le plaçant chez le libraire de la ville en apprentissage. Celui-ci n'a pas besoin d'apprenti puisque personne ne lit à Chnafon, mais les parents de Jean-Jacques payent en patates. De ses 12 à ses 15 ans le jeune Jean-Jacques apprend donc à lire entre les rayonnages d'une librairie déserte, et le baratinage auprès des prostituées de la ville qui trouvent le mélange de naïveté et d'intelligence du gamin divertissant. Après s'être ébahi en toute sincérité de la musculature d'un beau barbare (comme il avait déjà vu le faire ses nouvelles amies), il subit de ce dernier un rejet brutal ; à force de méditer sur l'incident pendant que ses côtes se ressoudent, il fait le parallèle avec la constante déception de ses parents devant l'incapacité de leur fils à faire pousser de belles et grosses patates, les rebuffades du libraire et l'attitude des prostituées dont il a toujours vaguement l'impression qu'elles se moquent un peu de lui avec leurs histoires de pistil et d'abeilles. Il commence à développer de la méfiance pour le genre humain, et les autres bipèdes en général.

A 15 ans ses parents meurent dans un regrettable accident de théière. Faute de livraison de patates, le libraire le met à la porte. Sans foyer, et doté de suffisamment de lucidité, contrairement au reste de ses habitants, pour se rendre compte qu'il n'y a désespérément rien à faire à Chnafon, le jeune Jean-Jacques prend la route. En chemin, il rencontre la baronne de Warens, une aristocrate de seconde zone qui accepte de le prendre sous son aile si le jeune homme consent à lui cirer les pompes, et à écouter la baronne lui vanter les mérites du dieu Slanoush auquel elle s'est récemment convertie. Cette position subalterne éveille dans l'inconscient de Jean-Jacques des souvenirs de son enfance, et il se met rapidement à surnommer sa bienfaitrice « Maman ». La baronne de Warens le mène dans une maison à la campagne dans les collines d'Altrouille où elle passe le plus clair de son temps. Là, Jean-Jacques gagne son droit de rester par différents menus travaux qui l'auraient sans doute poussés à partir plus tôt s'il n'y avait pas tant à apprendre sur le monde et sur soi-même en compagnie de Maman. En autodidacte il fait grand usage de la bibliothèque de la baronne, apprend à monter ses poneys, et s'initie au tir à l'arc. En compagnie de la baronne il développe ses talents en débat, galanteries et baratinage, s'initie à la danse, apprend d'autres manières de chevaucher et d'être chevauché et l'étrange plaisir provoqué par le choc d'une badine sur ses fesses – et autres activités que les adeptes de Slanoush réservent en général à leurs cercles et dont Jean-Jacques ne parle jamais, bien qu'il se soit mis récemment en tête de les couchers dans des Mémoires qu'il intitulerait Qu'on fesse, ou quelque chose comme cela. Il apprend également en ces lieux, entre autres choses tout à fait diverses, la pratique et la théorie musicale, qui l'intéressent énormément et au sujet desquels il a de fréquentes querelles avec un autre résident occasionnel de la maisonnée, un certain Mr Ramette, favori de la baronne et auteur de nombreuses compositions lyriques jouées pour la noblesse de Glargh. Lorsque Rusteau déclare à la baronne que « Ramette eu mieux fait, pour son pamphlet « Erreurs sur la musique parmi la jeunesse de Glargh », de ne conserver pour le titre que les quatre premiers mots, qui résument merveilleusement l'ensemble de sa pensée », Ramette prend la mouche. Il défie Jean-Jacques en duel ; la baronne, par ailleurs lassé du caractère passif de Rusteau, consent à ce que la confrontation ai lieu. Ce dernier, peu désireux de croiser le fer alors qu'il ne sait pas l'escrime, et sentant que l'environnement de la baronne devient hostile, décide courageusement de prendre la fuite. Maman, en souvenir des années écoulées, le laisse partir avec de l'or et ses effets, et Jean-Jacques commence, à 26 ans, à arpenter les routes, décidé à enrichir sa réflexion philosophique et naturaliste par l'exploration de la terre de Fang.

Objectifs:
Se procurer des instruments de musique (cordes, vent – format transportable).

Démontrer à tous la supériorité de ses théories musicales par rapport à celles de Ramette

Étendre sa théorie sur le rapport entre nature et culture humaine à d'autres facteurs que le repiquage de patates.

Découvrir la terre de Fang et enrichir sa réflexion philosophique en général.

Écrire un livre sur l'éducation des jeunes aventuriers, un autre de théorie politique, et un autre sur lui-même.

Devenir célèbre et cesser d'être méprisé par les grands bourgeois et les aristocrates sous prétexte que ses parents cultivaient des patates à Chnafon.
Jean-Jaques Rusteau Jeab-j10
Mi Graineux le semi elfe
Mi Graineux le semi elfe
Aventurier

Date d'inscription : 14/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Jean-Jaques Rusteau Empty Re: Jean-Jaques Rusteau

Message par Este le Jeu 19 Oct 2017, 01:55

Très bonne fiche, background bien travaillé, le personnage promet d'être intéressant !  Very Happy

Jean-Jaques Rusteau Tampon11

─────────────────────
Mes personnages:
Jack (pirate lvl 5), le capitaine... qui n'en est plus un
Sebastian (ingénieur mécanicien lvl 3), le mécano de service
Edward (demi-elfe assassin lvl 4), type honnête qui cherche une nouvelle vie
Tarog (demi-orque guerrier lvl 2), un mercenaire en quête de pouvoir qui défonce des crânes
Landon (Ingénieur alchimiste lvl 2), grand amateur de flammes et d'explosions... 
Lancelot du Lac (mage d'eau/glace lvl 2), souvent enrhumé et très, très taquin
Este
Este
Aventurier

Localisation : Devant son pc, vers Nantes
Date d'inscription : 17/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum