Naheulbeuk Online
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Soldes d’été 2024 : trouvez les meilleures promos !
Voir le deal

Le mage métamorphe et ses limites

4 participants

Aller en bas

Le mage métamorphe et ses limites Empty Le mage métamorphe et ses limites

Message par Styx Ven 08 Déc 2017, 09:49

Suite à une discussion sur le Discord sur ce point de règle, j'ai décidé d'en faire un sujet sur le forum afin d'en discuter avec la communauté.

Je voudrais parler un peu du mage métamorphe et de l'un de ses sorts les plus intéressants, à savoir la transmutation d'objets. Ouvrez vos grimoires, page 4, "Métamorphose de l'inerte".

Ce sortilège est l'un des sorts les plus importants d'un mage métamorphe et est concu pour évoluer avec lui au long des niveaux. On pourrait discuter de ses restrictions notées dans le gimoire, liées au poids par exemple, que certains trouvent fortement sévères et (dis donc) restrictives à bas niveau. C'est en partie mon cas mais pas tout à fait, et ce parce que ca dépend d'un autre élément, le sujet dont je veux parler : jusqu'à quel point peut-on transmuter?

Explication avec un exemple:

Voulant créer une mage métamorphe au niveau 1, clairement ce genre de perso ne sert pas énormément au combat. Il y a le monstro-mobilier, mais c'est un peu répétitif et à l'opposé du concept de "soyez créatif pour survivre" à la base de la magie métamorphe. Du coup je suis limité à pouvoir changer des objets inertes, pas tenus en main ou mouvants (donc pas d'armes, armures etc.) et pesant maximum 1kg. Bon, c'est chaud mais c'est un challenge, c'est cool. Du coup pourquoi pas changer un tapis en glace? Rien de tel pour servir au groupe et réussir à faire tomber quelques ennemis.

Justement, pourquoi pas? Ayant évoquer cette idée, on me dit que non ca ne va pas, ca colle pas au sort et c'est pas dans les règles. Comme quoi que c'est abussé, que c'est mieux de garder des objets similaires, que du bois ca doit rester comme du bois, etc.
Il semble donc y avoir un problème, et des interpretations différentes de ce sort. Donc, il me semble judicieux d'en discuter un peu. Alors, bien évidemment je vais ici présenter mon interpretation personnelle, à la fois en tant que joueur et en tant que MJ, mais le but d'une discussion bah c'est de discuter. (Duh)

~~~~~~~~~~~~

Dans l'ordre, il me semble important de discuter du concept de ce sort et de son utilité première en aventure. Ensuite, j'en examinerai les règles disponibles dans le grimoire du métamorphe, et de là faire des suppositions et déductions et autres trucs en "ons".

Le concept donc : dans mon esprit, il me semble clair que ce sortilège a été créé pour être le sort le plus utile et polyvalent du métamorphe. C'est sa botte secrète, le sort qui permet de faire le café. Les autres sorts sont spécifiques, spécialisés, et sans doute plus efficaces, mais la métamorphose de l'inerte est toujours là pour permettre au métamorphe de tirer son épingle du jeu.
Les autres spécialités ont toutes des sorts relativement variés. En regardant les fonctions des sorts, même le mage du feu, pourtant un gros bourrin, possède quelques sorts de mobilité, d'illusion, de défense (même si la meilleure défense pour lui c'est l'attaque). De plus ils ont aussi accés à la magie généraliste, très accée sur l'utilitaire.
C'est valable également pour le métamorphe, mais la plupart des sorts sont purement utilitaires : transformer de la nourriture, se faire des PO, protection, voir dans le noir. Ca ne laisse au final guère que deux sorts avec des dégats directs. Et rien non plus dans la magie généraliste.
Du coup, avec tout ca en tête, l'utilité de ce sortilège en particulier me semble claire: utiliser son environement pour gagner des avantages, tourner la situation en la faveur du groupe, ou en résumé être Fourbe. Pour moi l'idée c'est de manipuler le décor, les objets, et faire en sorte que ca aide à l'aventure et, dans le cas de la Baston, d'aider le groupe de manière indirecte.
Alors bien sur, changer tout et n'importe quoi n'importe comment, ca peut poser problèmes, et c'est pourquoi il y a des règles et des restrictions. Voyons ca.
Il y a quelques différents types de restrictions :

  • Le poids, restriction la plus évidente, liée au niveau
  • Des restrictions sur le type d'objet : Pas de trucs enchantés, pas de création de nourriture

  • Pas de trucs mobiles jusqu'au niveau 10 pour éviter la transformation par exemple du matos d'un ennemi.
  • Pas de métamorphose de trucs précieux : pas de gemmes, or, etc.
  • Pas de création d'objets mécaniques complexes

  • La création d'objets existants (genre une épée) sera généralemt de qualité moindre et sans propriété particulière


Du coup, la restriction principale semble être liée au poids (on pourrait dire d'une certaine facon du volume, mais techniquement juste le poids). Les autres semblent surtout éviter les exploits faciles, genre se créer de la nourriture des ingrédients ou de l'or, copier des armes ou de l'équipement, et éviter de rendre les ennemis inutiles, ce qui nuirait au plaisir du jeu. C'est de bonne guerre.
Mais du coup, moi je vois ca, je ne constate aucune restriction concernant la transmutation de matériaux. L'exception évidente, ce sont les métaux précieux, les gemmes, ce genre de trucs, pour les raisons évoquées, mais rien qui semblent interdire de transformer un pavé pesant 1KG en un autre kilo de pelures de bananes, ou 25Kg de terre en 25Kg de goudron ou, en effet, de changer un tapis en glace. Surtout quand certains autres sorts (spécialisés certes) semblent aller dans ce sens en changer completement la nature de certains objets, comme "Changer en citrouille" (p.6), la Transmutation d'I-Beh (p.19) ou la Thritilisation de Thorp (p.23). Il est même possible de changer tout un bâtiment en pain d'épices. Alors bien sûr, les sorts en question sont souvent de plus haut niveau pour les aventuriers ayant déjà fait leur preuve, mais démontrent tout de même qu'il est possible pour un métamorphe de changer la nature des choses. Ce qui me semble assez logique.
À titre purement personnel, il me semble acceptable de laisser libre court à l'imagination du mage et de permettre des transformations radicales en ce qui concerne la métamorphose de l'inerte. Ce sortilège semble, fonctionnelement, être prévu pour faire des trucs bizarres et créatifs avec l'environnement afin d'aider le groupe de facon indirecte, avec une restriction liée au poids afin de tout de même éviter les abus à bas niveau.
En effet, sans cette liberté, si un mage niveau 1 ne peut guère que changer une chaise en tabouret ou une barre de faire en épée et que, en plus de ca, n'est limité qu'à un pauvre petit kilo, cela me semble affreusement inintéressant. Alors, je sais que beaucoup diront "oui mais c'est mieux de se spécialiser en métamorphe au niveau 5", mais le niveau 5 l'air de rien c'est long, surtout quand on a un concept de mage basé sur la métamorphose et la recherche.
Au final, cela dépend toujours de l'imagination du joueur et, plus important, du MJ et de ce qu'il/elle veut bien autoriser. Le rôle du MJ est d'éviter les abus, et de par exemple dire "Non mais tu peux pas changer une latte du plancher en rateau parce que je le dis". Mais il est bon d'en discuter, et je suis intéressé de savoir ce que d'autres MJs en pensent. =)
À mon humble avis, rien ne semble interdire les solutions les plus créatives, tant que ca ne pourrit pas le scénario ou le plaisir de jeu d'autrui, et que le MJ restricte si besoin les possibilités du joueur "sur le tas". Après tout, "les dieux de la métamorphose sont vraiment lunatiques". (p.20)
Styx
Styx
Aventurier

Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le mage métamorphe et ses limites Empty Re: Le mage métamorphe et ses limites

Message par Guide Supreme Ven 08 Déc 2017, 12:37

Salut !
Alors à mon humble avis,

En tant que PJ:
J'ai monté plusieurs personnages non-combattants ou désavantagés dans ces situations, dont des mages. L'un d'entre eux se nomme Gargamelle et il s'agit d'un confiseur, puis spécialisé métamorphe au niveau 5. Donc pas de sort offensif avant le niveau 5 et une petite invocation merdique au niveau 4 (pire que le tabouret du métamorphe). Et bien je peux t'assurer que je m'en suis toujours (ou presque) bien sorti en combat ! Il suffit d'utiliser le terrain et ses sortilèges de manière avantageuse. C'est aussi vrai pour les métamorphes que j'ai aussi joué dès le niveau 1. Pour cette spé, l’imagination est la limite, et donc la limite va dépendre du MJ.

En tant que MJ:
Tout d'abord je suis du genre à privilégier le rôleplay et la cohérence aux règles et jets de dés. Donc j'interprète la métamorphose comme un procédé magique permettant de changer quelque chose en un autre quelque chose, avec les restrictions du grimoire. Et c'est tout ! J'estime que nous ne sommes pas dans Fullmetall Alchemist et qu'il ne s'agit pas d'une science exacte, mais de magie.

Par conséquent, tant que la transmutation n'est pas trop disproportionnée en terme de volume et de poids, je trouve ça tout à fait permis de changer du bois en pierre. La limite viendra donc de la cohérence, du contexte et du niveau du mage.

Voilà c'est tout pour moi ! S'il y a d'autres avis je suis curieux de les lires  Very Happy
Guide Supreme
Guide Supreme
Aventurier

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 17/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Le mage métamorphe et ses limites Empty Re: Le mage métamorphe et ses limites

Message par Lexis Brown Ven 08 Déc 2017, 19:37

Bonjour !

Je sais bien que je ne suis là que depuis hier, mais comme je suis né un peu avant ça et qu'une de mes spécialisations favories risque de se prendre une jurisprudence, je me permet d'ajouter mon grain de sel :

En tant que joueur et en tant que MJ, j'aime beaucoup laisser sa place à la créativité et aux solutions imaginatives. Je pense que la métamorphose de l'inerte fait partie de ces sorts qui n'ont l'air de rien mais qui peuvent déclencher l'apocalypse en des mains expertes (à noter que c'est ça aussi l'esprit Naheulbeuk : beaucoup de bruit avec presque rien). Plutôt que de faire un pavé, je vais argumenter par deux exemples que j'affectionne :

Pour un chandelier de plusieurs centaines de kilos, les maillons de sa chaîne ont l'air bien légers.

Le nouveau galion des pirates mauves quittera la cale sèche demain, ça serait dommage qu'une planche manque à la coque pour le départ. (heh, l'objet n'est pas en mouvement.)

Après, il est certain que pour que cela fonctionne, il faut admettre qu'un objet constituant un autre objet reste un objet à part entière, mais dans mon interprétation ces cas de figure sont bons. Niveau grobillisme dans le cas des pirates mauves il y a le mérite d'être arrivé aussi loin dans leurs installations et dans le cas du chandelier, une boule de feu marche aussi très bien. Rappelons aussi que l'incantation dure 6 secondes, à voix haute. C'est pas rien.)
Lexis Brown
Lexis Brown
Aventurier

Date d'inscription : 07/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le mage métamorphe et ses limites Empty Re: Le mage métamorphe et ses limites

Message par Vanak Mer 20 Déc 2017, 12:57

Guide Supreme a écrit:J'estime que nous ne sommes pas dans Fullmetall Alchemist et qu'il ne s'agit pas d'une science exacte, mais de magie.

Par conséquent, tant que la transmutation n'est pas trop disproportionnée en terme de volume et de poids, je trouve ça tout à fait permis de changer du bois en pierre. La limite viendra donc de la cohérence, du contexte et du niveau du mage.

Je suis assez d'accord avec cette vision mais du coup ça me pose quand même un problème. Enfin pas vraiment un problème mais puisqu'on discute de ces choses autant l'évoquer. On dispose de deux sorts en magie métamorphique: la métamorphose de l'inerte et celle du vivant. Mais l'inerte englobe-t-il le vivant qui ne l'est plus ou bien est-ce du domaine de la métamorphose du vivant ? Cette dernière concernerait alors tout ce qui a été vivant à un moment ou un autre.

Prenons un exemple: Si je vous parle de transformer un baton en épée ou en bouquet de fleurs grâce à une métamorphose de l'inerte, je pense que ça ne choquera personne. On transforme ici de la matière organique inerte en matériau minéral ou en une autre matière organique inerte. Mais selon moi, si cette métamorphose est possible cela veut dire qu'on pourrait logiquement transformer un cadavre en statue ou en un autre cadavre avec le même sort (pour dissimuler un méfait, tromper quelqu'un etc...). A condition d'avoir l'énergie et le niveau suffisants pour modifier une quantité aussi importante de matière, bien sûr. Après tout il ne s'agit que de modifier la forme d'une masse de matière organique inerte. Dans ce cas précis, la métamorphose de l'inerte concerne toute matière non vivante.

Personnellement je pense que c'est la métamorphose du vivant qui doit être utilisée dans le cas de créatures décédées. Mais dans ce cas, utiliser la métamorphose de l'inerte sur du bois revient à admettre que tout ce qui touche à la flore ne relève pas du "vivant" ce qui me pose aussi problème.

Ce que je voudrais c'est pouvoir distinguer clairement les domaines d'application de la métamorphose de l'inerte et celle du vivant. Parce que pour ma part, il me parait difficile d'avoir une limite claire entre les deux sans être trop restrictif. Et c'est là qu'on est contents d'avoir un MJ pour arbitrer la chose.

Vanak
Aventurier

Date d'inscription : 05/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Le mage métamorphe et ses limites Empty Re: Le mage métamorphe et ses limites

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum