Roberkto, Sorcier noir en crise d'adolescence

Aller en bas

Roberkto, Sorcier noir en crise d'adolescence Empty Roberkto, Sorcier noir en crise d'adolescence

Message par -Zed le Lun 26 Fév 2018, 17:55

Bonjour !

Voici mon premier personnage pour des parties dématérialisées. C'est ma première rédaction de fiche sur ce forum, soyez indulgents, mais n'hésitez pas à me donner des conseils si quelque chose ne va pas !

Background:
Roberto Barnabé Octave Désiré de Montripaille, fils de Dame Elisandre de Montripaille et de Sieur François-Rainier de Montripaille est un sale petit con trop gâté. Enfin, c’est comme ça que la plupart des gens qu’il a pu fréquenter dans son « ancienne » vie vous le décrierons.
 
Né dans un manoir du quartier le plus huppé de Waldorg, fruit de l'union d’une noble cadette d’une ancienne famille de la haute aristocratie et d'un très riche roturier ayant fait fortune dans le commerce, le destin de Roberto était tout tracé devant lui : une enfance dorée de fils unique partagée entre les cadeaux trop nombreux, les cours de violoncelle et la pratique du croquet, puis des études rapides dans une grande école privée spécialisée dans la distribution de diplômes contre de l’argent, un mariage arrangé avec une fille de bonne famille ou une noble désargentée, pour enfin reprendre la richissime entreprise de son père : La fameuse « Société de vente de hareng en conserve par correspondance de Fangh ».
 
Seulement, Roberto décida qu'il n’aimait pas les harengs.
 
Probablement gâté par une enfance beaucoup trop facile de fils unique élevé sur des coussins de velours, le jeune Roberto était un des êtres les plus détestables de l’univers, partagé entre ses caprices pour remplacer son poney à quatre heures du matin et sa manie de se moquer des enfants moins riches que lui dès qu’on tentait de le mettre en contact avec le monde extérieur.
L’adolescence ne fit évidemment qu’empirer les choses. Certain de sa supériorité sur les autres, Roberto développa une mégalomanie presque maladive et annonça à son père qu’il ne reprendrait pas le  commerce de hareng familial car il était destiné à l'avenir beaucoup plus grandiose de maître du monde, au minimum.
 
Devant le refus de son père de comprendre ses ambitions pourtant fort réalistes, il décida, en réponse, de s’essayer à la crise d’adolescence du mieux qu’il put : il tenta de fumer, mais ses bronches fragiles le faisaient tousser. Il essaya de devenir membre d’un gang de barbares, mais ses 44 kilos et son mètre 58 ne lui permettaient pas d’être pris au sérieux. Ce n’est qu’au prix d’intenses recherches d’une manière originale d’énerver ses parents qu’il s’inscrit pour la première fois à la secte de Tzinntch, au temple local de Waldorg. Contre toute attente, il se montra étrangement compétent dans la maitrise des sortilèges pour infliger la douleur et l’humiliation à son prochain et s’investit de plus en plus dans les arcanes maléfiques de la sorcellerie noire.
 
Un soir toutefois, rentrant tard au manoir familial après une visite au temple, il surprit une conversation entre ses deux parents. Son père annonçait à sa mère en pleurs que, dès demain, il emmènerait Roberto à un camp de redressement militaire pour jeunes nobles désobéissants.
 
C’est ainsi que, le soir même, Roberto prit sa décision. Il attrapa un sac à dos, y lança quelques affaires de voyage et un portrait de sa mère, enfila sa robe noir d’initié et son chapeau pointu personnalisé, saisit malencontreusement un manche à balai qu’il pensait être son Romorfal 100 dans le noir, enjamba la rambarde de la fenêtre de sa chambre et partit rencontrer son destin.
 
C’était il y’a trois mois. Roberto à maintenant ajouté un « r » ridicule au milieu de son nom « parce que ça fait trop dark » et se fait connaître comme Roberkto, sorcier de Tzinntch à la recherche de l’aventure pour satisfaire son complexe de supériorité qui lui demande de devenir le plus grand mage noir de toute l’histoire de la Terre de Fangh.

 
 
Description physique et mentale:
Roberkto n’en impose pas beaucoup. C’est le moins que l’on puisse dire.
 
Doté naturellement d’une taille d’un mètre 58 pour 44 kilos, Roberkto a fait du mieux qu’il put pour paraître plus grand, mais ni les talons rehaussés, ni le chapeau pointu ne font illusion bien longtemps quant à sa taille, et sa grande robe noire à bien du mal à cacher sa maigreur avancée.
 
On ne voit donc pas grand-chose de Roberkto à part un chapeau pointu couleur terre et une robe noire disproportionné (probablement, il faut bien le dire, parce qu’on le regarde souvent d’au-dessus). Un examen plus attentionné de sa personne révèlera qu’il semble tout juste sorti de l’adolescence et que ce qu’il présente fièrement comme étant son grand bâton d’archimage (niveau 27) est un manche à balai peint, dans la précipitation, en noir.
 
Au premier abord, il est légèrement plus intelligent d’organiser un débat philosophie avec un muret plutôt que de chercher la compagnie de Roberkto. Doté d’une mégalomanie maladive et d’un complexe de supériorité parfaitement inassumé issus d’une enfance de gamin pourri-gâté, il se présente souvent comme étant bien plus puissant qu’il ne l’est réellement et ne reculera qu’au prix d’efforts considérables dans sa quête pour devenir le plus grand sorcier du monde.
 
Toutefois, côtoyer Roberkto ne présente pas que des inconvénients. Doté d’une excellente éducation, il sait se comporter en société quand la situation l’exige et est capable de faire preuve de raison devant une situation donnée. Il ne cherchera pas à trahir automatiquement ceux qui l’aident tant qu’ils ne se mettent pas en travers de son chemin et peut se révéler efficace au sein d’une compagnie d’aventuriers en manque de jeteurs de sorts, tant que leur premier critère de recrutement n’est pas l’amour de son prochain.

 
Compétences:
Erudition (INT) : Quand on a une certaine éducation, il y'a des choses que l'on peut faire assez facilement. Le héros qui dispose de l'érudition saura lire (la langue de base), écrire et compter, sans avoir à passer d'épreuve. Un héros qui n'a pas reçu l'érudition ne saura faire ni l'un ni l'autre (ou alors seulement lire du texte de base, avec une épreuve INT).
Utilisation : le personnage sait lire, écrire et compter
 
Récupération (PA) : Les mages, les prêtres et les paladins ont besoin de se poser 1H par jour pour réviser leurs sortilèges ou prier. C'est comme ça... Et ce n'est pas la peine d'essayer d'y couper. Ils peuvent le faire à la place du repos, au détriment de la récupération d'un certain nombre de points de vie (voir les règles de récupération).
Utilisation : obligation de faire une pause chaque jour pour continuer à pratiquer la magie / les prodiges. Récupère 4 PA
 
Runes bizarres (INT) : Le héros disposant de cette compétence peut interpréter les écritures les plus étranges de la Terre de Fangh, pour peu qu'il réussisse une épreuve d'intelligence +4. Les autres, c'est pas de chance, ils n'ont même pas le droit d'essayer.
Utilisation +4 à l'épreuve INT pour lire les langues bizarres.
 
Appel des renforts : Cette compétence permet de fuir très vite en arrière en oubliant ses petits camarades derrière soi. le héros qui sait fuir (dignement, bien sûr) ne sera jamais touché par des ennemis au moment de leur tourner le dos pour détaler. Bien entendu, les Barbares et les Paladins ne font jamais ça...
Utilisation : en cas de fuite d'une scène de combat, le héros ne peut pas être frappé par les ennemis.
 
Fariboles (INT, CHA) : Ce talent particulier permet de baratiner n'importe qui en le noyant sous un flot d'histoires invraisemblables. C'est très utile pour distraire les ennemis potentiels (à condition qu'ils ne soient pas en combat), captiver une foule, énerver les gens, faire perdre du temps à quelqu'un, déstabiliser, marchander. Le héros maîtrisant l'art des fariboles doit bien sûr impressionner les joueurs autour de la table, en racontant ses histoires dans la vraie vie ! Il aura alors un bonus de +3 aux épreuves de charisme ou d'intelligence liées à cette compétence.
Utilisation : +3 aux épreuves de CHA et INT pour faire croire n'importe quoi à quelqu'un.
Roleplay : le joueur doit également convaincre le MJ avec son discours original !


Fiche perso:

Roberkto, Sorcier noir en crise d'adolescence 1520013402-roberktofiche1

Roberkto, Sorcier noir en crise d'adolescence 1519663870-roberktofiche2


Dernière édition par -Zed le Ven 02 Mar 2018, 18:57, édité 1 fois

-Zed
Aventurier

Date d'inscription : 16/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Roberkto, Sorcier noir en crise d'adolescence Empty Re: Roberkto, Sorcier noir en crise d'adolescence

Message par Sylyon le Ven 02 Mar 2018, 18:31

Roberkto, Sorcier noir en crise d'adolescence Valide11


Pense juste mettre les modifications les modification de caractéristique de ton couteau de cuisine :

Couteau de qualité [AT/PRD-3 CHA-1]    |  1D  |  1 à 4

─────────────────────
"Never give up, Never surrender !"
Sylyon
Sylyon
Aventurier

Localisation : Brest
Date d'inscription : 04/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Roberkto, Sorcier noir en crise d'adolescence Empty Re: Roberkto, Sorcier noir en crise d'adolescence

Message par -Zed le Ven 02 Mar 2018, 18:57

C'est fait ! Merci pour la vérification !

-Zed
Aventurier

Date d'inscription : 16/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Roberkto, Sorcier noir en crise d'adolescence Empty Re: Roberkto, Sorcier noir en crise d'adolescence

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum