Naheulbeuk Online
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -57%
Autoradio JVC KD-X351BT – Bluetooth (ODR ...
Voir le deal
39.99 €

Aventures dont vous êtes le pouet Volet 1

Aller en bas

Aventures dont vous êtes le pouet Volet 1  Empty Aventures dont vous êtes le pouet Volet 1

Message par carotte98 le Dim 28 Oct 2018, 12:08

Donc suite à plusieurs soirées d'écritures et de votes, la première aventures dont vous êtes le Pouet est terminez, merci à tout les gens qui ont participé et voici l'histoire fini et complète ! Les morceaux soulignées sont les choix pris par la communauté durant l'écriture ! Bonne lecture

Vous vous réveillez, doucement, lentement. Le chants des oiseaux se fait entendre autour, la chaleur du soleil se fait sentir sur votre visage. Lorsque vous ouvrez les yeux, devant vous les cendres de votre feu de camp de la veille, autour la forêt et ce chemin que vous suivez depuis deux jours maintenant. Votre épée planté dans le sol auprès de vous. Alors que vous vous relevez un groupe de corbeaux vous survole, au loin vous pouvez entre les arbres déjà apercevoir votre destination, le château Vlamb'zir, demeure d'un comte vampire. Vous êtes là pour le terrasser. C'est au bout de plusieurs heures de marches à travers la forêt et les plaines désolée entourant le château que vous arrivé au grand portail d'entrée. Le portail est finement décoré du blason de la famille, derrière celui-ci se trouve un chemin menant à la porte d'entrée en passant par le cimetière. sur le côté un chemin discret est visible, mais par où mène-t-il ? Voulez vous rentrez par le grand portail ou suivre le petit chemin sur le côté ?

Ce chemin doit bien mener quelque part ! Et puis il serrait dommage que le comte vous remarque déjà. Le petit chemin se fait toujours de plus en plus étroit et longe le rebords de la colline pour finalement arrivé à l'entrée d'une petite crevasse quelques mètres en dessous de la clôture. vous évitez la chute de justesse en rentrant à l'intérieur, le rebords derrière vous viens de s'écrouler et il n'y a plus de moyen de revenir en arrière. Vous allumez l'une de vos torches, la crevasse n'est pas très étroite, on y ferrait passer sans problème deux personne côte à côte. C'est au bout de plusieurs minutes de marches à travers de ces couloirs naturels, éclairées uniquement par votre torche que vous arrivez à une porte. Une vieille porte en bois assez fragile, les gonds ont l'air tout aussi vieux que la porte en elle même. Que voulez vous faire, enfoncez la porte à coup de pied , tentez d'ouvrir la porte ou éteindre votre torche et un peu attendre ?

Vu l'état de la porte vous seriez étonné qu'elle soit fermé et puis en même temps cette partie souterraine est bien silencieuse. Le vent passe par sous la porte et vous fais frissonnez quelque chose d'étrange parcours votre esprit, les images d'une jeune femme aux cheveux bruns. Alors que vous étiez déconcentré, la porte s'est ouverte, à moins que quelqu'un l'ait ouverte ? Vous rentrez dans la salle la lumière tamisé de votre torche viens se mêler à une lumière bleuâtre très douce qui émane d'un puits au milieu de la petite pièce. Les murs ont l'air en mauvaise état et le sol loin d'être d'hier. Chaque pas fait légèrement d'entre choquer les pierres au sol. Tout à coup un bruit se fait entendre derrière vous ! La porte ! Elle est fermé, un vent fort et peu naturel s'abat dans votre direction et éteint votre torche. vous voici plongé dans la pénombre. Des bruits mystérieux ce font entendre dans un coin de la pièce, sinon une porte se trouve à votre gauche. Désirez vous empruntez la porte, examiner le puits ou investiguez les bruits au fond de la pièce ?

Les bruits étranges que vous entendez depuis un moment ce font de plus en plus audibles lorsque vous approchez du fond de la pièce. Arrivé dans le coin vous n'y trouvez rien, le bruit viens de l'autre côté du mur. Au niveau de votre épaule gauche un minuscule trou vous permets de regardez de l'autre côté. Vous y voyez deux squelettes avec des pioches en main, il se mettent à parler entre eux "T'en as pas marre toi qu'on doive déblayer ses souterrains ?", "Si mais faut bien qu'on le fasse, sinon y'a apparemment un taré qui se balade dans les sous-sols, il émiettez Paul [...]". Vous êtes tiré en arrière ! Maintenant au sol vous faites face à une jeune femme brune légèrement translucide. Elle crie mais aucun son ne se fait entendre, puis elle disparaît. Le mur du fond n'a pas l'air bien stable maintenant que vous le voyez de cette angle. Désirez vous, empruntez la porte, examiner le puits ou bien traverser le mur par la force et vous en prendre aux squelettes ?

Vous saisissez l'occasion de faire des dégâts dans les troupes du vampires et foncez à toute vitesse dans le mur, la stabilité négligé de celui-ci contribue au fait qu'il vole en éclats. L'une des briques du mur casse la jambe de l'un des squelette qui s'il avait un regard serrait étonné. Le squelette intacte s'enfuie en direction d'un couloir adjacent tout en criant aux gardes. L'autre tente de tenir en équilibre sur sa seule jambe. Souhaitez-vous interroger le squelette unijambiste ou courir après celui qui s'est enfui ?

Alors que votre nouvel "ami" unijambiste jouait à l'équilibriste, vous le saisissez par la jambe et le retourner en face de vous. "Même sans jambes je peux te botter le cul l'aventurier !". D'un ton agressif vous lui répondez "Et si tu réponds pas à mes questions je fais de la poudre avec chacun de tes os un par un". Le squelette vous propose ne vous donneras qu'une seule information. Que voulez vous savoir ? La sortie pour le niveau supérieur, la position d'un coffre au trésor ou la position de la salle des gardes ?

"Bon d'accord, si tu suis le couloir à ta gauche prends la troisième porte et ça te mènera à une salle avec un coffre au trésor, tu peux me lâcher ?". Vous lâchez le squelette et lui aplatissez le crâne à coup de pied, en face de vous une porte marqué par un symbole ressemblant à une chèvre, à votre gauche un couloir sombre et nauséabonds, à votre droite un couloir mal éclairé qui tourne au bout d'un moment vers la gauche, c'est par là que le squelette c'était enfui. Désirez vous passez par la porte à la chèvre, suivre le couloir de gauche ou continuer par le couloir de droite ?

Votre vision a besoin d'un peu de temps pour s'habituer à l'obscurité, vous avancez un pas après l'autre, de manière prudente car qui sait ce qui pourrait ce passé ? Sur votre droite passez une première porte marqué d'une épée, quelques mètres plus tard une autre porte à droite marqué d'un oliphants et en face de vous une dernière marqué par un visage terrifié. L'odeur quant à elle est répugnante quelque chose dans le coin doit être en train de pourrir mais quoi ? Quant au couloir il continue à gauche au niveau de la dernière porte. Voulez-vous prendre la porte avec l'épée, l'oliphant, le visage terrifié ou bien suivre le couloir sur la gauche ?

Vous poussez la porte, un brise d'air frais vous parvient et le couloir se voit illuminez par la lumière de la lune. Lorsque vous entrez vous voyez que la salle est construit à même la roche et que le mur du fonds est en ruine laissant passez la douce lumière de la nuit. Alors que vous fouillez la salle vous trouvez tel que le squelette vous l'a décrit un coffre, pour le reste la salle est vide et jonché de débris en tout genre. Vous ouvrez le coffre lentement, et alors que la lumière de la lune se reflète sur l'objet vous pouvez y voir une épée en argent. Vous la mettez à votre ceinturon et vous apprêter à sortir de la salle, néanmoins dans le couloir une lumière viens d'apparaître ! Et des bruits de pas se font entendre. Que faites-vous ? Vous vous cacher sur le côté de la porte dans l'espoir de surprendre votre potentiel opposant, vous attendez en silence que la personne rentre mais restez sur vos gardes ou vous foncez dans le couloir et tentez de massacrer le premier venu ?

Rapidement, sans un bruit vous vous collez au mur près de la porte, la lumière s'approche c'est clairement une torche. Alors que la salle se voit déjà presque entièrement illuminé un homme de petite taille rentre et ne vous voit pas. Le petit homme est penché vers l'avant, un bossu. Voulez-vous sortir de la salle discrètement et enfermé le bossu dedans en refermant la porte ou l'attaquer ou encore vous prendre pour un sparte et le faire tomber dans le vide ?

Vous vous déplacez derrière le bossu, et vous préparez un coup de pied puissant. Alors que vous commencez à élancez votre coup l'air autour de vous se fait plus fin, le temps a l'air de continuer au ralentie et en arrière fonds dans votre esprit une voie masculin crie "This is Sparta !". votre coup touche le bossu sur le bas de la colonne vertébrale et celle ci se brise sous la puissance du coup, le bossu est projeté paralysé par dessus le mur dans le  vide. Vous sortez de la salle et résumé vos options. Vous pouvez passez dans le couloir à droite, prendre la porte à la marque d'épée ou celle avec la marque d'oliphant

L'odeur dans le couloir s'est grandement amélioré depuis que vous avez ouvert la porte marqué de la femme qui crie ! Vous décidez de passer par la porte avec l'épée de marqué, vous poussez la porte et alors même qu'elle n'est ouverte qu'à un quart, une voix retentit de l’intérieur de la salle: "Dégagez j'aime pas les visiteurs !". La voix étais sombre et malsaine, au même moment une force colosse ferme la porte comme si le poids de cinq colosses c'était abattu sur la porte. Souhaitez-vous prendre la porte avec l'oliphant comme marque, forcez la porte, revenir à la salle où étais les squelettes ou bien prendre le couloir à gauche de la porte à la femme qui crie ?

Vous prenez de l'élan et vous élancez en direction de la porte, la collision est douloureuse mais la porte reste fermé, elle a à peine ouvert de quelques pouces. Vous recommencez deux fois, chaque tentative est plus violente et la porte s'ouvre à chaque fois de plus en plus. La voix de juste avant retentit à nouveau: "Je vous préviens, si vous continuez je vous jure que vous allez le regrettez ! ". Vous ignorez l'avertissement et continuer à trois reprises, les gonds ne tiendront plus que quelques chocs, votre épaule fait mal mais vous ignorez cette douleur. Avant votre prochaine collision contre la porte celle ci est détruite et une gargouille de plus de 2 mètres en sors à toute vitesse, amenant le mur avec soit ! La gargouille vous attrape avant que vous puissiez réagir et vous lance contre le mur près de la porte où vous avez tué le pauvre bossu. "Maintenant je vais t'apprendre à ne pas suivre les avertissement larve !" Désirez vous courir vers votre droite en suivant le couloir, attaquer la gargouille ou revenir dans la salle du bossu (femme qui crie) ?

Vous vous relevez difficilement, vous avez sérieusement mal à l'épaule gauche maintenant, à force de foncez sur une porte et après vous être fais jeté sur un mur c'est pas étonnant. Vous faites face à la gargouille qui doit ce baisser et ce mettre dans une position légèrement désagréable afin de ne pas cassez les murs. Vous insultez la créature avec un but précis qui fut atteint au moment même où vous l'avez lancé. La gargouille folle de rage ne fait plus attention et se lève violemment prenant autant de place qu'elle le peut dans le couloir détruisant le plafond donnant au rez-de-chaussé et le mur à sa droite par la même occasion ! Vous saisissez l'opportunité et foncez afin de passez sous ses jambes et retournez dans la salle où les squelettes avaient laissé leur pioches et vous emparez de l'une d'entre elles ! Malheureusement vous avez à peine le temps de faire cela que la gargouille vous donne un coup et vous fait passez par le plafond. Vous êtes à présent au sol au rez-de-chaussé, la pièce où vous vous trouvez semble être un salon, le tapis au sol est agréable, la cheminée de la pièce émet une lumière tamisé et fournit la pièce en chaleur. vous n'avez pas le temps d'en voir plus que la gargouille surgit du sol devant vous ! Vous vous relevé et esquivez son coup, derrière vous une porte, devant vous la gargouille ! Désirez-vous attaquez la gargouille ou fuir par la porte arrière ?

Sans grande réflexion vous vous élancez en direction de la gargouille tout en préparant un coup aussi puissant que possible ! Vous touchez ! Elle perds un morceau de son aile, alors que vous vous retournez, vous voyez la gargouille qui vous regarde et qui d'un air satisfait regarde la fenêtre devant laquelle vous êtes dès à présent postez. Sans que vous puissiez régir elle vous met donne un coup de pied et tel le bossu vous allez valsez dans les airs, juste que vous passez par le mur et la fenêtre en plus ! Ces quelques premiers instants de chute vous font remarquez que vous avez mal partout et que vous êtes proche de mourir si vous ne faites rien ! On joue à grappin, prière et mystère !

Votre reflèxe est de balancez votre grappin en direction de la bâtisse. Du point de vue de la gargouille La gargouille est penché au dessus du vide au niveau du trou créé auparavant, "Tiens je le vois plus. Bon débarras ! C'est quoi ce truc qui arrive ?" c'est ça que devait pensé la gargouille ou moment où elle fut fauché en pleine tête par votre grappin ! On en reviens à vous  Vous avez touché quelque chose ! Victoire ! Alors que vous vous hissez vers le haut vous remarqué de plus en plus que vous avez touché votre opposant si teigneux et qu'il est mort ! En face de vous le trou de la salle où vous avez poussé le bossu. Voulez-vous retournez au sous-sol par le trou ou retourné dans le salon maintenant dévasté ?

Vous vous hissez jusqu'au salon, à présent vous pouvez contemplez les dégâts causé par votre combat. Il y'a deux trous dans le sol et l'un des fauteuils est tombé dans l'un d'entre eux mais bloqué dans le trou dû à la petite dimension de celui-ci. Au sol du sang, des débris et de la poussière. Du sang !? Vous remarquez à nouveau que vous n'avez que peu fait attention à votre propre état ! Votre épaule gauche arbore une jolie coupure à l'arrière et vous pissez le sang comme pas possible, cela explique votre état de fatigue et faiblesse actuel. Vous devez trouvez de quoi vous soignez ou vous risquez la mort ! Deux portes s'offrent à vous, celle dans le coin opposé à la fenêtre et l'une directement à votre gauche. Désirez-vous prendre la porte gauche ou à l'opposé de la pièce ?

Chaque pas se fait de plus en plus difficile, vous poussez la porte qui donne sur un couloir qui au fond tourne à droite. Vous le suivez aucune porte ne se trouve de ce côté pareil pour après le tournant seulement une porte en bois raffiné. Vous passez cette porte aussi pour vous retrouvé dans la salle d'entrée du château. Deux escalier sur les côtés donne sur l'étage du dessus, un tapis rouge au sol et des meubles nobles montrent que c'est ici que toutes les réceptions commencent. Votre sang qui goutte sur le tapis se voit à peine au milieu du tissus. Un bruit de métal s'entrechoquant se fait entendre au loin mêlé à des voix. Le chemin à votre droite mène à la salle de réception. Désirez-vous montez à l'étage, vous rendre à la salle de réception ou improvisé des soins avec les tissus alentours malgré le danger potentiel ?

Vous cherchez un peu à travers la pièce, maintenant que vous êtes rentré entièrement vous voyez une grande fenêtre sur le côté de la salle, un grand et très beau rideau rouge orné de filament en or se dresse sur les côtés de la fenêtre. Cela ferra l'affaire, vous arraché le rideau et commencez à vous créer des bandages. Alors que les bruits menaçant de métal ce font de plus en plus proches vous êtes à présent sûr de ne pas mourir de saignement, dû moins pas à moins de vous couper ! Vous avez fière allure avec la couleur rouge du rideau, cela vous fait un genre d'épaulière rouge et un ceinturon. Il est peut être temps de continuer ? Désirez-vous montez à l'étage, allez vers la salle de réception ou attendre de voir qui se cache derrière ce bruit ?

Vous partez à toute vitesse vers la salle de réception et ouvrez les deux portes qui y mène simultanément. La salle est décoré de très bon goût, trois grandes fenêtres laisse la lumière de la lune rentrer. La table est prête pour accueillir 12 personne afin de dîner et de la soupe est déjà servit et l'odeur de ce potage est succulent. Un grand tableau occupe la place au dessus de la cheminé qui se trouve au milieu à droite de la table, il s'agit d'un portrait du comte ! La cheminée est éteinte, mais soudain elle s'allume et de l'autre côté de la pièce se trouve le comte debout en face de vous, il vous adresse la parole : "Vous nous ferrez l'honneur de restez pour le dîner ? ". Au même instant des soldats lourds rentrent dans la salle et se place autour des portes vous ne pouvez plus sortir sans combattre ! Juste après 10 vampire surgissent des ombres dans une valses de tissus et d'air. Désirez-vous dînez avec le comte, vous battre afin de sortir ou attendre qu'il continue de parler ?

Vous ne parlez pas et fixez le comte, celui-ci attendra une demie minute avant de vous ré adresser la parole: "Tiens voilà qui est original un aventurier muet, c'est la première fois ! Igor notez moi ça quelque part !". Le comte adresse un signe de la main aux deux soldats derrière vous, ceux-ci vous agrippe au niveau des épaules et vous assoie à la table ! Le comte et les vampires en font de même et s'assoient, les chandeliers s'allument et les rideaux se ferment comme par magie. Désirez-vous dîner avec le comte , sortir et vous enfuir par la force ou bien attaquer les gardes et le comte ?

"Je vous en prie commençons, le potage va refroidir sinon." Le potage est absolument succulent et surtout revigorant. L'ambiance a table est légèrement pesante mais le comte commence a vous posez des question afin de détendre l'atmosphère. Il vous demande d'où vous venez et des questions sur votre famille. Suite à quoi le majordome vous propose deux plats à vous de choisir ce que vous mangerez ensemble. Voulez-vous manger du canard rôtie ou de l'agneau à la broche ?

Vous faites votre choix. "Du canard, vous très bon goût !" s’exclame le comte. Vous continuez à discutez avec le comte pour quelques temps. Lorsque le canard arrive une odeur majestueuse remplie la salle, et lorsque vous goûter à la viande ... Quel délice, les mots vous en manquent. La peau est dorée et croustillante, la viande en reste néanmoins tendre et juteuse. Maintenant que vous mangez le majordome vous demande de choisir votre vin. Voulez-vous du vin blanc ou du vin rouge ?

"Vous êtes connaisseur je vois, c'est vrai que rien ne vaut un bon verre de rouge avec du canard !" vous semblez impressionnez le comte. Vous finissez le plat et vous n'avez plus faim mais voilà que le majordome vous demande une dernière chose, il vous propose du fromage, des fruits, du café et du whisky. Que prendrai vous du fromage, des fruits et du café, du fromage des fruits et du whisky ou des fruits, du café et du whisky ?

Vous profitez de la fin du repas pour apprécier votre fromage qui a été accompagné de raisin. Vous laissé votre whisky pour la fin, tout en parlant vous finissez petit à petit de manger. Au bout de quoi vous vous mettez à siroter votre verre, dès la première gorgé vous remarqué au goût que quelque chose ne tourne pas rond, le goût est affreux et ressemble plus à une potion qu'autre chose. Vous avez été piégé ! Mais avant même de vous en rendre vraiment compte vous chutez et tombez dans l'inconscience. Passez au prochain paragraphe.

Vous reprenez vos esprit dans une petite pièce, vous êtes attaché à une poutre du plafond par les mains. Devant vous une GROSSE chauve-souris dors pendu à la poutre d'en face. Le sol de la salle est pleine de sang et vous remarqué peu à peu les cadavres desséchés des anciennes victimes du compte, vous faites dès à présent partie de son garde manger ... Ou peut être pas, il y'a encore de l'espoir tant que vous vivez ! Désirez-vous tentez de faire céder la corde qui vous attache, réveillez la chauve-souris ou grimpez jusque la poutre ?

A la force de vos avants-bras et en ignorant la douleur qui s’exerce sur vos poignets vous montez peu à peu à la corde jusqu'à atteindre la poutre. Vous vous hissez sur la poutre utiliser un clou qui dépasse pour vous libérez de vos liens. Maintenant vous êtes à nouveau libre mais votre matériel n'est plus sur vous ... A la fin de la poutre il y'a un petit trou à peine assez grand pour que vous puissiez passer. Désirez-vous passez par le trou, attaquer la chauve-souris, descendre pour trouver du potentiel équipement sur les cadavres ?

Vous sauté de la poutre et attrapez la corde de manière à faire le moins de bruits que possible. Une fois au sol vous voyez que vous marchez bel et bien dans du sang encore liquide, le bruit de vos pas se fait plus audible. Vous fouillez quelques cadavres avec peu de succès, un couteau rouillé et quelques pièces de cuivre voilà tout. Alors que vous êtes affairé sur l'un des derniers cadavres une voix retentit "Alors comme ça vous avez pu vous libéré ? Je vais réglé ce problème définitivement !". Lorsque vous vous retourné la chauve-souris vous regarde les yeux grands ouverts. Allez-vous faire une roulade, taper la chauve-souris avec votre couteau ou mystère ?

Aie La chauve-souris vous regarde d'un air étonné "C'est ça les aventuriers de nos jours ? Ils ont mal à cause d'une pauvre piqûre de Mouuu... AHHHH". Vous vous changé petit à petit, votre tête bouillonne et vous gagnez en pelage, vos muscles sont tendus et vous criez de douleur. Bientôt vous remarquez que vous êtes devenue un loup-garou ?! Mais qu'est ce qui vous a piqué ou pourquoi êtes vous devenu ainsi ? Mais c'est l'occasion rêvé de mettre un terme au règne du vampire ! Par ailleurs il est en train de s'échapper en volant jusque la porte de la pièce ! Désirez-vous courir après votre queue, pourchassez le vampire ou balancez un cadavre en direction du vampire ?

Vous bondissez de toutes vos forces en avant afin de reprendre le peu de retard que vous aviez face au vampire celui-ci viens de ce changé en humain et a passé la porte mais vous courez bien plus vite que lui ! La porte qu'il vient de fermé ne vous arrêtera pas non plus, vous la défoncer d'un simple coup ! Il vous faut quelques secondes pour flairez votre proie une fois sorti, le couloir est assez bien décoré et il est maintenant plein de trace de pas ensanglanté et vous suivez la piste. La course poursuite continue jusque dans la les plus bas sous-terrains du château après que vous ayez étripez une vingtaine de gardes au passage et détruit la moitié du mobilier. Enfin vous avez pris au piège le compte vampire, dans sa propre salle de rituel noir ! Le compte se place au milieu de la salle bras grand ouverts et vous dit "Vas-y tuez moi, vous avez gagné !" Désirez vous déchiquetez le comte, arrachez la statue près de vous et la lui balancez ou bien l'obligé à se tuer de sa propre main ?

Vous approchez du comte pas à pas, votre souffle s'entends de loin et il est fort, la rage coule dans vos veines, il est temps de vengé votre famille. Il n'y a que maintenant que vous vous rendez compte que c'est cela qui vous a poussé à attaquez le château. Pas la bravoure ou la gloire, non c'était la vengeance ! Vous attrapez le compte et vous séparez la partie haute de la basse et commencez à lâchez toute la haine accumulez sur son cadavre, lorsque vous vous êtes calmez vous remarquez que vous êtes revenu à votre forme humaine et que le pentagramme en dessous de la bouilli de vampire s'illumine ! Depuis combien de temps ? Vous ne le savez pas et puis la garde se fait entendre dans les couloirs aux alentours ! Désirez-vous attendre dans la salle que la garde passe son chemin, fuir en prenant le chemin le plus court et en ignorant les gardes tant que possibles ou bien inspecter la salle du rituel ?

Vous faites le tour de la salle du rituel, deux statue de démons orne l'entrée de la salle, dans le fonds se trouve le seul meuble de la salle, un autel avec un livre dessus. Une page est ouverte mais vous ne pouvez lire ce qui est écrit, vous ne lisez malheureusement pas la langue noir. Alors que les bruits de métaux se rapprochent vous levez la tête et remarquez que le cadavre du vampire s'est transformé en une boule de sang qui lévite au dessus du pentagramme. Désirez vous touchez la boule, tentez de trouvez un passage dans le livre noir qui soit écrit en commun ou fuir ?

Vous décidez de chercher dans le livre une réponse à tout ce bordel avec le pentagramme, il doit bien y avoir quelques pages en commun où une traduction de l’alphabet ? Alors que vous lisez depuis quelques minutes une série de page qui parle du fait qu'il ne peut pas ne pas y avoir de compte vampire dans le château du au rituel réalisé par Alvar 4 en 437, les gardes rentrent dans la salle. Vous levez le regard et remarquez qu'ils vous regardent d'un air surpris, au même instant une goutte de sang tombe sur le livre devant vous. Mais comment ? Vous regardez au dessus de vous et voyez la boule de sang qui lévite au dessus de vous et finis par vous tombez dessus ! Vous êtes enfermé dans la boule et vous débattez, des souvenirs noirs de votre passé vous reviennent et vous finissez par perdre conscience ! Prochain paragraphe

Vous reprenez conscience et être pris d'une crise de toux. Au dessus de vous le plafonds de la salle du rituel et le majordome du compte qui vous regarde. "Il est vivant, notre nouveau maître est dès à présent devant vous !", vous demandez combien de temps vous avez perdu conscience et remarquez tout en disant cela que votre peau a pâli et que vos sens sont bien meilleurs qu'avant. "Monseigneur cela fait 4 ans maintenant que vous êtes décédez et nous avons attendu votre réveil ! Que devons nous faire ? L'ancien comte avait préparé une armée pour envahir les terres alentours, devons nous lancez l'attaque ?". Vous avez tué le comte et maintenant comme le livre le disait vous avez du prendre sa place car la malédiction pèse sur cette endroit ! Quel type de comte vampire allez vous être ? Un tyran belliqueux, un vampire cloîtré dans son château ou un vampire à la recherche du pouvoir de la magie noir ?

2000 ans ont passé et vous êtes devenue au fil des années une légende, puis un mythe et finalement le fruit de l'imagination du peuple mortel. Vous avez passé la majeur partie de votre temps à tenter de percer les secrets des écrits et rituels noirs, en non en vain. Car aujourd'hui le grand jour est arrivé ! Alors que le peuple mortel a grandement évolué et à présent entre dans une ère d'industrie, vous avez la puissance nécessaire afin de vous libérer de l'emprise de la malédiction, jamais vous ne serrais comme les vampires dont tout le monde se souvient ! Jamais vous ne passerez au mains du mal et aujourd'hui vous allez enfin pouvoir trouvez le repos éternelle et rejoindre votre femme et votre fils décédés il y'a si longtemps de cela. Alors que vos larbins finissent le rituel, l'âge commence à vous touché et vous vieillissez de toutes les années que vous avez passés. Lorsqu'il ne reste plus que vos ossements, vos larbins et votre château quand à eux se mettent aussi à vieillir et disparaissent. Le commun des mortels ne verra plus que les ruines de ce qui fut un temps le plus grand des château vampires que ce monde a connu !

Cordialement carotte98
carotte98
carotte98
Aventurier

Localisation : Dans un village au luxembourg
Date d'inscription : 31/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum