Histoire en communauté: Le créateur

Aller en bas

Histoire en communauté: Le créateur Empty Histoire en communauté: Le créateur

Message par carotte98 le Jeu 17 Jan 2019, 17:09

Bonjour ou bonsoir bande de rôlistes !

Comme j'en avais parlé en taverne il y'a quelques semaines, je tiens à lancer une petite histoire avec vous, la communauté. Afin de se faire il m'a fallu trouvé plusieurs moyens de vous laisser participer à l'histoire et j'en ai trois entre lesquels j'alternerais :
1. un bon vieux sondage
2. Une partie de JDR qui serras très narratif et auras comme but de créer à plusieurs quelque chose en commun
3. Des création et idées que vous envoyer par mp si vous voulez participer

La première édition concernera la création d'un univers entier grâce aux pouvoir de votre personnage commun, le créateur ! Vous aurez donc à la fin de mon message le début de l'histoire et ce premier tour ce ferra avec la dernière méthode. Votre but en tant que communauté va être de créer un univers aussi stable que possible, donc qui se casse pas la figure à la moindre collision de planète, mais aussi d'y créer la vie et de la faire évoluer et prospérer mais n'oublier pas que tout être vivant à ces vices et ils pourront faire la guerre, détruire vos créations ect, à vous de voir si vous les laisser faire ou si vous voulez trouvez un moyen d'arrêter le bordel ! Sur ce je ne vous laisse plus attendre !

L'histoire :
Imaginez une colline verte avec des forêts aux alentours, un ciel de couché de soleil, des nuages blancs et des structures de roches lévitant haut dans les cieux dont il part souvent des cascades. Des animaux pâturent en haut des grands rochers, de petits lacs en haut des cascades leur servent de sources d’eau et régénèrent rapidement les plantes, et rares sont les animaux qui tombent du ciel. Les arbres de la forêt sont grands, leur troncs ont poussé en formant une spirale, les feuilles sont petites mais chaque branches en portent tellement que la lumière des trois soleils ne passent plus à travers. La forêt est froide et sombre, on raconte que seul un petit personnage s’y aventure de temps à autre à la recherche de matériaux. Loin au-delà de la forêt des villages peuplés de gens ressemblants à des oiseaux aux plumages tous différents, des plumes dorées aux plumes noires servant à cacher leur gardes la nuit.

Mais revenons-en à nos moutons, en haut de cette colline une petite maison y construite, une maison avec un petite couvert devant la porte d’entrée, des murs en bois blanc et un toit d’une couleur automnale. Lorsqu’on entre la première chose qui frappe est l’arbre au milieu de la maison, dont la cime se confond avec un toit. Une petite cuisine suivi d’une chambre se trouve sur la gauche, sur la droite une bibliothèque, les étagères des trois meubles sont quasiment vides et seul un livre semble y avoir été posé. La poussière à travers toute la maisonnette ne laisse qu’un seule endroit apparent avec la forme de l’objet en question dans l’étagère. Et le livre en question est posé sur le bureau de la petite pièce à coté, en face d’un personnage aux traits neutres et dont le sexe n’est pas définissable. Il s’agit du créateur, habillé d’un petit veston vert orné de petits fils dorés avec en dessous une chemise blanche, il porte un pantalon marron et de drôles de chaussure noire.

Ce petit personnage crée des univers, des mondes et bien plus, la vie. Ils vivent dans leur dimension tant que leur livre existe, et à partir du moment où le créateur a écrit les bases de celui-ci il peut laisser le livre être influé et écrit par l’une de ces invention, il s’agit d’une grande boule en verre rempli d’énergie magique, qui une fois qu’il a une base prends les connaissance d’un livre pour les montrer, les rendent facilement modifiable tel des objets physiques et puis une fois fini renvoie tout dans le livre.
C’est ici que notre histoire commence avec un livre encore vierge et donc le vide absolue, …    

Pour ce premier tour, je vous demanderais bien de me partage par mp (discord ou forum comme vous préférer):
*une description de votre univers vide (c'est sombre ? ça luit ?)
*la première étoile (apparence ect ...)
*la/les première(s) planète(s)

Au bonheur de lire vos suggestions
Cordialement carotte98
carotte98
carotte98
Ménestrel

Localisation : Dans un village au luxembourg
Date d'inscription : 31/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Histoire en communauté: Le créateur Empty Re: Histoire en communauté: Le créateur

Message par carotte98 le Dim 03 Fév 2019, 20:01

Salut à tous voici le premier chapitre de notre histoire, donc je tiens à remercier Didi le lapin et RouxCool pour leurs propositions, c'est celle de Didi qui a été retenue pour cette première ! Et merci à FlorianAliasJoe pour la correction de mon français atroce, pitié et câlin à toi. Voici donc tout de suite la suite :

Chapitre 1 : Solitude et rêve
Le créateur est assis à son bureau, il se munit de sa plume et la trempe dans l’encre disposée dans un petit récipient en verre coloré. Il laisse goutter l’excédent et dans un élan d’inspiration écrit :
« Premier Chapitre : Bienvenue en Occulia ! »

Le créateur semble perplexe et se met à réfléchir durant de longues minutes. Durant ce temps, un petit oiseau, au plumage bleu sur le dos et les ailes et blanchâtre sur le ventre, entre dans la maison par la fenêtre laissée ouverte. Celui-ci se perche sur une étagère près d’un petit panier contenant des noisettes. S’accaparant de l’une d’entre elles, l’oiseau se met à taper la noisette contre l’étagère. Au début, le créateur semble ignorer le bruit, mais au fur et à mesure il semble de plus en plus dérangé par celui-ci et tourne la tête afin de tenter d’apercevoir le coupable. Lorsqu’il croise le regard de l’oiseau qui a enfin cassé la noisette, une idée lui vient ! Il attrape sa plume et se met à écrire :
« Le début de notre histoire est aussi vide qu’une feuille vierge. Alors que ce néant régnait depuis l’éternité, quelque chose changea. Le néant est indescriptible n’est-ce pas ? Ainsi il est difficile de décrire comment, à une période inconnue, un globe oculaire s’est formé. Jusque-là, il n’y avait ni lumière ni obscurité, mais avec l’arrivée de l’œil, tout fut plongé dans l’obscurité la plus totale. Au commencement, cet œil était inerte, mais avec le temps, celui-ci eut l’air de prendre vie et de regarder autour de lui. Au fil des années, il commençait à se sentir seul, observant inlassablement le vide. Quelle que soit la direction dans laquelle il regardait, il n’y avait rien, l’obscurité était sa seule compagnie mais elle n’était guère plaisante. »

Après ces lignes, le créateur décide de se préparer un thé, alors qu’il sort les feuilles d’un pot, une voix retend devant la porte. Pour des raisons de compréhension, je vais traduire ces mots parlés dans un langage oublié depuis longtemps.
« Arvan ? Êtes-vous là ? Mon fils s’est blessé et les anciens du village m’ont dit que seul vous saviez soigner des blessures de ce genre, je vous en prie, ouvrez ! »
Le créateur ouvre la porte pour y trouver une villageoise au plumage doré et un jeune enfant dont les plumes sont encore blanches. Alors que l’enfant est installé sur la chaise afin qu’Arvan l’examine, le petit se met à pleurer. Arvan pose sa main sur le genou de l’enfant et lui demande ce qui ne va pas. Le jeune enfant tient de toutes ses forces des plumes et fait comprendre au créateur qu’il les perd de plus en plus. Chez le peuple Avian, perdre ses plumes est un signe du mauvais œil qui vous guette. Très vite, le créateur rassure l’enfant, il lui fait boire une tasse de thé en lui disant que cela va arrêter la tombée de ses plumes d’ici quelques temps et que cela va même lui laisser des plumes joliment colorées.  L’enfant court à l’extérieur en toute joie et, avant de sortir de la maison, sa mère dit à Arvan :
« Ils ont raison, vous savez faire avec les enfants. »
Alors que le calme est de retour et grâce à cette situation, une idée germe dans la tête du créateur :
« Le globe oculaire, dans sa solitude absolue, se mit à son propre étonnement à reverser des larmes et commença à songer à avoir de la compagnie, à voir des choses bouger et surtout, se mit à rêver de lumière. Un jour, quelque chose commença à lui piquer l’œil. Après un court moment d’adaptation, il vit au loin quelque chose de lumineux, brillant et rond, avec des pointes tout autour. De plus en plus de ces lumières firent leur apparition et le néant ne fut plus. Il y avaient désormais de belles lumières dans cette immensité obscure. L’œil pleura de joie, continuant de rêver. Des sphères apparurent petit à petit autour des lumières, certaines étaient colorées, d’autres faites d’eau, d'autres encore ne faisaient que réfléchir la lumière tournant autour d’une des sphères voisines. »


Arvan, désormais satisfait de son début, pose le livre dans son invention et l’univers se modélise dans le globe en verre.
« Il est temps de laisser les choses se faire par elles-mêmes », pense-t-il.
Il sort ensuite et se rend dans les bois afin de cueillir des champignons. Entre temps, le livre continue de s’écrire par lui-même :
« Les larmes de l’œil avaient créé, sur certaines de ces sphères, l’eau. A travers cette eau qui reflétait les rêves, la joie et la tristesse de l’œil, ses rêves ne se firent que d’autant plus grands. Il se mit à rêver de vie, de civilisation et de bien plus encore. Mais au fur et à mesure qu’il rêvait, l’œil se faisait de plus en plus faible. D'abord, sa vision se flouta, ensuite, les couleurs cessèrent d'exister pour lui et finalement, il fut replongé dans l’obscurité. Néanmoins, il sentait toujours la vie et la chaleur de ce qu’il avait créé auparavant. Il continuait de rêver jusqu’à ce que finalement, sa pupille disparut et qu’il ne fut plus qu’un grand globe au milieu de tout, réfléchissant la lumière de ses propres créations. C’est dans cet univers qu’eut lieu le grand jeu de la vie et c’est au moment de l'apparition des premières formes de vie intelligentes sur une petite planète que notre histoire commence, alors que l’œil était encore des nôtres. »

Voilà du coup pour la prochaine partie de l'histoire je vous invite à proposer :
-l'apparence et tout les traits raciaux de la race dominante de la planète
-Quel type de société a elle construite ? 
-Quel est l’événement le plus important/grave au moment de l'histoire ? 

Merci d'avance pour votre aide
Cordialement carotte98 et de gros câlins !
carotte98
carotte98
Ménestrel

Localisation : Dans un village au luxembourg
Date d'inscription : 31/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum