Yguélef (dit Le Givré), artiste sculpteur sur glace

Aller en bas

Yguélef (dit Le Givré), artiste sculpteur sur glace Empty Yguélef (dit Le Givré), artiste sculpteur sur glace

Message par Lescargot le Ven 31 Mai 2019, 16:49

Background :

Je m'appelle Yguélef, ou Le Givré pour les intimes. Je suis un haut-elfe passionné d'art. Venant d'une famille assez riche, j'ai pu étudier la sculpture auprès du grand Saganka à Chnafon jusqu'à son décès. Il m'a appris à quel point l'art et la vie consciente sont extrêmement liés et comme il aimait le dire "L'art ne peut être éphémère puique toute vie finit inévitablement." Il faisait de véritables chefs-d’œuvre en bois qu'il installait dans le lac de Zblouf près des berges, pour qu'elles puissent pourrir comme le corps d'un être vivant le fait quand la vie l'a quitté. C'est en creusant au plus loin "l'éphémérité" de la vie que la sculpture de glace m'est apparue évidente. Mai il est difficile de trouver de la glace en été et en hiver, la glace est... moins éphémère. J'en suis venu à étudier la magie auprès du maître D'Ombrelune. Il m'a enseigné quelque base, mais m'a affirmé que j'apprendrai bien mieux en la pratiquant lors d'aventures aux quatre coins de la Terre de Fangh. "C'est lorsque ça vient des tripes qu'on progresse le mieux" m'a-t-il dit.
Et me voici donc parcourant le monde en quête d'aventures pour améliorer ma magie, et en quête de rencontres artistiques et d'inspiration auprès d'autres cultures pour mon art.
Physique :

Physiquement, il est grand et élancé avec un visage jeune et des cheveux blancs aux reflets bleutés. Des petits flocons de neiges discrets sont tatoués en blanc sur le front et les tempes.
Tempérament :

Sa personnalité est assez extravagante. Il est très curieux de tout et parle avec passion de tout ce qui peut l'émerveiller (la nature, la culture, les arts, l'artisanat, l'architecture, ...) Il aime philosopher sur la vie (en fait, ça relève plus de l'obsession du caractère éphémère de la vie et la mort de son maître Saganka l'a profondément marqué sur ce sujet).


Quête 1 - La disparition du chasseur légendaire - 25/06/2019 :

MJ : Alexander Pond
PJ : Drag (Kronan), Eisen04 (Pierre-Alexandre de Salvelongue), Percolator (Brindila) et L'étudient éternel (M'Brock)
XP gagné : 102 (changement de niveau : +1 CHA (Ht-elfe), +1 INT, +2 EV)
Récompense et objets trouvés : une boussole en argent et une APE de la "Toucher de glace" +1 CHA lors de sort de glace

J'arrivais à Valtordu. C'était visiblement le jour du marché. Je comptais y faire un tour, mais comme midi était passé et que je n'avais pas encore mangé, je décida de commencer par faire un tour à la première auberge que je vis. "Le chien qui pleure", j'espérai que le chien ne pleurait pas à cause de la qualité de la nourriture... Une fois dans l'auberge, je fus surpris par la présence de tartes sur chacune des tables. Au milieu de la salle, une jeune elfe pleurait à sanglots. Une seconde elfe alla s'enquérir de sa souffrance afin de l’alléger. Je me tins de côté tout en tendant l'oreille pour savoir de quoi il en retournait. Sait-on jamais, peut-être serait-il là le début de ma première aventure. Effectivement, son compagnon - le "légendaire chasseur Roger" - avait disparu et elle proposa aux aventurier de la salle de le retrouver. C'est alors que je me présentai et tentai d'adoucir sa souffrance en la complimenta sur ses tartes.
Nous fûmes cinq aventuriers : moi, Kronan et M'Brock (deux barbares), un Pierre-Alexandre de je ne sais plus quoi (vraisemblablement un bourgeois qui s'ennuyait) et Brindila (une elfe sylvaine). Nous commençâmes à enquêter au domicile du couple. Un magnifique jardin devançait la demeure. L'art floral est vraiment intéressant et me semble aussi une bonne allégorie de l'éfémérité de la vie. Les fleurs s'ouvrent le matin et ce ferment le soir, comme une respiration lente. Puis un jour, les pétales tombe et c'est le dernier souffle que la fleur aura donné. C'est juste sublime. J'essayerai peut-être de faire des rose de glace un de ces jours. Dans la bibliothèque de Roger, je découvris un journal. Sur la dernière page, il était inscrit : "Les fourmis ont dit que Brojoc est parti du côté du marais pour enquêter sur la migration des vers de terre. Mais il n'est pas revenu. J'irai voir demain si je peux régler ce problème". Le message date de quelque jours. Ces quelques mot nous conduisirent vers les marais au Sud de Valtordu.
Lorsque nous arrivâmes aux abords du marais, nous décidâmes de commencer à explorer le bois attenant. Mais le soleil se couchant, nous retournâmes vers les ruines qui nous avions croisé à l'entrée du marais : il semblait alors plus aisé de protéger un campement derrière des murs qu'en pleine forêt.
Ce ne fut peut-être pas une bonne idée pour passer une nuit tranquille. Une horde de zombies et de squelettes nous attaqua dans le hall. Il manqua de peu pour que nous en vinssions à bout. Je tenta d'user de mes sorts pour soigner le plus gravement touché quand un nouveau squelette s'approcha en nous interpelant. Il semblait plus pacifiste et nous le laissâmes s'exprimer. Benoît, c'est ainsi qu'il s'appelait, nous narra l'histoire de ce lieu et de son propriétaire. Une magicienne désespérée utilisait les morts qu'elles réanimaient pour enlever de futur mari. Nous apprîmes que l'objet de notre quête était prisonnier dans les sous-sols. Nous le délivrâmes et montâmes au donjon nous présenté devant la châtelaine. Devant la porte, je vis une puissante magie. Elle était d'un niveau incroyablement élevé, jamais je n'avais senti autant de pouvoir en une personne. J’aperçus aussi un sortilège très finement tressé sur elle et à peine perceptible. Je prévins mes compagnons de ne pas la mettre dans de mauvaises conditions sans quoi nous risquions tous d'y laisser notre vie. Je leur proposai aussi de me laisser lui parlé pour dénouer la situation.
Nous entrâmes. Elle feignait un sommeil dans son lit. Je m'assis auprès d'elle et lui expliqua se que j'avais aperçu. Cette malédiction qui la condamne à la solitude. Par des gestes habiles et élégants, elle se défit les nœuds de la toile magique et mis fin à son calvaire. Nous découvrîmes alors sa véritable beauté. Elle nous révéla une autre surprise : le feu est en train de dévaster le rez-de-chaussée. Elle ouvrit un portail et demanda à mes compagnons de la supplier pour leur vie. Puis elle me téléporta avec elle dans la forêt de Schlipak. Elle me remercia vivement. Nous discutâmes de mon art et nous nous séparâmes après qu'elle m'ait offert une boussole et un étrange pouvoir.
Quête 2 - A la recherche d'Alice - 15/07/2019 :

MJ : Alexander Pond
PJ : Princess (Steroberta), ...
XP gagné : 57
Récompense et objets trouvés : 400 PO

Je retournai à Valtordu pour le marché mais celui-ci se terminais. Les marchand et artisant partaient doucement pour Mliuej. Heureusement une aventure se proposa à moi comme pour me signaler que mon retour était attendue. Le commanditaire n'était autre que la noble famille de Chanterelle dont la fille avait disparue. Il s'agissait d'une petite fille d'un peu moins de 7 ans nommée Alice. Elle a la particularité d'apaiser les animaux et toute personne à proximité d'elle peut aussi comprendre les animaux. De fait, elle est régulièrement dans des endroits où les créatures grouillent. Nous partîmes à cinq aventuriers : moi, une noble dame nommée Princesse, un gobelin, un mage de feu et un guerrier elfe noir. Alice est apparue pour le dernière fois sur la place Pairav et se dirigeant vers la forêt d'Ouien.
Arrivée à l'orée de la forêt un lapin blanc se montra à nous. Princesse, qui communique avec les animaux nous traduisit ses paroles. "Grand danger" répétait-il, puis il nous mena à l'entrée d'une fissure d'une paroi abrupte. Nous entrâmes et dûmes combattre 3 gigantesques araignées. Nous entendîmes la voix d'une jeune fille jouer. Princesse l'appela, sans réponse. Je l'appelai à mon tour plus fort et nous l’entendîmes s'excuser auprès d'une autre personne en signalant qu'elle devait rentrer à la maison. "On" lui répondit "qu'on leur ouvre le passage !" et des araignées libérèrent un passage dans la salle entoilée jusqu'à Alice et la mère de toutes les araignées. Elle jouait toutes les deux. Alice avait entendu les souffrances de cette araignée et voulu la réconforter. Je voulus soulager la peine de l'araignée en sculptant le portrait d'Alice en glace. Mais je ne sais ce qu'il se passa, sans doute la présence effrayante de toutes ses araignées potentiellement dangereuses, je fis la pire sculpture de ma carrière. Quelle honte pour moi ! Enfin. Nous rentrâmes à Valtirdu avec Alice et le lapin blanc. Nous croisâmes un stand tenu par des elfes sylvains. Princesse y acheta deux jus de fruits pour elle et Alice et ce mis à avoir un comportement lubrique vis-à-vis du sylvain mâle. Je tentai de distraire Alice de ce triste spectacle et mes deux autres compagnons essayèrent d'emmener de force Alice qui voulait rester près de Princesse. L'elfe noir commença à insulter puis menacer les sylvains et se pris une flèche dans l'épaule. Bien fait !
Enfin ! Nous finîmes par retourner grâce à Alice qui convainc Princesse de la ramener chez elle.


Dernière édition par Lescargot le Ven 23 Aoû 2019, 19:27, édité 5 fois

─────────────────────
Comme l'aigle, l'escargot peut atteindre le sommet des montagnes... mais il en bave !
Lescargot
Lescargot
Aventurier

Date d'inscription : 24/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Yguélef (dit Le Givré), artiste sculpteur sur glace Empty Re: Yguélef (dit Le Givré), artiste sculpteur sur glace

Message par Samaël Pheles le Jeu 13 Juin 2019, 16:23

Pas de soucis pour le fait que ton perso est lancé son sort réfrigérant.
Tout est ok sauf un petit oubli: le +1 à l'attaque OU la parade grâce au 13 en ADresse.
Vu qu'il s'agit d'un changement mineur hop le tampon:
Yguélef (dit Le Givré), artiste sculpteur sur glace Tampon10
Samaël Pheles
Samaël Pheles
Aventurier

Localisation : Keqpart
Date d'inscription : 04/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum