Ayliah Daethyorh

Aller en bas

Ayliah Daethyorh Empty Ayliah Daethyorh

Message par Mitobi le Sam 02 Nov 2019, 22:40

Apparence physique:

Jeune femme d'1 mètre 72, au visage doux et harmonieux, Ayliah a des traits fins qui sont hérités de sa mère. C'est de cette dernière qu'elle tient également son teint halé ainsi que ses yeux bleus aux reflets gris, légèrement en amande. De son père, elle a hérité sa chevelure brune, ondulée, qui lui  tombe sur les épaules.
Ayliah n'a pas de formes opulentes mais n'est pas à plaindre pour autant. Ses vêtements de mage ne sont de toute façon pas fait pour mettre en valeur ces attributs !


Background:

C'est à Glargh que les dix neuf première années d'Ayliah Daethyorh se sont écoulées. C'est dans une famille aimante qu'elle vit le jour. Benjamine d'une fratrie de quatre enfants constituée d'Ethrel et Nâhane, ses frère et sœur, faux jumeaux, inséparables, l'ayant devancé de 2 deux ans, et Naëlic'h /prononcé Naélir/ de 5 ans son ainé.

C'est au contact de la clientèle du magasin de fleurs et d'outils de jardinage de leurs parents que cette fratrie s'est aguerrie, rencontrant une grande diversité de personnages ; de simples citoyens aux notables, en passant par les touristes ou les aventuriers passant par la cité de Glargh.

C'est au cours d'une des nombreuses foires de la cité, que la vie de notre jeune adolescente bascula. Au cours d'une démonstration de magie des étudiants de l'Université de Magie et Sorcellerie Appliquée de Glargh, vantant les enseignements dispensés, un des étudiants fût étonné de ressentir une aura magique émanant d'Ayliah, choisie au hasard pour assister le mage pour une démonstration.
C'est tout naturellement, qu'à la fin de l'événement, que le mage alla quérir les parents de la jeune adolescente pour leur parler de ses observations.
C'est dans un mélange de joie, d'excitation, d'appréhension et de soulagement que la famille accueillit la nouvelle concernant la benjamine, alors âgée d'à peine huit ans. Ce n'était pas la première fois que la magie rencontrait cette famille... En effet, le grand-père maternel d'Ayliah était un mage thermodynamique qui parcourait les Terres de Fangh afin de collecter des informations diverses et enquêter sur les événements magiques qui pouvaient apparaître, pour le compte de l'Université de Glargh, comme nombre de ses confrères. Il se plaisait à amuser ses petits-enfants avec de petits tours de passe-passe pour touristes, lorsqu'il était amené à rentrer à Glargh rapporter ses découvertes.
Tous dans la famille espéraient secrètement avoir hérité des facultés de leur aïeul sans pour autant avoir le cœur brisé en apprenant que ce n'était pas le cas... Ils étaient en revanche tous ravis de savoir que leur jeune sœur serait peut-être en mesure de suivre les traces de leur grand-père adoré.

Alors trop jeune pour commencer à suivre les enseignements de l'Université, c'est le mage qui avait découvert ses facultés ; Glenfil d'Aethrul, mage de l'Eau et de la Glace, qui avait décidé, en accord avec les autorités compétentes, de la prendre sous son aile afin de vivre avec son potentiel de magie ; une sorte de mentor bienveillant. Une fois l'âge requis atteint, elle rejoignit l'Université pour y suivre les enseignements, et plus particulièrement en se suivant la voie de son mentor, souhaitant se différencier quelque peu de son grand-père.

A l'issu de son cursus, Ayliah décida qu'il était temps pour elle de parcourir les Terres de Fangh afin de nourrir sa grande curiosité naturelle ; vérifier ce qu'elle a pu entendre de la part des clients de la boutique de ses parents, des récits de voyage de son grand-père ou encore des mythes et légendes de la Terre de Fangh et des terres au-delà !
Peut-être serait-elle amenée à recroiser son mentor ou son grand-père ?! Ou bien Ethrel ou Nâhane, également partis découvrir le monde, laissant leur frère ainé Naëlic'h, plus casanier, reprendre le flambeau de la boutique familiale.


Caractère:

Ayliah est, du fait de son jeune âge, de nature plutôt optimiste, curieuse, à la recherche de nouvelles aventures et avide de connaissances.

C'est par la diplomatie qu'Ayliah préfère régler les contentieux, faisant ainsi preuve une certaine sagesse d'esprit.
En effet, ses expériences de vie passées lui ont montré que la discussion se révèle bien plus productive que des claques ou coups d'objets divers (allant de la cuillère au rondin de bois qui attendait son tour pour rejoindre le foyer de la cheminée).
Néanmoins, ce caractère diplomate ne l'empêche pas parfois d'être menteuse, truqueuse, si cela peut permettre de faire pencher la balance en sa faveur, ou en celle de ses amis.

Elle se qualifie elle-même comme étant quelqu'un de juste et honnête... la plupart du temps. Il se dit d'elle qu'elle peut également être capricieuse, mais ne (se) l'avouera jamais...


Fiche:


Parties:

~ Le colis perdu ~
09/11/2019

Résumé (Pas de spoil):


Ayliah démarre son aventure à Tourneporc, où elle fait la rencontre de Gurdan, Loup Kiro et Melle avec qui elle a contribué à préserver la réputation de la toute nouvelle entreprise de JP Sardou :  Chronoretrette.
C'est donc après cette aventure au Marécage de l'Eternelle Agonie qu'Ayliah reprend la route.



~ MJ Saladeuh ~

________________________________________


~ A la conquête du vase ~
14/11/2019

Résumé (Pas de spoil):

C'est à Schlonpouf que, recrutée dans la précipitation et la confusion par une Elfe Sylvaine paniquée, qu'Ayliah fit la connaissance d'Aube Snow, de Barbu, d'Edward et de Joe La Poisse. Ensemble, ils furent missionnés pour retrouver un objet, semblant se trouver dans un donjon, pour le compte d'un commanditaire alors inconnu.


~ MJ Pond ~

________________________________________


~ L'heure des emplettes ~
RP marchand
19/11/2019

Résumé détaillé:

C'est à Waldorg qu'Ayliah a touché sa récompense et quitté ses compagnons. Elle se retrouve donc pour la première fois dans la célèbre capitale des Terres de Fangh, seule, livrée à elle-même. Sa présence dans les quartiers riches ne passe pas inaperçu car gardes et passants (notables comme valets) la regardent avec un peu de dédain.
Avec en tête l'idée de trouver le quartier marchand, elle s'adresse à un homme, semblant très pressé, qui la redirigea vers un garde posté non loin de là. Ce dernier lui indiqua la route à prendre et Ayliah, pensant bien faire pour remercier cet homme serviable, lui donna 1 PO qu'il s'empressa de ranger.

Malgré les explications, Ayliah finit par se perdre et tomba sur l'Office du Tourisme où elle pu obtenir de précieuses informations. Riche de quelques bonnes adresses, Ayliah commença par se rendre dans une des nombreuses boutiques du Donjon Facile où elle réussit à marchander - non sans quelques difficultés - son Arc court de qualité correcte pour 22 PO et se procurer 1 Potion de mana des bitos pour 50 PO.
Elle quitta cette échoppe en maugréant, déçue de n'avoir pu tirer de meilleurs prix. Elle poursuivit ensuite sa route vers une boutique nommée le Sacellum enchanté, spécialisée dans la vente d'articles de magie. Elle fut accueillie par une Demi-Elfe avec qui elle conversa de choses et d'autres. D'excellents conseils, la Magicienne commerçante parvint à convaincre Ayliah qui fit ainsi l'acquisition d'un bâton Ramorfal 100 pour 100 PO, 1 Potion de mana des bitos pour 40 PO ainsi qu'une Bague de Sûreté des Universitaires pour 30 PO. Elle parvint à revendre son Bâton solide pour 15 PO.

Elle quitta la boutique puis, reprit la visite de la ville, satisfaite de ses acquisitions.


~ MJ Percolator ~


________________________________________


~ La quête de l'anneau ~
20/11/2019

Résumé détaillé:

C’est dans une auberge de Waldorg qu’Ayliah retrouva d’anciennes connaissances. En effet, en passant le pas de la porte, elle reconnu Aube Snow, qu’elle avait quitté il y a peu, qui patientait au comptoir.
Quelques instants plus tard, c’est Gurdan, avec qui elle avait été enrôlée à Tourneporc, qui fit son apparition. Ce dernier semblait déjà connaître l’Amazone, ce qui n’étonna pas la jeune magicienne, étant donné que ces deux-là étaient déjà plus aguerris en matière d’aventures.
Non loin de là, à une table, silencieux, se trouvait Loup Kiro, qu’elle avait rencontré au même moment que le Nain.

Après des retrouvailles pour le moins agitées – à cause notamment de propos d’Aube sur les Barbares qui ont failli provoquer une bagarre de taverne et ainsi que leur exclusion de l’établissement – le groupe fit la rencontre d’un homme mystérieux. Ce dernier était à la recherche d’aventuriers pour corriger une bévue de son organisation.
C’est après quelques explications un peu floues, ne rassurant pas vraiment la Magicienne, que le groupe accepta de se rendre à la Tour du Mage Merlan Le Changeur afin de récupérer (ou de faire disparaître) une chevalière ornée d’un Griffon. Celle-ci pourrait permettre au Maître des Lieux de confondre l’organisation qui était entrée dans sa Tour pour y commettre quelques actes inconnus du groupe.

En chemin pour la Tour du Mage, le groupe rencontra un Ogre. Dans un premier temps prêts à en découdre, ne sachant pas qu’elles étaient les motivations de la grande créature verte, les aventuriers découvrirent qu’il souhaitait simplement manger. Le groupe décida de lui donner un Saucisson d’Ours, qu’Aube détenait, qui fut rapidement englouti.
Repus, l’Ogre souleva alors son pagne. Interprétant cet acte comme une menace, Loup Kiro et Gurdan se mirent à charger l’Ogre, prenant ce dernier par surprise. Après un combat bien pitoyable qui s’acheva par la fuite de la créature qui ne souhaitait en réalité qu’uriner, le groupe reprit la direction de la Tour.

L’exploration de la Tour ne fut pas de tout repos. Une fois la porte d’entrée franchie, le groupe entama ses recherches dans les appartements du propriétaire des lieux. Après la découverte un salon qui leur sembla somme toute bien sommaire, le groupe poursuivit le tour du propriétaire à la recherche de l’objet de leur venue.
Peu délicat et précautionneux dans un lieu appartenant à un Mage, Loup Kiro, qui n’était déjà pas vraiment adepte de la Magie ni de ses utilisateurs, fut intoxiqué après avoir brisé une quantité non négligeable de fioles diverses et variées, lui causant notamment des hallucinations et eurent sur lui un effet laxatif important… Malgré les dégâts occasionnés par son compagnon samouraï, Ayliah parvint à mettre la main sur 3 fioles vides, 1 dose de poudre noire des gobelins, 6 yeux de crapaud ainsi qu’un mystérieux œil dans un flacon, disséminés çà et là dans divers coffres. Les étagères regorgeaient de fioles et d’ingrédients divers. Elle compléta ainsi sa collection de potions en récupérant 1 Potion de mana des bitos, 1 Potion de mana noire qu’elle conserva. Elle trouva également 1 Potion de soins mineurs qu’elle donnera plus tard à Aube, et 1 mystérieuse potion blanche inconnue.
Poursuivant leurs investigations, les aventuriers finirent pas trouver le cadavre d’un homme. Etait-ce celui dont le commanditaire de la mission leur avait parlé ? Il était encore trop tôt pour le savoir. Et avant de n’avoir pu le déterminer, un Spectre fit son apparition et s’attaqua au groupe.
Le spectre étant insensible aux attaques classiques, Loup Kiro vit ses assauts ne faire aucun dégât à la forme fantomatique dont les attaques, elles, parvenaient à toucher le Samouraï.
Les héros combattirent vaillamment. Ils utilisèrent notamment le contenu de la mystérieuse potion blanche pour enduire la lame de l’Amazone et la Magie d’Ayliah pour faire face à leur adversaire spectral. Gurdan, profita de l’agitation du combat pour fouiller le cadavre et ramasser un sac qui se trouvait à côté de celui-ci.
L’estoc final revint au Glaciator invoqué, qui malgré quelques maladresses - qui finirent dans les fesses de Gurdan, ou le dos de Loup Kiro - fut décisif dans cet affrontement.
Le combat achevé, ce dernier finit même par asséner un coup de pied au petit être de glace, par vengeance, qui eut raison de l’Invocation.
Après un court moment d’accalmie, des champignons étranges et dégageant une odeur nauséabonde se mirent à pousser soudainement dans tout l’étage. Dans la précipitation, n’écoutant que son courage et sa bourse presque vide, ne demandant qu’à se remplir, Ayliah se dirigea vers un coffre que Loup Kiro avait précédemment ouvert. Dans celui-ci se trouvait une dague que son compagnon avait jugé inutile de ramasser, la jeune aventurière s’en empara et repris le chemin de la sortie en compagnie de ses pairs.
Après analyse de leurs trouvailles, au pied de la Tour, le groupe se remit en route pour Waldorg.

De retour à Waldorg, Ayliah remporte 60 xp ainsi qu’1 lingot de Thritil pour avoir mené cette quête à bien.
Le groupe profita d’être à la capitale pour faire expertiser leurs trouvailles auprès d’un mage plus expérimenté. Ayliah lui présenta donc la dague trouvée dans la Tour ainsi que le mystérieux œil contenu dans le bocal.
Il s’agit d’une Dague de base enchantée qui se trouve être incassable et qui génère des dégâts magiques. L’œil quant à lui est en réalité un Œil de Basilic fanghien, ce qui a d’ailleurs surpris le mage qui l’a identifié.

Ayliah poursuit depuis son séjour dans la capitale fanghienne...


~ MJ Sekreuz ~


________________________________________


~ La simulation ~
23/11/2019

Résumé détaillé:

Ayliah reprit la route et quitta la grande ville de Waldorg.

Peu de temps après avoir quitté la capitale fanghienne, alors qu’elle arpentait le sentier principal menant vers l’Ouest, une porte apparue soudainement au milieu du chemin.
Close, cette porte attirait à elle la jeune Magicienne qui ne tentait pas vraiment de résister à l’appel dont elle était la cible. Sa curiosité était attisée et l’appel de la découverte renforçait cette attraction.

En traversant la mystérieuse porte, Ayliah fut transportée dans un lieu étrange, emprunt de magie. Elle découvrit un salon où flottait une odeur de cannelle.
Dans ce salon se trouvait également une Gobeline chevauchant un sanglier équipé comme une bête de combat. Après quelques instants, les deux individus se présentèrent l’un à l’autre. La Gobeline affolée, transportée dans les mêmes conditions que la Magicienne, se nommait Xzyel.

Rapidement, les deux aventurières furent « contactées » par une voix, plutôt enjouée, les conviant à quitter le salon dans lequel elles se trouvaient par l’unique porte qui venait de s’ouvrir, seule. La voix les guida d’abord dans un petit couloir débouchant sur une salle ressemblant à un bureau.

Dans cette salle, sur un grand bureau massif se trouvaient divers ustensiles utilisés par les Mages. Trois fauteuils entouraient cette œuvre de bois. L’un d’eux, plus imposant que les deux autres, se trouvaient de l’autre côté du bureau, et faisait face au mur du fond.
La voix invita les deux femmes à prendre place sur les deux fauteuils libres faisant face au bureau. Elles s’exécutèrent. Le grand fauteuil se retourna alors et apparu un vieil homme au regard joueur, caché derrière des lunettes rondes, avec une expression enjouée.
Son portrait ornait le salon dans lequel elles avaient précédemment été téléportées.

Il s’agissait du maître des lieux. Il se présenta comme étant Etienne Barabheur, un mage qui souhaitait mener une expérience, raison pour laquelle il avait fait venir Xzyel, toujours accompagnée de son sanglier de combat, et Ayliah.
Après leur avoir très vaguement parlé de son expérience, restant très évasif, il lui fallait compléter des dossiers administratifs concernant ses deux invitées. Après avoir vérifié les informations qu’il avait glané par lui même, ce qui étonna Ayliah, il leur expliqua qu’il lui fallait leur image immortalisée. Il tendit d’abord à Ayliah, moins réticente que Xzyel, une sorte de miroir. Il expliqua qu’il leur fallait fixer ce dernier.
Ayliah s’exécuta et, au bout de quelques instants, un flash accompagné d’une légère détonation surprirent Ayliah. Puis, son image se figea sur le-dit miroir, la laissant stupéfaite. Cette image apparue ensuite sur le dossier de la jeune Magicienne. Xzyel, rassurée, saisit à son tour le miroir et se mit à prendre diverses pauses, ce qui ne manqua pas d’amuser Etienne et Ayliah.
Les dossiers remplis, Etienne Barabheur commença à marmonner quelque chose. Les paupières de la jeune femme devinrent de plus en plus lourd et elle finit par perdre conscience.

Elle se réveilla plus tard, dans le noir, comme emprisonnée dans un petit caisson mais ne se sentant nullement oppressée. Non loin de là, elle entendait la voix de Xzyel, atténuée par la distance et le fait qu’elle soit enfermée.
Elle finit par sortir de son caisson et se retrouva dans une pièce très faiblement éclairée, aux murs, sol et plafond non visibles. A ses côtés se tenait Xzyel. Toutes deux étaient nues. Bien plus gênée que ne l’était Xzyel, la jeune femme s’empressa de cacher tant bien que mal sa poitrine ainsi que sa région pubienne de ses mains.
Une nouvelle voix se fit entendre. Celle d’un homme, qui lui aussi sortit d’un caisson semblable à ceux dans lesquels se trouvaient Xzyel et Ayliah quelques instants auparavant. Un homme, au corps puissant, lui aussi entièrement nu, et baragouinant d’étranges choses fit son apparition. Ce Barbare se nommait Torcheur.
Un petit bruit de grognement vint distraire nos trois protagonistes au milieu d’une scène dominée par l’incompréhension. Ce grognement venait de non loin du box où se trouvait Xzyel. Cette dernière s’en approcha et reconnu un son familier. Elle ouvrit le box et retrouva son sanglier de combat qui se mit à galoper dans tous les sens, avec sur son dos sa maîtresse.
Navigant dans l’obscurité, les trois individus mirent la main sur leurs affaires, enfermées dans des petits caissons collés à leurs anciennes « prisons » invisibles.

Soudain, trois enveloppes apparurent. Chacune d’entre elle faisait face aux trois aventuriers. Xzyel attrapa celle qui se trouvait devant elle et l’ouvrit … Elle était vide.
Une mystérieuses voix féminine retentit alors. Elle conta une histoire un peu floue, faisant mention d'un village, d’assaillants, de Larmes à retrouver. Puis elle termina son récit en ajoutant que le groupe disposait dès lors de 30min pour retrouver les Larmes précédemment citées. La voix se tu puis un « tic tac tic tac » se fit entendre.

L’environnement changea brusquement. La sombre pièce se transforma en une grande plaine légèrement en pente. Derrière le groupe se dressait un mur immense, montant par delà les nuages. Face aux personnages, la plaine menait à une petite forêt. Il faisait plutôt beau, et semblait faire bon. Mais Ayliah se ressentait pourtant aucune sensation, cela lui semblait bien étrange.
Le groupe regarda les alentours, cherchant à comprendre.

Une énorme flèche bleue fit son apparition dans le ciel, pointant vers la forêt.

Le temps pour Ayliah de reposer les yeux vers la forêt, indiquée par cette immense flèche, que Torcheur s’était mis à courir en direction de celle-ci. Très vite poursuivi par Xzyel chevauchant son sanglier, puis par Ayliah qui peinait à tenir la cadence. Peu à peu, la distance grandissait entre la Magicienne et ses compagnons.

Lorsqu’elle parvint à rattraper Xzyel et Torcheur dans la forêt, ce dernier était en train de combattre ce qui lui semblait être un Orc. Au cours de cet affrontement, Torcheur fut touché par son assaillant. De cette blessure ne s’échappait pas de sang. Elle ne semblait provoquer chez le Barbare aucune douleur. Celui-ci poursuivait ses assauts, qui finirent par faire de lui le vainqueur de ce duel au milieu des arbres.
La voix se fit de nouveau entendre, accordant au bourreau de l’Orc du temps supplémentaire pour trouver l’objet de leur « mission ».

Ils reprirent leur marche en avant et finirent par sortir de la forêt. Un village les y attendait. En y pénétrant, les trois aventuriers n’y trouvèrent que des rues vides. L’endroit semblait abandonné, et ce depuis quelques temps déjà.
En pénétrant davantage dans le village, ils tombèrent sur une place. Là, un à un des Orcs sortirent de derrière les bâtiments, et finirent par très vite encercler les aventuriers. Après que Torcheur eu choisi sa future cible, imité par Xzyel, Ayliah décida d'invoquer un Glaciator afin de soutenir les assauts de ses alliés.
La bataille faisait rage mais les premiers Orcs furent vaincus. C’est alors que retentit un immense rugissement. Dès lors, les Orcs firent tous un pas en arrière, s’écartant des aventuriers.
Une silhouette colossale s’approchait, faisant trembler le sol de plus en plus fort, à mesure que la distance qui l’éloignait des aventuriers diminuait. Un Orc massif, de plusieurs mètres de haut se dressait là, au milieu de ce qui aurait pu sembler être une arène, avec comme spectateurs les Orcs qui étaient il y a encore quelques instants aux prises avec la Magicienne et ses compagnons.
Le géant à la peau verte grommela à propos du mal fait aux siens. Ils comprirent alors qu’ils avaient face à eux le chef des Orcs qui avaient investi le village.
Une lutte sans mercis débuta alors. Torcheur se mit en tête d’escalader le colosse et se retrouva très vite à plusieurs mètres de hauteur, tentant de s’accrocher comme il le pouvait sur l’Orc qui ne se laissait pas faire. Xzyel, elle, chevauchant son sanglier de combat, chargeait l’ennemi en vue de l’attaquer en ciblant les parties intimes de leur adversaire. Elle bondit sur ce dernier et commença à le taillader.
Ayliah quant à elle avait ordonné à son Glaciator de rediriger ses assauts sur l’imposante créature pendant qu’elle-même préparait un sortilège de Glaciation des pieds afin d’entraver ses mouvements.
Le sortilège incanté, une projection de glace commençait à congeler les pieds de l’Orc, qui dans un élan réussit à s’en extraire avant que ses énormes pieds ne soient complètement gelés.
Pendant ce temps Xzyel et Torcheur poursuivaient leurs assauts, la première avait dégainé son arme de poing gobeline tandis que le second frappait l’Orc à mains nues.
C’est après une tentative manquée de Cône de Glace que Torcheur, dans une rage à peine contenue, finit par enfoncer le crâne de l’Orc de ses poings, rassemblés ensemble. La grande créature s’effondra alors, perdant toute force à mesure que la vie le quittait.
Dans un élan spectaculaire, Torcheur tenta un saut acrobatique pour s’éloigner du cadavre qui tombait, mais glissant lamentablement, tomba au sol et se faisant mal. Xzyel, bien plus agile, s’en sortit indemne. Et Ayliah, un peu plus éloignée, se couvrait le visage pour se protéger du nuage de poussières soulevé par l’impact du corps massif qui venait de tomber.

Un silence parcouru l’endroit… Les Orcs, pris de court par ce qu’ils venaient de voir, étaient bouche-bée. Et alors que les aventuriers se préparaient au pire, plusieurs voix Orcs s’élevèrent et commencèrent à chacune leur tour s’autoproclamer nouveau chef de la meute.

La mystérieuse voix se fit de nouveau entendre, annonçant aux triomphants héros que du temps supplémentaire leur était accordé pour avoir vaincu ce féroce ennemi.
A peine eut-elle le temps de terminer sa phrase que la Gobeline aperçu, par delà les Orcs, un grand bâtiment lui semblant être un temple. Le groupe reprit alors sa course contre-la-montre à la recherche des mystérieuses Larmes en se dirigeant vers le lieu sacré.

En arrivant sur place, l’endroit avait été souillé, profané, tagué, et une odeur pestilentielle s’en échappait. Sans doute l’œuvre des Orcs et de leurs terribles desseins.
Une fois le seuil franchi, au milieu de l’endroit se tenait une immense statue qui retint l’attention de Xzyel et d’Ayliah, alors que Torcheur fouillait les alentours.
La Gobeline grimpa très rapidement sur la sculpture de pierre, et ses yeux se posèrent sur d’étranges pierres scintillant d’un magnifique bleu. Elle réussit à les décrocher et les envoya à la Magicienne qui se tenait à quelques pas de là. Ayliah s’en saisit et les examina.
Ne sachant s’il s’agissait de l’objet de leur venue, Xzyel prit l’une des pierres bleues et la glissa dans l’enveloppe vide qui était apparue plus tôt…

La mystérieuse voix se fit de nouveau entendre. Le sol se mit à trembler, de plus en plus violemment. Puis c’est le plafond qui commençait à s’écrouler. Une main géante apparue et attrapa la statue, arrachant une partie du sol du temple sur laquelle se trouvait les trois individus.
Impuissantes, Xzyel et Ayliah étaient paralysées et finirent par perdre connaissance. Torcheur prit feu spontanément et perdit à son tour connaissance.

A son réveil, Ayliah se trouvait dans un lit douillet, dans une pièce semblablement décorée à ce qui aurait pu être une chambre d’amis d’un riche personnage.
Autour d’elle se trouvaient deux autres lits, où étaient ses deux compagnons. Torcheur émergeant petit à petit, et Xzyel qui s’était réfugiée au fond du lit, sous la couette. Au pied du lit de celle-ci se trouvait son sanglier de combat, qui dormait paisiblement.
A côté de chaque lit se trouvaient les affaires et équipements divers du Barbare, de la Gobeline et de la jeune Humaine.

Face aux trois lits se trouvait la seule et unique porte de la salle. De derrière cette porte leur parvenait une voix familière : celle d’ Etienne Barabheur. Ce dernier venait s’enquérir de l’état de ses hôtes. C’est courroucée qu’Ayliah lui répondit. Son interlocuteur tenta d’apaiser les esprits en bredouillant quelques débuts d’excuses, mais l’état psychologique de la Gobeline, apeurée, semblait l’emporter aux yeux de la Magicienne. De plus, le vieil homme leur avait menti, dissimulant ses véritables desseins. Et ça, Ayliah ne le lui pardonnait pas.
Une fois les tensions calmées, le vieil homme convia ses cobayes dans son petit salon, où il leur expliqua toute la vérité.
Il menait diverses expériences pour tromper sa solitude. Sa dernière invention fut celle dont Ayliah et ses compagnons de fortune, ou d’infortune (c’est selon) furent les testeurs improvisés. Il s’agit de projections de leurs êtres dans un monde virtuel où ils incarnent leurs propres avatars, évoluant dans un environnement magique, mais qui leur semblait plus vrai que nature. Ce monde était contenu dans une salle attenante au petit salon. Il découvrit un rideau qui offrit aux trois compagnons une vision fantastique : le monde qu’ils venaient de visiter, entièrement miniaturisé… Tout y était, l’immense mur, la grande plaine pentue, la forêt ainsi que le village.
Une fois ses explications terminées, et ses excuses une nouvelle fois présentées, il dédommagea le groupe en leur offrant la somme de 60 PO dans une bourse, ainsi qu’à chacun l’avatar qu’ils incarnèrent, contenu dans un petit coffret.
Ces miniatures pouvaient se mouvoir par elles-mêmes, une fois baptisées. Elles n’étaient cependant pas capables de communiquer oralement, ni de faire appel à de quelconques pouvoirs, mais comprenaient ce qui leur était dit.

Après quelques échanges à propos de l’étrange aventure qu’ils venaient de vivre, le vieux Mage invita ses hôtes temporaires à traverser, un à un, des portes qu’il avait fait apparaître et qui les conduiraient jusqu’à l’endroit où ils se trouvaient moment de faire le chemin vers la demeure du Mage.
Ce fut Torcheur qui quitta les lieux en premier, suivi de Xzyel sur son sanglier, puis Ayliah. Cette dernière, bien que fascinée par l’expérience hors du commun qu’elle venait de vivre, n’en était pas moins vexée d’avoir été roulée de la sorte par le vieil homme…

Empruntant cette porte magique, elle se retrouva sur le chemin quittant Waldorg qu’elle arpentait quelques heures plus tôt… D’un pas décidé, c’est riche d’une nouvelle histoire fantastique à conter à ses proches qu’elle reprit la route...


~ MJ Oörkhõlf ~




Mitobi
Aventurier

Date d'inscription : 31/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum