Naheulbeuk Online
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Borderlands 3 pour PS4
6.99 €
Voir le deal
-43%
Le deal à ne pas rater :
Platine vinyle DENON DP-300F NOIR
199.99 € 349.99 €
Voir le deal

Gruinn "Vide-Barrique"

Aller en bas

Gruinn "Vide-Barrique" Empty Gruinn "Vide-Barrique"

Message par Mitobi le Ven 06 Déc 2019, 18:01

Apparence physique:

Gruinn est un nain plutôt bien bâti. Il mesure 1,22m pour 80kg de muscles et de poils. Il porte fièrement une barbe tressée brune aux reflets roux dont il prend le plus grand soin. Sur le sommet de son crâne, une crête hirsute brune se dresse. Il a le crâne rasé sur les côtés où se trouvent des tatouages runiques Nains qu'il s'est fait faire un soir de biture à la Grande Taverne de Jambfer. Ces tatouages se prolongent sur le front et descendent le long de ses tempes pour s'arrêter à ses pommettes. On peut également en distinguer sur le haut de ses bras.
Sur son visage, vous pouvez voir un large sourire sincère qu'il arbore en toute occasion, ou presque.

Il est habillé d'une armure de cuir bouilli et d'un casque de cuir qui écrase sa crête, qui lui tombe légèrement sur les yeux. Ses bottes de cuir usées témoignent des longues périodes de voyage à pied de Gruinn. Un pantalon léger, noué par une ceinture de cuir, couvre ses courtes jambes. Une large ceinture renforcée qu'il porte en bandoulière porte son Marteau. Ses mains sont couvertes par une paire de gants de cuir doublés.


Background:

Détails à venir

Ce que vous devez savoir :
- Né à Jambfer ;
- Agité dès jeune ;
- Goût pour le combat : apprentissage des arts de la guerre ;
- Goût pour la boutanche à partir de 4 ans lors d'une fête à Jambfer ;
- Depuis, amateur d'alcool. Surnommé Vide-Barrique, ce qui lui vaut d'être gentiment éconduit de la garde, puis de son boulot de mineur car jugé "à risque" ;
- Il décide de quitter Jambfer pour redorer son image malgré son passif, et faire la fierté de sa famille.


Caractère:

Gruinn est bruyant : c'est un bon vivant ! Il est plutôt amical. Même s'il ne nourrit pas un amour fou pour les Elfes, il reste poli avec ces derniers et ne cherche pas forcément à les provoquer.
Il aime parler fort pour tout et rien : une action réussie, un moment gênant ou tout simplement pour briser un silence. Il aime le spectaculaire et cherche en conséquence parfois à faire des choses impressionnantes mais qui ne s'imposent pas nécessairement. La discrétion n'est pas son fort...
Il aime se battre, mais ne le fait pas pour rien.
Il a un goût prononcé pour l'alcool, mais lorsqu'il a trop bu il perd toute inhibition et dis absolument tout ce qui lui passe par la tête ; ce qui lui a, par le passé, valu quelques ennuis.


Fiche:


APE:

Passage au niveau 2
- 20 : Haine des Géants - Contre les humanoïdes de très grande taille - AT+1 / +1 aux épreuves de tir
- 70 : Sens de la pierre - Pour s'orienter dans des souterrains - INT+2
- 90 : Physicien - Le héros peut deviner la contenance d'un tonneau - INT+2


Parties:


~ Arènes en folie - Combat à Valtordu ~
14/12/2019

Résumé détaillé:

C'est en traversant la ville de Valtordu, bien connue des aventuriers, qu'un attroupement attira l'attention de Gruinn. La place principale était en effervescence. Sur celle-ci se tenait une une foule à chaque instant grandissante. Là se croisaient une grande diversité d'individus : des aventuriers, reconnaissables à leur équipement et leurs gros sacs à dos, des locaux, des marchands, etc. Sa curiosité attisée, il s'approcha et interpella une des personnes les plus à l'extérieur du rassemblement.
"Oh là mon brrave ! Quelle est la cause de cet attrroupement ?"
"Il paraît que les combats d'arènes font leur retour ... Et qu'un peu partout en Terre de Fangh, ils sont à la recherche de candidats ! Cela faisait longtemps que les gens attendaient cela."
"Oh ! Et beh, en voilà une bonne nouvelle, et pourrquoi tout le monde se rrassemble surr cette place ?"
"Les gens se bousculent pour s'inscrire enfin ! Ou bien pour admirer celles et ceux qui ont le courage de s'avancer et de candidater !"
"Ha ha ! En voilà un défi intérressant ! Peut-êtrre devrrais-je songer à parrticiper ?!"
"Ah laissez tombez, c'est pas un truc pour les rigolos" lui répondit-il en soufflant du nez et en haussant les épaules...
Piqué dans son orgueil, Gruinn plissa les yeux et marmonna "Et bien c'est ce que nous allons voirr..."

Il s'avança, se frayant un chemin tant bien que mal afin d'atteindre le devant de la foule.... Là, se tenait un homme derrière un pupitre de fortune. Tour à tour les gens s'avançaient au rythme des "Suivaaant!" de l'homme. Il remplissait des formulaires, semblant blasé par la redondance de sa tâche. Puis ce fut le tour de Gruinn…

"Oh là! Bonjourr Monsieur!"
"Bonjour Maître Nain. Vous souhaitez participer c'est bien cela ?" dit-il en se penchant au dessus de son pupitre afin de mieux voir son interlocuteur.
"Eh beh.. non parrdi, je suis venu trricoter des crravates avec mon Marrteau! Haha"
L'homme leva les yeux au ciel.
"Et quel est votre nom ?", se tenant prêt à remplir l'un des formulaires qu'il avait sur son pupitre.
"Je me nomme Grruinn, dit "Vide-Barrique" Haha"
"Bien.. Maître Gruinn. Et quel est votre statut ?"
"Et beh... Garrde de Jambferr, non... Mineurr, non plus..."
"Je n'ai pas votre temps... Êtes-vous un combattant ? Je vois que vous avez un marteau, à moins que ce soit pour chasser les papillons?" dit-il d'un ton sarcastique, amusant au passage quelques personnes se trouvant derrière le Nain.
"Et beh... disons que j'apprrécie parrticulièrrement la castagne! Haha"
"Bon beh et bien va pour "Guerrier combattant au marteau"..." dit-il en complétant une nouvelle fois son document.

Puis, de se pencher et d'enchaîner "Bonne journée... SUIVAAAANT" Gruinn fut invité à s'écarter afin de laisser la personne suivante s'avancer. Son inscription avait été prise. On lui fit ensuite comprendre qu'il serait de bon ton de ne pas quitter la ville si jamais il venait à être sélectionné afin de se rendre dans l'arène...

C’est le surlendemain que Gruinn fut recontacté par des membres de l’organisation des combats d’arène. Un adversaire venait de lui être attribué. Entrant officiellement en lice, il lui fallait à présent un numéro de participant.
Il se rendit donc au point de rendez-vous qui lui avait été communiqué. Là, se trouvait une petite foule, regroupée autour d’une arène de fortune dont la vraie nature était trahie par la présence de moutons, gardés par des paysans en marge de la foule. Il retrouva l’homme qu’il avait rencontré l’avant-veille lors de son inscription. On lui fit signer un nouveau document, sur lequel se trouvait le numéro 791.
« Votre adversaire sera cet individu. » montrant du doigt un Ogre.
Cette massive silhouette verte, aussi grasse que musclée faisait près du double de la taille de Gruinn. Ne semblant guère commode, il avait un visage marqué, des canines protubérantes, des  jambes musculeuses, avec de larges épaules et des bras larges des troncs d'arbres…
Il n’était vêtu que d'un pagne en cuir de bison, et d’un casque qui ne semblait pas bien adapté à sa grosse tête.
« C’est Ul Kogann, un Brute-Baller, avec une méthode de combat peu conventionnelle… Mais bon, vous le verrez bien assez vite j’imagine... Tenez vous prêt, vous serez le premier combat de la journée. »
Gruinn était partagé entre l’excitation d’en découdre et le doute face à cette montagne de muscles.

Une fois la foule jugée suffisamment nombreuse, les deux combattants furent invités à rentrer dans l’arène.
Se faisant face, Gruinn et Ul Kogann pénétrèrent dans l’enclos qui servirait d’arène à cette affrontement. Les habitants de Valtordu étaient impatients que les combats de la journée démarrent. Les moutons eux aussi assistaient bien malgré eux à ce spectacle qui s’annonçait un peu déséquilibré de prime à bord.
L’arbitre s’adressa aux deux combattants afin de déterminer les modalités du combat : à mort, jusqu’à ce qu’un combattant soit mis hors combat… Les deux ennemis d’un jour s’accordèrent sur un combat par K.O. technique, se mirent en place, attendant le signal de l’arbitre officiant, adoptant chacun une posture différente…

Ul Kogann avait posé un genou au sol, son poing également, à la manière des Brute-Baller attendant le coup de siffler pour bloquer ou charger l’équipe adverse. Gruinn quant à lui, se tenait bien campé sur ses appuis, son marteau prêt à intercepter une charge éventuelle de l’Ogre.

« FUUUUUUUUUUUUUUH »

Le coup de sifflet était donné. Ul Kogann chargea, se préparant à tacler le Nain qui l’attendait, en criant pour accompagner son action. Bien préparé, Gruinn encaissa le choc sans trop de dégâts, lui offrant même l’opportunité de contre-attaquer, ce qu’il fit. Cependant, légèrement pris par surprise à cause du terrain peu conventionnel, il manqua son coup à cause d’une bouse qui le fit perdre l’un de ses appuis.
Profitant de ce moment de faiblesse du Nain, l’Ogre tenta d’assommer son adversaire en abattant ses larges poings, refermés et rassemblés ensemble d’un mouvement ample et puissant du haut vers le bas. Son attaque fut parée par Gruinn grâce à son marteau, tirant avantage de la lenteur d’exécution de l’Ogre due à son imposante stature et ses mouvements amples. Surpris de voir son coup bloqué, le colosse ne vit pas arriver un violent swing latéral s’abattre sur son genou gauche ce qui eut pour conséquence de voir cette grande créature ployer le genou.
Probablement vexé, c’est d’un uppercut que l’Ogre tenta d’atteindre le Nain, mais il manqua sa cible. Tentant de tirer avantage de la posture de son adversaire, Gruinn tenta d’atteindre la seconde jambe de l’Ogre. Celui-ci fit une roulade sur le côté, dans la boue, pour esquiver cet assaut. Réorientant la course de son marteau afin d’interrompre la roulade d’esquive, Gruinn ne pu cependant qu’écraser son arme dans la boue dans un grand « Sploutch », mésestimant la vitesse d’exécution d’Ul Kogann.

Stoppant sa roulade, le Brute-Baller se redressa à toute vitesse et chargea en ouvrant les bras, dans l’espoir d’attraper le Nain au passage. Ce dernier tenta d’esquiver en passant entre les jambes de l’assaillant, mais, plus rapide, l’Ogre se saisit du petit barbu à l’aide de ses bras. Le combattant casqué se retrouva alors soulevé, ses pieds ne pouvant que s’agiter dans les airs. L’Ogre poursuivit sa course avec une idée en tête : écraser le Nain contre les palissades installées pour le combat. Les bras bloqués, Gruinn n’eut pour seule solution que de mettre un coup de boule à son adversaire. Son front impactant le nez du colosse vert, il profita de ce coup pour s’échapper de l’étreinte du géant.

Ul Kogann, surpris par ce coup se retrouva donc avec un Nain à ses pieds. Il décida de se laisser tomber sur celui-ci afin de l’écraser. Pris de vitesse, Gruinn fut aplati sous l’Ogre, amorti par la boue, meuble. Pour se dégager, il entreprit de chatouiller la masse de muscles et de graisses verte. Cela n’eut cependant aucun effet. La boue et l’épais cuir de la créature le rendant insensible à cela.

L’Ogre, profitant du fait que le Nain soit empêtré dans la boue, attrapa celui-ci par la tête. Il tenta de se débattre en frappant le bras vert musclé, mais finit soulevé. Continuant de frapper le bras, malheureusement sans effet, il fut projeté au sol. Son casque se détacha, la sangle se rompant, et se déforma par l’impact de la tête du Nain dans la boue après ce slam dunk.
Etourdi, Gruinn ne pu réagir à temps pour éviter le pied de l’Ogre qui s’approchait rapidement de son visage. Mais glissant à cause de la boue, le gigantesque pied s’écrasa à côté de la tête du Nain.

Déstabilisé, presque déséquilibré, l’Ogre laissa juste assez de temps au combattant barbu de se relever, de ressaisir son marteau et porter un coup au niveau du torse, esquivé de justesse. Puis il poursuivit ses assauts par une série de fauchages au niveau des jambes pour faire chuter l’Ogre, mais sans grand succès. Acculé par les assauts répétés du Nain, Ul Kogann fut déséquilibré et finit par tomber à la renverse sur le dos. Une fois son adversaire au sol, Gruinn changea de cible. Il redirigea le coup qui suivit vers les noix de l’Ogre. Toujours un coup de choix, bien que peux héroïque. Le Brute-Baller émit un cri aigu que l’on aurait pu douter comme venant de celui-ci.

Passablement irrité et meurtri dans son amour propre, il se releva et décida de changer de stratégie. Il dégaine l’énorme épée à deux mains qu’il avait le dos et l’abattit sur un Nain guère plus grand que cette énorme lame. Fauchant l’air verticalement, la lame frôla Gruinn. Souhaitant éviter de devoir se frotter à cette gigantesque épée Gruinn tenta de désarmer son adversaire en frappant dans les mains qui guidait cette arme. Il frappa le pommeau mais ce ne fut pas suffisant.
Répliquant, l’Ogre faucha de nouveau l’air d’un geste ample que le Nain eut tout juste le temps d’esquiver. Mais à peine ce bond en arrière effectué, que la lame revenait, effectuant le trajet inverse. N’ayant le temps de réagir à temps, il fut frappé au flanc et valdingua dans les barricades. La puissance de l’impact lui fit cracher un léger filet de sang.

La foule était impressionnée par le combat qui se trouvait être bien plus équilibré que prévu. Les spectateurs applaudissaient chacun des coups échangés et les cris galvanisaient les combattants. Ils avaient compris que rester proches des barricades pouvait se révéler dangereux étant donnée la stratégie de l’Ogre.

Chanceusement retombé sur ses pieds, Gruinn, qui tenait toujours son marteau, se mit à sprinter en direction de l’Ogre. A portée, il asséna un violent coup dans le genou celui-ci. Manquant sa riposte, Ul Kogann fut une nouvelle fois ciblée au niveau des pieds par le Nain. Il eut tout juste le temps de réagir pour esquiver le coup qui avait pour but d’écraser son pied droit, d’un grand bond en arrière.
Le Nain s’élança une nouvelle fois vers le colosse qui répliqua d’un énorme coup d’épée de bas en haut qui fit se soulever une motte de terre.
Voyant le flanc droit de l’Ogre libéré par cet ample fauchage, Gruinn frappa très violemment l’abdomen du géant, qui, déstabilisé, vit son puissant coup d’épée suivant finir dans le sol. La force engagée dans cette attaque eu pour conséquence principale l’enfoncement de la lame dans la boue, sur plusieurs dizaines de centimètres.
Son épée coincée, la stratégie d’Ul Kogann allait devoir une nouvelle fois être changée, car tenter de la sortir avec un Gruinn poursuivant ses assauts se révélait être trop risqué.
C’est donc ainsi qu’il reprit le combat à mains nues. D’un coup de pied rasant, il faucha le Nain qui tomba au sol.  L’Ogre se saisit alors du Nain par le haut de son plastron et par la ceinture, le souleva au-dessus de sa propre tête. Il propulsa Gruinn dans les airs en direction des gradins à l’extérieur de l’arène. La boue sur le Nain le rendant glissant, il ne tomba qu’à quelques mètres de là, se relevant à la faveur d’un Ogre complètement désabusé.
Agacé par cet échec, Ul Kogann revint à la charge tel le Brute-Baller qu’il est. Gruinn, pris de court, tenta dans la précipitation d’échapper à la charge en faisant un tacle glissé pour passer entre les jambes de l’Ogre lancé à pleine vitesse. Trop rapide pour le Nain, sa charge plaqua Gruinn contre les palissades. Il l’attrapa et martela l’enceinte de l’arène à l’aide du corps du Nain.
Pour essayer de se dégager, Gruinn tenta successivement de frapper, de mordre de bras qui le maintenait. Il parvint, à l’aide de ses dents à percer l’épaisse peau de l’Ogre. Il eut par le suite un haut le cœur, dû au mélange chair, boue, crasse qu’il avait dans la bouche.

Les palissades finirent par céder sous les coups répétés portés par Ul Kogann à l’aide de Gruinn. Satisfait, l’Ogre baissa sa garde un court instant, et Gruinn saisit l’occasion afin de faire se rencontrer sa botte et les parties intimes de son adversaire, prises pour cible pour la seconde fois. L’Ogre couina, ce qui fit vriller quelques tympans dans l’assemblée.
Ul Kogann lança Gruinn dans les gradins comme il aurait lancé une balle de Brute-Ball dans les airs. En finissant sa course dans les gradins, Gruinn brisa quelques sièges. Il profita du vacarme provoqué et de l’agitation dans les tribunes pour se dissimuler et s’extraire de la vision du colosse à la peau verte. Pendant ce temps, ce dernier était en train de décrocher des pans de palissades afin d’en faire des projectiles à destination du Nain.

Gruinn dissimulé, Ul Kogann ne souhaitant pas prendre le risque de lancer des objets sur la foule, le combat perdait en intensité. A tel point que l’arbitre décida d’intervenir. A la fin d’un décompte qu’il démarrerait dans les instants suivants, Ul Kogann serait déclaré vainqueur si Gruinn ne réapparaissait pas.
Souhaitant attendre le dernier moment, pour profiter d’un moment de concentration de l’Ogre, Gruinn resta dissimulé jusqu’au compte de 9. Il s’élança alors, saisissant son marteau dans sa course afin de porter un coup à son adversaire un peu inattentif.
Ce dernier parvint néanmoins à se ressaisir et à effectuer une esquive au timing parfait, mais ne fut pas en mesure de contre-attaquer efficacement. La foule exultait. Le dénouement approchait et les cris se faisaient de plus en plus nombreux pour accompagner les dernières forces des combattants.

S’éloignant volontairement de son adversaire, en reculant, Gruinn s’adressa à l’Ogre, en hurlant, visiblement très enthousiaste.
« Eh beh le Brrute-Ballerr ! Sacrré combat ! Haha ! Je te laisse aller déterrrer ton énorrme épée ! »

Un long silence gagna l’arène pendant qu’Ul Kogann allait déterrer sa large lame. Placés aux deux extrémités de l’arène, les deux combattants se faisaient face, marqués par le combat qu’ils venaient de livrer.
Ils se mirent, simultanément, à charger dans un dernier élan, livrant leurs dernières forces dans ce double assaut.
C’est aux « Tataaa Yoyoooooooo !! » et « Brute-Baaaaaaaaaaaaaaaaall !! » que les cris des spectateurs se mêlèrent.

Gruinn fut frappé par le plat de l’épée et projeté à plusieurs mètres à cause de l’impact. Incapable de se relever, il fut déclaré hors combat.
« Et le vainqueur est donc Ul Kogaaaaaaaaaaann ! ».
Les villageois explosèrent de joie et applaudirent le spectacle auquel ils venaient d’assister. Les noms des deux combattants furent scandés pendant de longs instants.

Ul Kogann s’approcha du Nain et lui tendit la main afin de l’aider à se relever. Ce dernier ne se fit pas prier et saisit la main tendue vers lui.
Une nouvelle fois les combattants furent ovationnés. Après quelques instants à profiter de cette gloire, les deux adversaires se serrèrent virilement la main. Ils furent inviter à quitter la zone de combat, qui se devait d’être raccommodée dans l’optique des combats suivants.

A l’extérieur de l’arène, un tavernier vint trouver les deux combattants. Parlant suffisamment fort pour être entendu des villageois aux alentours, il invita l’Orge et le Nain dans son établissement, leur offrant gîte et couvert. La venue de combattants honorables dans sa taverne allait probablement contribuer à faire augmenter la réputation de celle-ci.
Ainsi, les deux anciens adversaires se retrouvèrent à discuter de choses et d’autres, échangeant sur leurs techniques de combat, sur le Brute-Ball que Gruinn ne connaissait que peu, le tout en sirotant quelques tonnelets de bonne bière.

Un scribouillard fit irruption dans la taverne qui était en effervescence. Il était à la recherche des deux « héros » de la matinée, et fut renseigné par le propriétaire de la taverne.
Il rejoignit donc leur table et leur contant leurs exploits et les bruits qu’il avait entendu, il déposa deux bourses de 60 pièces d’or à leur intention. Ils pourraient continuer s’ils le souhaitaient, les combats, mais probablement dans une autre ville, car il semblait peu probable que parmi les aventuriers ou les locaux, quelqu’un ne souhaite les défier.
Il quitta par la suite la table laissant à leurs conversations les deux individus qui passèrent une partie de leur convalescence ensemble...

~ MJ Samaël Pheles ~

________________________________________


~ Arènes en folie – Phase finale à Glargh : La Grand Mêlée ~
14/12/2019

Résumé détaillé:

Après son rude combat mené à Valtordu, qui l’avait fait rencontrer le vaillant Ul Kogann, Gruinn fut invité à gagner la cité de Glargh afin de pouvoir suivre la suite des événements liés aux combats d’arène.

La cité vivait au rythme des affrontements qui avaient lieu sur le sable de l’arène. Aux alentours de celle-ci, les échoppes se multipliaient et tournaient à plein régime : vendeurs et réparateurs de matériel de combat, services divers allant des simples soins aux bénédictions les plus onéreuses, sponsors cherchant à étendre leur influence ou encore parieurs s’affairaient. Il en profita pour faire réparer son casque que l’Ogre avait abîmé lors de leur affrontement dans l’arène-enclos à moutons de Valtordu. L’artisan lui en demanda 5 pièces d’or.

Se présentant aux abords de l’enceinte qui accueillait les combats, Gruinn fut pris en charge par les organisateurs qui l’envoyèrent rejoindre les différents concurrents. Ces derniers arrivaient des quatre coins du territoire. On leur avait donné rendez-vous à Glargh pour poursuivre les épreuves.

Son matériel fut inspecté, une puis deux fois. On lui remit les clés d’un casier où il pourrait déposer tout ce qui ne lui servirait pas lors des combats d’arène.
Plus tard dans la journée, à l’heure où la ville ne vivait plus que pour l’Arène, Gruinn et les autres combattants furent conduits dans les couloirs menant à la zone de combat.
Là, se trouvaient une très grande concentration de challengers. Tous avaient été rassemblés là pour participer à une épreuve un peu spéciale : la Grande Mêlée. Durant cette épreuve, tous les combattants allaient pouvoir s’affronter, quelles que soient leur notoriété, leurs niveaux ou aptitudes au combat.
Certains d’entre eux, les plus forts, étaient même affublés de handicaps divers. Des participants se retrouvaient les yeux bandés. Non loin de là, Gruinn avait même pu croiser un combattant dont une main et un pied étaient attachés ensemble, le forçant à se déplacer à cloche-pied et limitant ses possibilités à la seule utilisation d’armes à une main.
Les combattants étaient répartis derrière les différentes grilles donnant sur l’enceinte de combat et allaient être lancés dans l’arène par vagues successives.

Un premier signal déclencha l’ouverture des grilles et les combattants les plus aguerris furent propulsés dans la bataille. Les grilles refermées, les combattants plus modestes pouvaient suivre le début des combats.
L’attention de Gruinn fut vite captée par une mystérieuse Guerrière Masquée vêtue de rouge. Malgré des techniques de combat impressionnantes, débordée par le nombre de combattants, elle se retrouva blessée, l’handicapant toujours un peu plus. Malgré cela, elle arrivait à défaire ses adversaires un à un.

Vague par vague, les combattants s’élancèrent dans l’arène.

Peu de temps après avoir fait ses premiers pas dans l’arène, Gruinn vit un homme s’envoler. Lancé par un Barbare puissant, cet homme parcourut quelques mètres dans les aires avant de terminer sa route sur un Orc qui chargeait le Barbare. Suite à cette belle action, la foule se mit à crier « Torlok ! Torlok ! » vraisemblablement impressionnée par cette spectaculaire action.
Gruinn se reconcentra sur son environnement proche. Il remarqua alors un Elfe en train de le charger. Sentant l’adrénaline monter en lui, Gruinn lança à son premier opposant un « Apprroche !! » d’excitation. Ses mains se refermèrent sur le manche de son marteau. Il prit soin de bien assurer ses appuis de manière à être prêt à accueillir l’Elfe comme il se devait.  Il ramena son marteau par delà son épaule gauche pour préparer à large swing vers la droite.
Son adversaire à portée, son marteau décrivit un large mouvement rotatif pour terminer sa course dans la mâchoire de l’Elfe. Sous la force de l’impact, une dent s’envola. La foule s’en amusa et félicita  Gruinn pour cela.

Soudain, des quatre coins de l’arène, des bruits métalliques de chaînes résonnèrent. Dans les instants qui suivirent, d’énormes plaques de métal ornées de larges pics s’élevèrent. Ces plaques se déplaçaient au rythme des bruits de chaîne et repoussaient les participants vers le centre du champ de bataille.
L’Elfe et le Nain poursuivirent leurs assauts, encouragés par les spectateurs se trouvant dans cette zone. Le combattant aux oreilles pointues, d’un coup de son sabre, trancha une partie de la magnifique barbe de Gruinn ainsi que le haut de son torse, provoquant des cris d’effroi chez les spectateurs de taille modeste. Certains d’entre eux cachaient même les yeux des enfants pour les épargner de cette vision d’horreur. Des « C’est de la triche ! », « On avait dit pas les barbes ! », « Scandaleuuux ! Bouuuuuh ! », s’élevèrent des gradins.
Ramené à ses esprits par le bruits des plaques de métal se rapprochant, Gruinn se mit à charger devant lui afin de s’en éloigner.
Galvanisé par les témoignages de soutien et enragé par cette outrage, il bouscula l’Elfe dans sa course, le faisant tomber par la même occasion. Et c’est par un « OOOOOH ! » des spectateurs que s’accompagna la chute de l’Elfe, rapidement rattrapé par les plaques toujours en mouvement. Un cri de douleur s’en suivit, ce qui ravit les supporters de circonstances du Nain, qui se mirent à crier son nom en chœur : « Gruinn ! Gruinn ! Gruinn ! ».

Autour de lui, tous les participants entrés parmi les dernières vagues, se mirent à fuir les bords de l’arène, poussés vers le centre de l’arène par ces plaques. Çà et là, des pièges se déclenchaient au passage des combattants. Tantôt ceux-ci se retrouvaient estropiés, transpercés, fauchés. L’écrémage continuait...

Gruinn était entouré d’Elfes qui le dépassaient un à un, ignorant pour le moment les affrontements, préférant se mettre hors de portée de ces grandes plaques.
Toujours passablement agacé par cette barbe tranchée, Gruinn souhaitait se venger de tout Elfe qu’il croiserait. A sa gauche se trouvait justement un Haut-Elfe qui arrivait à la hauteur du Nain. Ce dernier entreprit de le faucher de son marteau. Mais, trop agile et suffisamment alerte, c’est d’un petit mouvement presque gracieux qu’il esquiva la tentative de fauchage. Et d’un « Hun » dédaigneux, il poursuivit sa course, distançant peu à peu Gruinn.

De l’autre côté de l’arène, Gruinn pouvait entendre des manières de plus en plus distincte, à mesure qu’il s’approchait des « Torlok ! Torlok ! » s’élever.
De ses courtes jambes, Gruinn se fit vite distancer par les participants qui possédaient de plus grandes jambes que lui.
Se retournant pour voir à quelle distance se trouvaient les plaques, il manqua de se faire trancher le pied par une lame géante qui venait de sortir du sable à quelques centimètres de lui.

Face à lui, les combats avaient repris. Des Elfes s’affrontaient à coups de lames courbes elfiques. La foule qui suivait ces échanges lançait des « OH ! » ou des « OUAIS ! » à chaque coup paré ou à chacune des touches.
Accélérant sa course, Gruinn légèrement la tête en avant, s’apprêtait à plaquer l’un des Elfes engagé au combat, lorsque ce dernier chargea son adversaire. Il esquiva ainsi, sans même le vouloir, l’action de Brute-Baller du Nain, que l’affrontement à Valtordu avait visiblement inspiré. La foule avait apprécié l’idée et le fit savoir en encourageant Gruinn.
Ce dernier était néanmoins en train de faire un câlin au sable qui recouvrait le sol.

Quelques instants plus tard, quand Gruinn allait entreprendre de se relever pour se remettre en état de combattre, une botte vint se poser juste à côté de sa tête. Une silhouette elfique s’élevait là, à quelques centimètres.
Une gerbe de sang tomba au sol et quelques gouttes giclèrent sur le visage du Nain. L’Elfe, transpercé finit par s’effondrer devant le Gruinn encore au sol. Un combattant à l’allure étrange se révéla alors, aux yeux de Gruinn. Gruinn reconnut le Bretteur à la main et au pied liés par une corde. Ce dernier, ayant vu Gruinn au sol, lui adressa un sourire satisfait. Il se retourna, et se déplaçant à cloche-pied, se dirigea vers quelques nouveaux adversaires à proximité.
Le suivant du regard, Gruinn reconnut, non loin, la Guerrière Masquée vêtue de rouge. Cette dernière était visiblement la nouvelle cible du Bretteur « unijambiste ».

Les plaques s’étaient arrêtée au niveau de la zone où les pièges se trouvaient. Les combattants tombaient un à un et les corps inanimés ou hors combats s’amoncelaient dans la zone de combat.

A quelques pas d’atteindre la Guerrière, le combattant se retrouva stoppé dans sa course. En effet, une massive pièce métallique en forme de grappin écrabouilla le Bretteur. Quelques secondes après l’impact, c’est la longue chaîne qui servait à maintenir cette énorme pince de métal qui vint s’écraser au sol.
Autour de Gruinn, des grappins semblables débarrassaient la zone de combat des cadavres. Sans doute celle-ci venait elle d’échapper à l’un des techniciens machinistes qui la manœuvrait ?!
Toujours est-il que des gradins s’élevaient des grondements de mécontentement suite à ce qui venait d’arriver : « Mais virez le ! », « Scandaleuuuux ! », « Rembourseeeeez ! ».

Gruinn, levant légèrement la tête, ne voyait quasiment plus de combattants. Debout, à quelques mètres de lui se dressaient la Guerrière Masquée ainsi que le Barbare qu’il avait aperçu au début de l’épreuve. Se fiant aux « Torlok ! Torlok ! » qui résonnaient, il en conclut qu’il s’agissait du chouchou de la foule, dont il avait tant entendu parlé en arrivant à Glargh.
Il jugea plus sûr de rester au sol, feignant d’être hors combat. Ce n’était pas la décision dont il était le plus fier, mais il s’agissait très probablement de celle qui le maintiendrait en vie le plus longtemps.

Commençant à connaître chaque grain de sable par son nom, c’est un Gruinn toujours couché au sol, qui suivait l’affrontement, levant de temps à autres les yeux mais ne voyant presque rien du combat. Les cris de la foule lui donnaient quelques indications sur qui prenait le dessus.
A proximité, il repéra une lame de jet qu’il saisit avec la plus grande discrétion, sans vraiment savoir ce qu’il en ferait pour le moment. Il restait le plus immobile possible afin de continuer sa stratégie douteuse.

Un rugissement parcourut l’arène. Des cris de joie s’élevèrent et le nom de Torlok était scandé. Celui-ci venait de triompher de la Guerrière Masquée après une lutte acharnée. La foule exultait et le sol tremblait du fait de l’excitation générale.
C’est le moment que Gruinn choisit pour se redresser et lancer la lame qu’il avait ramassé quelques instants auparavant. Celle-ci alla se ficher dans le dos du Barbare.
Un « OOOOOOOOH ! » général s’éleva de la foule. Personne n’avait vu cela venir. Rapidement, les réactions furent partagées en divers camps : des gens qui appréciaient de voir l’épreuve se prolonger, d’autres étaient scandalisés par l’attitude du combattant Nain, les Barbares du public étaient outrés et n’attendaient qu’une chose ; que Torlok triomphe une fois de plus de l’adversaire de dressant devant lui.
La majorité des spectateurs avait donc choisi le camp du Barbare dont la cote de popularité ne faisait que grimper, épreuve après épreuve.

Une lutte s’engagea alors entre le Nain, armé de son marteau, et le Barbare, spécialiste du combat à mains nues.
Ce dernier fut le premier à ouvrir les hostilités en chargeant Gruinn qui l’attendait, prêt à réitérer le coup de marteau qui avait ouvert sa participation à la Grande Mêlée.
Malheureusement pour lui, Gruinn manqua son coup et Torlok asséna le premier coup. Une violente gifle, touchant le Nain à la tempe fit siffler son oreille gauche, le désorientant. La deuxième main passa au dessus du Nain. Celui-ci répliqua d’un coup de marteau visant les jambes de son opposant mais, trop lents, les assauts du  Nain étaient un à un esquivés par un Torlok encore suffisamment agile, malgré ses diverses blessures. Il continuait d’ailleurs à frapper le Nain de ses coups de genou, de pieds ou ses descentes du coude.
Se retrouvant sur le côté du Nain, Torlok lui donna une énorme fessée qui résonna dans l’arène.

Enragé et humilié, il fit swinguer son marteau pour tenter de faucher Torlok, qui, une nouvelle fois, esquiva sans difficulté en sautant. Torlok contra par un coup de pied puissant, que Gruinn para grâce à la hampe de son marteau. La jambe du Barbare, arrêtée en plein mouvement, laissa échapper la botte de celui-ci, répandant une forte odeur, familière, à côté du visage du Nain, ne le déstabilisant que peu.
Les échanges de coups continuèrent de plus belle, mais Torlok ne semblait que trop peu mis en difficulté par Gruinn, qui n’avait que peu combattu jusque là. La différence de niveau entre les deux combattants était flagrante, et, malgré la rage provoquée par cette fessée de l’humiliation qui lui faisait perdre de sa lucidité, Gruinn s’en rendait compte.
Sur un moment d’inattention, las des échecs répétés, Gruinn ne vit pas venir un coup porté à sa gorge. Frappant sa glotte violemment, il eu le souffle coupé et posa un genou au sol. Ce dernier coup venait d’avoir raison des derniers espoirs du Nain. Il connaissait pertinemment l’issue de ce combat...
Sa défaite était inéluctable, et préférant mettre un terme à ce calvaire, il lâcha son marteau.Il agita les bras et de sa voix éraillée il annonça sa décision… « Je rrends les arrmes. J’abandonne ! ».

Et c’est devant un Torlok confus, que se tenait Gruinn, vaincu. Les cors résonnaient. La foule exultait. La voix du présentateur s’éleva pour annoncer la victoire de Torlok par abandon de son adversaire. Son nom était scandé par tous ! Sa notoriété n’était pas usurpée.
Quelques voix exprimaient au Nain de la sympathie malgré tout, saluant son courage lors de ce duel à sens unique.
Les soigneurs s’affairaient sur le stade pour porter les premiers soins aux combattants qui étaient dans les états les plus préoccupants, tandis que les corps inanimés ou inconscients étaient évacuées. Parmi eux se trouvait la Guerrière Masquée.

Gruinn retrouva Torlok et cette mystérieuse Guerrière dans l’infirmerie. Ces deux derniers échangeaient quant à leur duel, le Barbare se questionnant notamment sur quelques choix dont il ne comprenait pas la logique. Suite à cette discussion, Gruinn ne manqua pas de féliciter les deux combattants : impressionné par la résilience et les aptitudes de la Femme Masquée, et par les talents du Barbare. Si Torlok était plutôt sympathique, et accueillait bien les commentaires du Nain, cette dernière lui répondit par politesse mais ne semblait ne porter que peu d’attention aux commentaires du Nain.
Elle sortit de son sac quelques tracts qu’elle décrivit comme étant de tracts faisant la publicité de matériel à destination d’aventuriers. Il s’agissait là d’une de ses nombreuses activités. Pour cela il fallait remplir le coupon au bas du prospectus et le déposer dans un des temples érigés en l’honneur de Khornettoh.

Ils furent interrompus par des membres de l’organisation des combats d’arène. Ces derniers venaient leur expliquer ce qui se passerait pour eux à l’avenir, et leur distribuer leurs gains. Mis hors course lors de cette épreuve, le parcours du Nain s’arrêterait là, mais sa notoriété avait encore grimpé par rapport à son précédent combat à Valtordu.
De l’entrée de l’infirmerie s’échappaient des cris de fans s’adressant quasi-exclusivement à Torlok. Hommes et femmes de tous âges souhaitaient s’approcher du vaillant Barbare.

Impressionné par les talents de Torlok, il décida de rester à Glargh afin de suivre le parcours de ce valeureux combattant durant la suite des épreuves...

~ MJ Minossia ~

________________________________________

~ Arènes en folie – Récompenses ~
18/12/2019



~ MJ Minossia ~

________________________________________


~ Livraison de bague ~
16/12/2019

Résumé:

A venir

~ MJ Sekreuz ~

________________________________________


~ Aventures de Taverne ~
19/12/19

Résumé:

A venir

~ MJ Sekreuz ~

________________________________________


~ L'oeuf perdu ~
22/12/19

Résumé:

A venir

~ MJ Riouka ~

________________________________________


~ Le cirque de la quiétude ~
02/01/20

Résumé:

A venir

~ MJ Rincevent ~



Dernière édition par Mitobi le Ven 03 Jan 2020, 14:16, édité 26 fois

Mitobi
Aventurier

Date d'inscription : 31/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Gruinn "Vide-Barrique" Empty Re: Gruinn "Vide-Barrique"

Message par Gabhungha le Lun 09 Déc 2019, 10:24

La fiche semble valide, attendre un guide, bon jeu.

Cordialement.

─────────────────────
Cordialement Gabhungha.
Gabhungha
Gabhungha
Aventurier

Localisation : Davant un PC
Date d'inscription : 31/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum