Esfir Mistwind, Mage aérienne.

Aller en bas

Esfir Mistwind, Mage aérienne. Empty Esfir Mistwind, Mage aérienne.

Message par Snot le Ven 26 Aoû 2011, 17:08

Fiche perso:
Spoiler:
Esfir Mistwind, Mage aérienne. Fiche-10

Equipements supplémentaires:
Spoiler:
Esfir Mistwind, Mage aérienne. Fiche-advanced-1343-esfir_mistwind

Compétences:
Spoiler:
 
Esfir est spécialisée dans la magie de l'air

TOMBER DANS LES PIÈGES: ce personnage tombe en premier dans les pièges non détectés si le groupe le déclenche.

RUNES BIZARRES (INT): peut lire les runes et autres langages étranges écrits (+5 intelligence)

RÉGÉNÉRATION (PA): peut méditer ou lire ses grimoires a la place de se reposer (nécessaire une fois par jour)

LANGUE DES MONSTRES: peut parler les langues autres que la langue commune.

NAGER: permet de nager sans épreuve, +5 dans le cas d'une épreuve difficile.

PREMIERS SOINS: OBVIOUS.

MUTATION: Ailes Squameuses. CHA-1 peut voler

Petites infos techniques:
Spoiler:

5 Lingots de Berylium à la banque


Dernière édition par Snot le Jeu 23 Avr 2015, 22:11, édité 11 fois (Raison : Suite à la partie finie le 25/11/2012, Masterisée par stixy)

─────────────────────
Kulgan Arsonist, Ingénieur spé explosifs, niveau 2, décédé.
Esfir Mistwind, magicienne spé Air, niveau 4
Kasumi Shinzawaï, Samouraï, niveau 1.
Snot
Snot
Aventurier

Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 06/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Esfir Mistwind, Mage aérienne. Empty Re: Esfir Mistwind, Mage aérienne.

Message par Snot le Lun 24 Déc 2012, 16:57

Petite histoire d'Esfir Mistwind:

Spoiler:
Esfir Mistwind est née à Glargh, dans l'une des dernières (si ce n'est LA dernière) famille de hauts elfes de la cité. Elle connut deux années heureuses avant qu'un mystérieux marchand ne fasse la ruine de sa famille. Déchus de leur bourgeoisie, les Mistwind s’apprêtaient à rejoindre d'autres Elfes dans les forêts car on disait que la vie était plus simple la bas, et que les complots marchands y étaient inconnus.

Alors que la famille Mistwind entassait ses dernières affaires dans un chariot prêté par un ami fidèle, Esfir tomba malencontreusement dans une bouche d'égout. Celle-ci avait été ouverte par des aventuriers qui avaient entendu parlé de trésors cachés sous la ville. Et qui n'avaient pas refermé derrière eux. Personne dans la famille ne vit la scène de l'enfant tombant dans le trou, et on ne s'inquiéta de son absence qu'une fois la ville loin derrière. Sachant ce qui arrive aux personnes que la ville prend, les Mistwind firent leur deuil et continuèrent leur route vers la forêt, et personne n'entendit plus jamais parler d'eux.

Esfir, tombée dans les égouts et ayant perdu connaissance, fut recueillie par des gobelins, croyant qu'elle était un gobelin albinos, au vu de sa taille et de la forme de ses oreilles. Elle se réveilla donc dans un taudis où vivait une petite communauté de gobelins, payés par un marchand pour déboucher les canalisations de la ville. En vérité, de cet argent ils ne virent jamais la couleur, mais cela leur avait permis d'entrer dans la ville, et on trouvait suffisamment de choses dans les égouts de Glargh pour subsister. Les gobelins la nourrirent, et l'éduquèrent à leur façon. C'est ainsi qu'elle apprit à survivre dans un milieu hostile, fuyant les trop gros rats, et fouillant les déchets afin d'y trouver quelque chose à revendre ou à manger.

Les gobelins se rendirent vite compte qu’elle n’était pas de leur race. Car elle grandissait trop et trop vite. Mais s'étant liés d'affection avec la petite Elfe, ils lui trouvèrent une utilité: elle pouvait assurer le contact entre leur monde et la ville. Elle s'occupait donc, une fois par décade, de vendre leurs trouvailles, afin de ramener des vivres, et des nouvelles du monde extérieur. Et en échange, ils lui offrirent un coin ou dormir en sûreté dans une ville inadaptée aux enfants et dans des égouts infestés de rats. Mais alors qu'elle venait de fêter son dixième anniversaire, elle trouva un cadavre un peu inhabituel. Celui-ci, en plus des quelques pièces qu'elle lui vola, possédait un étrange grimoire. Elle avait déjà vu des livres traîner dans les égouts, mais celui-ci dégageait quelque chose, une force douce et chaleureuse. Lorsqu'elle le prit en main, elle fut envahie par cette force et décidé de le garder car cela lui rappelait la lointaine étreinte de sa mère.

Sa vie continua jusqu'au jour où le chaman de la communauté mourut. Sur son lit de mort, il la fit appeler. Et lui expliqua qu'il savait pour le livre. Et il savait également qu'elle ressentait le pouvoir du grimoire. Il lui dit alors qu'il fallait qu'elle quitte la communauté pour se rendre dans une ville loin à l'est. Là-bas, on lui apprendrait à lire le livre qu'elle avait trouvé, et elle pourrait commencer son long voyage afin de retrouver sa famille.


Quelques jours plus tard, elle apprit que la seule grande ville à l'est était une cité de mages, et son nom ? Waldorg ! Esfir économisa alors pour payer son voyage avec une caravane marchande pour se rendre dans la fameuse ville. C'est le jour de ses quinze ans, qu'elle arriva à Waldorg. Elle trouva facilement l’académie des mages et demanda à y entrer. Mais ce n'était pas aussi simple. Elle était soi-disant trop vieille pour y entrer. Et surtout trop sale. On lui confisqua son grimoire. Et on la jeta dehors. Alors que la nuit commençait à tomber, Esfir se réfugia dans les égouts, seul endroit où elle se sentait en sécurité. Elle pleura la perte de son livre. Sans lui, elle avait l'impression d'être nue. Et lorsqu'elle eut faim, elle se mit à chasser le rat.

Au bout de quelques minutes elle en repéra un qui n'avait pas l'air malade, et commença à le traquer. Mais le rat commença à s'enfuir. Elle le poursuivit donc à travers une bonne partie des égouts, avant de tomber devant une porte. Ça c'était inhabituel. En général les portes des égouts fermaient les canaux, et étaient en fer, très massives. Mais celle la ressemblait à une porte tout à fait normale, en bois, ornée de ferrures, et se trouvait au milieu d'un mur. Elle colla son oreille contre la porte, et n'entendit rien. Elle décida donc de l'ouvrir, et d'en faire sa maison.

Une fois à l'intérieur, elle remarque que ce n'était pas une pièce commune. De nombreuses fioles, pots, et objets de verre en tous genres étaient disposés sur des étagères, il y'avait un hamac dans un coin, et une table sur laquelle étaient disposé de nombreux outils étranges. Fatiguée de son voyage et épuisée par le refus qu’elle avait essuyé une heure plus tôt. Elle ne se posa pas plus de questions et s’assoupit dans le hamac. A son réveil, un homme en robe et au chapeau pointu était assis sur une chaise à côté d’elle.

Celui-ci s’avérait être un mage disposant de ce laboratoire pour des expériences sur l’eau. Quand Esfir lui eut raconté son histoire, il décida de la tester. Et il la trouva sensible à la magie. Le problème de l’âge requis pour entrer à l’université ne pouvait pas être contourné. Mais il pouvait lui apprendre. Et si elle était suffisamment bonne, il essaierait d’obtenir une dérogation.

Quelques mois passèrent et les progrès furent flagrants, Esfir maitrisait les sorts de base, et arrivait à canaliser suffisamment bien son énergie pour que l’université se voit obligé de la laisser entrer en son sein, afin qu’elle ne tourne pas mal comme certains mages autodidactes. De plus son maître officieux lui paya le droit d’entrée.

Les études furent longues, et souvent rudes. Etant de naissance haut-elfe, les autres étudiants ne comprenaient pas son manque d’éducation. Et il ne valait mieux pas leur dire où elle avait été élevée. Néanmoins, elle se fit quelques amis et passa les examens. Lorsque le choix d’une spécialité lui fut proposé, elle hésita entre la spécialité de son premier maître, l’eau, et la magie aérienne, celle-ci lui correspondait plus, et elle pourrait enfin supprimer les odeurs nauséabondes des égouts de Glargh. La magie de l’air fut donc son choix. Et son ancien professeur approuva. Il ne faut pas choisir une spécialité en fonction de ce que l’on a connu, il faut la choisir avec son cœur et son âme.

Lorsqu’elle eut vingt ans, Esfir sortit de l’académie de magie de Waldorg. Et décida de retourner à Glargh. Son voyage fut interrompu par une étrange aventure. Elle tomba sur quelques drôles de personnages, et s’embarqua dans une quête pour sauver les hommes d’un petit village de mineurs. Avec ses nouveaux compagnons, elle longea une rivière afin de se rendre à la mine pour enquêter. Sur leur chemin, ils se firent attaquer par des licornes, et Esfir dut sauter dans l’eau pour éviter de se faire empaler. Lorsqu’elle sortit de la rivière, elle décida de se sécher pour mieux bouger. Mais son sort partit en vrille, transformant un simple séchage personnel en tornade magique qui vida la rivière, propulsa les licornes au loin, et mis à terre le groupe qu’elle avait rejoint. Alors qu’ils se relevaient, ils remarquère que la prêtresse avait grandi. Elle mesurait maintenant deux mètres. Un de leurs amis avait disparu, un bras commençait à pousser dans le dos du troisième membre. Et elle-même commençait à sentir des ailes pousser dans son dos. Elle sut immédiatement que les énergies magiques lui avait échappé et que son sort les avait fait muter. Ceci mit fin à leur aventure.

Esfir Rentra donc à Glargh. Mais ses amis les gobelins avaient été chassés. Et nul ne savait où ils étaient partis. Sa décision fut vite prise. Elle allait partir de la ville, et trouver du travail, quelque part sur la terre de Fangh.

Esfir Mistwind a maintenant vingt-cinq ans, ou du moins, elle en a l’apparence. Ses longs cheveux décolorés encadrent un visage assez gracieux, et ses yeux verts émeraude pétillent d’intelligence. De toute façon, ce n’est pas vraiment ça qui marque l’esprit chez cette magicienne. Mais plutôt les grandes ailes squameuses qui dépassent de son dos. Les badauds la regardent, mais restent éloignés. Et au milieu de la foule, on la repère directement grâce au calme qu’elle dégage. Et à son mètre quatre-vingt.

Tout commentaire constructif est le bienvenu.

─────────────────────
Kulgan Arsonist, Ingénieur spé explosifs, niveau 2, décédé.
Esfir Mistwind, magicienne spé Air, niveau 4
Kasumi Shinzawaï, Samouraï, niveau 1.
Snot
Snot
Aventurier

Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 06/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum