Naheulbeuk Online
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal

Présentation de Paodera

Aller en bas

Présentation de Paodera Empty Présentation de Paodera

Message par Paodera Dim 27 Avr 2014, 16:42

Je suis Paodera ! Ranger alliant soif d'aventure et musique.

Quoi ? Oui, oui, j'ai bien dit musique !

Autrefois j'ai voulu être ménestrel or mon manque d'innocence a touché maintes personnes. Disons que les arbres, les oiseaux, les écureuils, la nature, les petits bosquets, j'en ai rien a cirer !

Bien sûr mes désirs d'aventure auraient étés de trouver l'inspiration dans les batailles, mais je suis bien habile avec l'arc et la dague, ou même une épée qui sait !

Au départ de ma bourgade (qui est un bien grand mot lorsqu'on vit dans un taudis) ma soeur de huit ans m'a offert un livre de dessins qu'elle a fait elle meme et ma mère me rendit un cadeau payé a l'huile de coude, afin qu'elle soit toujours avec moi.
Mon père lui... pfff... Le jour ou il quittera les champs... je lui ai piqué son équipement qui ne lui servait plus a rien, de quoi me nourrir, et je suis parti ! Ce fut horrible pour ma mère mais elle s'en remettra ! C'est ma maman tout de même !

Si la musique n'est plus ma préoccupation j'ai trouvé un poste d'escorte avec un ami marchand du nom de Bysheim. Je ne suis pas payé, mais je suis nourri, et je suis pas tout seul. Avec lui, nous parcourons la Terre de Fangh pour obtenir les plus grands artefacts et les revendre aux aventuriers les moins informés des prix.

----[Ici commence le récit de nos aventures réelles !]----

Première Quête - Le tunnelier

Notre première aventure était vraiment inattendue !
Alors que nous fîmes une halte dans une auberge en compagnie de beuverie d'un pirate et de deux hommes vêtus de toges (sans doute mages) une dizaine de gobelins jaillissent sous un fracas assourdissant de l'estrade ou jouaient trois ménestrels, qui furent explosés contre les parois de l'édifice.
De toutes façons ils jouaient mal.
Ni une ni deux, je brandis mon arc et mes compagnons prirent également les armes tandis que les deux hommes mystérieux incantèrent (c’étaient bien des mages) des mots incompréhensibles. Tout ce que je sais, c'est qu'un des assaillants a peau verte eu a peine le temps de dire "WAZAAA" que sa tête explosa.
Bysheim et le pirate engagèrent a eux seuls trois gobelins alors que je décocha une flèche critique transperçant les entrailles d'un archer ennemi.
Alors que la bataille se déroule de façon expéditive (sans compter les cadavres de poivrots imprudents qui s'entassaient) Bysheim eu l'idée de nettoyer sa lame sur la robe d'une serveuse en train de se mettre a couvert. Il se prit une claque.
Les Gardes débarquèrent et ne croyant pas a l'histoire des gobelins sortis de nul-part ils nous envoyèrent dans la crevasse, menant à une mine obscure.
Nous progressons sans problème a l'aide de torches jusqu'à arriver à une poutre au dessus d'un vide. Nous la passâmes tous sans encombre, qui est un faible mot pour un des mages qui fit des saltos (Ne me blâmez pas, c'est vrai, et on a rien compris sur le moment)
Arrivés en face d'une pièce cachée par un rideau, Bysheim, sans réfléchir mouline dedans et laisse apparaître un elfe noir et un gobelin mieux équipés que les autres.
Le combat s'enchaîne alors que l'elfe tente de fuir. L'un des mages, brillamment lui explose le genoux avec son coup du truc lumineux.
Bysheim se blesse et sanguinole suite a un coup très efficace du Gobelin balèze.
Je viens a son secours grâce a mes compétences de premier soin et les autres finirent les deux clampins.
Passant le magnifique marchandage de Bysheim a peu près rétabli pour récupérer une épée moisie, nous réussîmes a convaincre (grâce au trophée de Bysheim qui décapita au préalable le chef Gobelin avant de quitter la mine) les gardes de nous laisser libre.

Deuxième Quête - L’Arène de Glargh

Bysheim, toujours fidèle a ses compétences (ma foi moisies) de marchandage auprès d'un cortège d'hommes moustachus (dont je n'ai jamais compris un traître mot) nous envoya a la garde de Glargh.
Sur la place publique, les habitants ont décidé de notre sort : l'arène.
Dans la fosse, deux gobelins qui semblaient avoir l’expérience du combat et un minimum de masse cérébrale prirent placent en face de nous, et une fois le combat débuté, nous foncèrent dessus.
Bysheim et moi nous regardâmes mutuellement et comprîmes que nous pourrions peut être monter d'un niveau cette fois ! C’était l'occasion d’éblouir.
En effet, après un combat de corps a corps acharné, Bysheim ébloui le public grâce a un magnifique aperçu de son postérieur car celui-ci avait tourné le dos à un des gobelins dont la dague adore viser a la hauteur de la tête de son propriétaire (c'est a dire qu'un gobelin fait la taille d'un mi-homme)
Les huées se font entendre lorsque celui-ci s'étale par terre après une tentative échouée de charge contre le gobelin (celui qui lui faisait face).
Me concernant, j'ai pas non plus assuré : Chaque coup de dague manqua sa cible car je jugeais mal la longueur de celle-ci. Je dois admettre que mouliner dans le vent comme un Gnôme unijambiste cherchant son équilibre ne devait pas me rendre très crédible.
Alors que je porta un coup a l'un des gobelins, je manqua étonnamment ma cible et coupe Bysheim qui était a terre comme depuis deux bonnes minutes avec son trou au postérieur. Ce dernier, fou de ce coup reçu attrape ma jambe et la soulève. Je perd ma concentration et c'est alors que le gobelin profiteur attaque un coup critique dans mon pectoral gauche, ou là ou ça fait boum boum quand on écoute. Heureusement, j'avais des points de destin de côté même si je manqua de perdre mon pantalon.
L'autre gobelin s'évanoui suite a ses blessures, et l'autre, visiblement se sentait également comme un gnome unijambiste cherchant son équilibre (Je ne me sens pas très bien a l'idée d'avoir la même capacité de combat qu'un gobelin, je l'admet) cela dit, j’achève de dernier d'un coup critique : VENGEANCE !
L'autre gobelin parvint alors à se lever alors que nous le pensions mort ! Il tente un coup à Bysheim sur la même parcelle visible depuis quelques temps, mais il se loupe et se tue. En fait, je crois qu'on a plutôt géré.
Après avoir attendu quelques minutes sous les huées, les flaques de bière, les tomates moisies et les pop-corns, aucun de nous de monta de niveau : les suicides assistés n'accordent pas d'xp ! Misère !

Déjà ce fut une journée sentant la fiente de Nazgul qui nous avait tendu les bras, mais en plus de ça, un forgeron nain aussi musclé que Goltor l'Intrépide parvint a nous vendre de façon, je cite Bysheim, "tout a fait honnête" une hache pour deux fois son prix, mais moi j'acheta une épée sertie de vrais bijoux ! Enfin je crois.
Apres le papy de forgeron était vraiment bizarre. Il nous traita de "touristes" puis de "tarlouzes". Bysheim, toujours avec sa raie apparente, décide de requérir son honneur en frappant le papy, qui pare sans problème avec sa canne. Bysheim fit machine arrière et c'est alors qu'un dialogue très éloquent s'en suivit :
*le papy* : "eeeeh le génie il a un trou au postérieur ! Il a rencontré un gobelin Sceau d'termite ou j'sais pas quoi ?"
*Paodera* : "taaatatatata ! Allé, on s'en va nous !"

Quelle journée de merde.

Réputation:

----[Fiche de perso]----

Présentation de Paodera Fichep14


Dernière édition par Paodera le Ven 02 Mai 2014, 01:09, édité 8 fois
Paodera
Paodera
Aventurier

Localisation : Sur les routes
Date d'inscription : 27/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum