Naheulbeuk Online
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-38%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
27.99 € 44.99 €
Voir le deal

Background de Fiqwen

Aller en bas

Background de Fiqwen Empty Background de Fiqwen

Message par Carey Mar 23 Mar 2010, 12:55

Fiqwen a hérité de son nom quand le fonctionnaire à laissé tomber sa boite de caractères. Son père était venu l'inscrire, encore un peu la tête dans le cul après sa cuite de la veille.... ou de l'avant veille? La mémoire lui faisait un peu défaut, mais il lui semblait vaguement se souvenir d'avoir trouvé un berceau devant son banc habituel, tressé de joncs et couverture de feuilles. Le père souleva la couverture et retint un cri de stupeur. Un bébé de quelques mois y dormait paisiblement. L'homme dut effectuer un énorme effort de remémoration pour tenter de se rappeler des bribes... des beuveries.... des soirées un peu "en marge".... une nuit torride... Enfin en même temps y'en a eu tellement... Alors se rappeller quelle était la blondasse, probablement elfique, qui lui avait pondu un chiard dans le dos, dur. Les rares fois ou il était sérieux, il était à peu près sûr d'être père de plusieurs enfants à travers le pays, juste c'était la première fois qu'il voyait arriver devant lui une conséquence directe de ses nuits dépravées. L'homme se releva, bomba le torse, campées sur ses jambes écartées, et déclara solennellement devant ses compagnons de beuverie:
"Ce ne sera plus! Ce signe du destin m'a montré la véritable voie! Dorénavant je m'astreindrais à une vie de sage! Ô, je tiendrais parole! Et donnerait à ce petit bout de moi, le meilleur de ce monde! Les Dieux m'en soient témoins, c'en est fini de ma vie d'alcoolique!"

Bon, son voeu à duré deux mois.

Le jeune Fiqwen fut élevé après ça par ses grands parents à Waldorg, et vit de moins en moins souvent son père, au fur et a mesure qu'il retombait dans la boisson. Père qui disparut un soir, sans doute de beuverie, probablement dans les eaux du fleuve, et à coup sûr, sans que personne s'en aperçoive ou s'en inquiète. En fait, techniquement, on sait pas s'il est décédé ou autre, juste qu'on le trouve plus à son banc habituel.

Enfin, tout ça, c'est ce qu'on a raconté au môme quand il a demandé, mais allez pas croire qu'il aie eu une vie triste, loin de là. En fait, il s'est plutôt bien débrouillé. Jusqu'à ce que ses grands parents décident eux aussi de passer l'arme à gauche. Un oncle véreux et inconnu débarqua alors d'on ne sait ou pour réclamer la propriété, ce à quoi personne ne trouva rien à redire. Il ne donna à Fiqwen qu'un endroit ou dormir, lui signifiant clairement qu'il avait d'autres choses à faire que de s'occuper du fils illégitime de son queutard alcoolique de frère. Fiqwen n'en fit pas grand cas, et continua à faire comme si rien n'avait changé. Sauf qu'il s'introduisait la nuit dans la cuisine, plutôt que de partager la table. Sauf qu'il ouvrait doucement les tiroirs quand il avait besoin d'un peu de monnaie. Sauf qu'il courrait super vite pour éviter de se faire attraper.

Au milieu de son adolescence, il décida que ça pouvait pas bien continuer. Du coup, il annonça son départ à l'oncle, qui accusa réception de l'information d'un simple "grmbll". Fiqwen partit alors, vers le soleil couchant.... tourna deux rues plus loin, et revint sur ses pas, avant de s'installer dans une des cachettes autour de la propriété de son oncle, juste séparée par le fleuve.

Ses larçins s'étendirent. En effet, il ne fallait pas toujours piquer dans la même cuisine, et mieux valait avoir un semblant de respectabilité. Il se fit engager comme aide dans une auberge de voyageurs de Waldorg, dans la rue des Rillettes. Sans doute l'un des aides les mieux vêtus. Et qui du coup attirait les faveurs des aventuriers les plus crédules ou insouciants.
Rapidement,il développa un technique particulière pour éviter de se faire pincer par les aventuriers allégés de quelques pièces d'or, et qui à cause de leur temps limité dans l'auberge, souhaitaient une résolution rapide du problème (souvent associée à quelques bourre pifs et une fouille complète de la paillasse). Bref, il prit l'habitude de cacher ses larçins à des endroits pas forcément reliés à lui. Dans la paillasse du voisin, dans la cave du patron, dans un endroit trop évident ou personne irait chercher... Seul souci, il arriva plusieurs fois que "ses" butins soient récupérés par d'autres... et il lui arrivait fréquemment d'oublier ou il avait planquer un butin, faute de le récupérer dans les temps, se sachant surveillé...

Jeune homme, il quitta l'auberge pour accompagner un convoi de marchands à travers la Terre de Fangh. Il vit un peu de paysage, et arriva à Valtordu au milieu de l'été. Là, il apprit que le marchand ne le reprendrai pas. Trop d'objets divers avaient disparu, et bien qu'on en trouve aucun dans les affaires de Fiqwen, sur une équipe de quatre personnes dont trois dignes de confiance... bref.

Seul échappatoire pour tenter de trouver un moyen de revenir à Waldorg, si possible en ramassant les quelques butins disséminés sur la route: la taverne, point de départ des aventuriers...





Fiqwen à une petite vingtaine d'année, difficile à dire, porte les cheveux longs et blonds, l'air angélique, mais les yeux marrons caractéristiques des humains de l'Est. Habillé sombre, avec des vêtements de qualité, impeccables, à peine salis par la poussière du chemin. Il parle doucement, et sa voix inspire confiance... ou méfiance. Pas de bijoux, rien d'apparent, même sa bourse à l'air plate. Ses yeux se déplacent en permanence, et on sent en le regardant qu'il serait capable de décamper à toutes jambes si le besoin s'en faisait sentir. Quand à ses mains, aux longs doigts agiles, elles bougent sans arrêt.

Fiqwen a dévellopé la technique de l'écureuil pour ses butins: ce qui signifie, le cacher quelque part. Seulement, parfois - souvent - il oublie ou il a planque le truc. Et souvent, il a pas l'occasion de revenir à l'endroit. Du coup, il est souvent comme un con. Comme là, avec juste ses vêtements de route, paumé dans un trou paumé.
Carey
Carey
Légende

Localisation : Un trou paumé sous Lyon
Date d'inscription : 22/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum