Naheulbeuk Online
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

Jilano, la fine lame

Aller en bas

Jilano, la fine lame Empty Jilano, la fine lame

Message par Invité Mar 05 Mai 2015, 14:45

Fiche perso:

Fiche équipement:

Entraînements (en gras) et APE:

Coups spéciaux:

Energie de Mô:

Effet spécial des sabres:

Lafoune:

Relations:

Important:


Dernière édition par Jrxfeat le Mer 21 Nov 2018, 17:24, édité 255 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Jilano, la fine lame Empty Re: Jilano, la fine lame

Message par Invité Sam 16 Mai 2015, 14:10

J'ai commencé par me diriger au Sud-Ouest, direction Valtordu. Quand je suis arrivé, il n'y avait cependant rien d'intéressant à faire. J'ai donc continué ma route jusqu'à un petit village : Loubet. A peine arrivé, un homme est venu à ma rencontre. Il m'a dit que le village était attaqué par un groupe de gobelins depuis plusieurs semaines. Cela m'a assez surpris que des gardes entraînés ne puisse pas repousser quelques gobelins. L'homme m'a proposé d'aller à la mairie pour parler au chef des gardes. Ce dernier était censé me dire où trouver les gobelins. Je devrais les tuer en échange d'une récompense. Ca va enfin être intéressant !

Une fois à la mairie, j'ai vu que plusieurs autres personnes étaient venues pour la même chose. Parmi eux, il y avait un guerrier, un nécromancien et une voleuse ... avec qui j'allais bien m'amuser par la suite. Le groupe avait l'air assez polyvalent. Le chef des gardes m'a confié une carte en nous indiquant la route à suivre. Puis il nous a demandé si ça irait pour la quête. J'avais envie de voir à quel genre de coéquipiers j'avais à faire ... alors j'ai dit que ça irait vu qu'on a un nécromancien dans le groupe. Le chef des gardes a commencé à paniquer et les autres aussi à l'exception de la voleuse. Elle a chuchoté quelques chose au chef. Visiblement, cela a suffi pour le calmer. Point positif : aucun d'entre eux n'est stupide.

Nous avons pris la route. Après 10 minutes de marche, nous sommes arrivés devant un groupe de gobelins dévalisant une charrette de voyage. Ses occupants étaient morts. J'ai proposé un plan d'attaque qui avait l'air de convenir à tout le monde. Le guerrier a été le premier à partir prendre position. Mais, bien entendu, il a trébuché et a alerté tout le monde par la même occasion. Le combat a donc commencé dans l'anarchie la plus totale. L'arbalétrier étant le plus dangereux, je me suis d'abord débarrassé de lui en lançant un poignard. Ca ne l'a pas tué mais il avait du mal à tenir son arme après ça. Puis je suis allé au corps à corps avec ma rapière contre ce gobelin et un autre qui tenait une dague. Le combat a été vite fini.

A la fin du combat, j'ai remarqué que notre voleuse avait cassé la corde de son arc et détruit son plastron de cuir. Il ne lui restait qu'une chemise à moitié déchirée ... sans soutien-gorge. J'ai ramassé l'un de ses poignards et je lui ai proposé un échange : finir la quête torse nu en échange de son arme. Après un ajout de 5 pièces d'or, elle accepta. Le guerrier du groupe bavait comme un chien et la voleuse n'avait pas l'air d'apprécier beaucoup. C'était drôle.

Quelques kilomètres plus loin, nous avons trouvé le camp gobelin. J'ai mis au point la stratégie avec la voleuse. On dirait qu'elle n'est pas très rancunière. J'ai voulu me diriger discrètement vers la position convenue mais la chance n'était plus avec moi. J'ai marché sur une branche. Cela a alerté l'un des gardes. Heureusement, j'ai eu le temps de me cacher avec mes compagnons avant qu'il n'arrive. J'ai voulu le prendre en tenaille avec le guerrier. Le destin s'acharnait visiblement sur nous car le gobelin a réussi à s'enfuir. Je n'en revenais pas de ne pas l'avoir touché malgré mon entraînement. Il a prévenu les siens et ça a commencé.

Comme ils allaient tous venir vers nous, je me suis dirigé vers le Sud, l'autre entrée du camp. Là-bas, j'ai entamé un duel contre deux gobelins armés d'une dague. Pendant une bonne trentaine de secondes, je n'ai pas réussi à porter un seul coup. Ce n'est qu'avec le soutien du nécromancien que j'ai pu m'en sortir. Il avait déstabilisé les gobelins avec ses sorts et leurs temps de réaction étaient plus lents. Je suis ensuite rentré dans le camp. La voleuse était déjà là et fouillait trois cadavres de gobelins ... Belle performance pour une femme à moitié nue. J'avais remarqué trois gobelins occupés autour d'une table. Je me suis approché d'eux furtivement. Ils ne m'avaient pas vus malgré le terrain découvert. J'ai voulu frapper l'un d'entre eux dans le dos ... mais il a bougé à ce moment-là. Les trois ont alors commencé à m'attaquer. Je devais vraiment être maudit pour ne jamais réussir une attaque correcte. Pour une raison inconnue, le shaman gobelin s'est transformé en sandwich ! Les autres sont venus m'aider. Et LA, mon talent est revenu ! Deux coups d'estocs successifs et j'ai tué les deux adversaires restants en un poignée de secondes. Je savais bien que je n'avais pas perdu mes capacités de combat !

La voleuse était en piteux état. Elle avait essuyé beaucoup de coups de dagues et elle était recouverte de boue. Le nécromancien était épuisé ... trop de sorts à la suite. J'étais le seul, avec le guerrier, à être encore assez frais. C'est le moment qu'à choisi la voleuse pour essayer de tuer le nécromancien !  Je comprends maintenant comment elle a persuadé le chef des gardes de le laisser partir. Heureusement que j'ai des réflexes ! Un geste vif et la pointe de ma rapière s'est retrouvée sur sa gorge. Après une petite discussion, elle a accepté d'en rester là. En même temps, ce n'est pas comme si elle avait le choix ...

Ensuite, nous sommes rentrés à Loubet et nous avons pris la récompense. J'ai donné sa part au nécromancien, resté à l'entrée du village. J'espère que ma petite farce ne lui causera pas de torts à l'avenir. Je suis ensuite allé chez le forgeron pour acheter de nouvelles lames. J'ai découvert dans la soirée que j'étais devenu très sensible à l'alcool. A ce qu'il paraît, j'ai mis le bazar dans la taverne du village après avoir trop picolé. On m'a jeté dans la rivière et j'avais coulé. Chose étrange : je me suis réveillé sous l'eau et j'arrivais à respirer ... J'ai de la chance. Je mettrais ce nouveau talent à profit dans l'avenir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Jilano, la fine lame Empty Re: Jilano, la fine lame

Message par Invité Dim 31 Mai 2015, 22:10

Je suis ensuite remonté vers le Nord pour arriver à Valtordu. Je suis arrivé pour la fête du boudin. L'ambiance promettait d'être festive et il y aura des réductions sur la nourriture pendant le festival, paraît-il. Deux jours plus tard, j'étais en train de déguster un bon boudin à la taverne de la grand-place quand un homme est arrivé. Il criait à l'aide et demandait qu'on aille tuer des orques. Ca avait l'air d'intéresser un nain et un humain, arrivés ensemble à la taverne un peu plus tôt. J'ai fini tranquillement mon repas. De toute façon, le nain avait vu mes armes et il m'a demandé si je voulais les accompagner. J'ai accepté.

Nous avons pris la route pour le camp des orques. Nous sommes arrivés à un embranchement. J'ai distingué deux types d'empreintes. Les empreintes d'orque allaient vers le Nord, les autres, plus petites, allaient vers le Sud. Au bout du chemin, j'ai remarqué un orque en train de dormir. J'ai voulu le tuer avant qu'il ne se réveille pour que le combat soit plus simple. Visiblement, la malchance me poursuit depuis que je suis parti sur les routes. Une branche a craqué sous mon pied et l'orque s'est réveillé. Heureusement que le nain et le guerrier sont venus m'aider. Nous l'avons tué avant qu'il n'ait réussi à alerter les autres. J'ai voulu me rattraper avec un deuxième orque. Cette fois, je me suis approché de lui sans qu'il me remarque. Mais mon attaque dans le dos a lamentablement échoué car il s'est baissé pour essuyer sa botte. Il m'a vu et mes coéquipiers ont dû encore venir à mon secours.

Le combat a alors commencé. Le nain et le guerrier sont partis combattre contre le gros des troupes. J'ai préféré contourner pour m'occuper de l'archer de l'autre côté du camp. Arrivé jusqu'à lui, j'ai tenté de l'empaler avec ma rapière ... et je suis tombé en me prenant le pied sur un petit caillou. Par la suite, malgré mon entraînement, j'ai échappé de peu à la mort et aucun de mes attaques n'a atteint sa cible. Je n'ai réussi à m'en sortir qu'en courant vers mes compagnons. Nous étions alors à 3 contre 1. Mes compagnons avaient déjà réglé leur compte aux autres orques. Une fois le combat terminé, j'ai réalisé qu'il me faudrait trouver une assurance vie. L'occasion s'est présentée quand j'ai vu des fioles de potion de soin dans une sacoche, dans l'une des tentes du camp. Je me sens un peu coupable mais j'ai préféré les garder pour moi, au cas où la malchance me serait un jour fatale. Pour éviter de me faire tuer par le nain, je lui ai donné une troisième potion en échange d'un livre. Il a bien voulu croire en ma bonne foi.

Le nain a ensuite trouvé un tonneau de bière. Nous l'avons mis sur une charette et sommes partis vers Valtordu. Au passage, nous avions récupéré les colliers en os des orques, preuves de notre succès. Nous avons ensuite voulu explorer le chemin du Sud, le nain traînant sa charette et son tonneau de bière. Nous sommes tombés dans une toile d'araignée et je n'arrivais pas à dégager ma rapière de la toile. Les autres ont encore été là pour moi et m'ont protégé. Pendant ce temps, j'ai dégagé ma rapière et j'ai balancé mes poignards sur l'araignée. Nous avons réussi à la tuer en peu de temps à partir de là. J'ai pris conscience que je devais absolument m'entraîner pour faire face aux dangers qui se présenteraient.

Une fois revenu à Valtordu, nous avons vendu le tonneau de bière à la taverne et la charrette à un fermier. Nous avons récupéré la récompense en échange des colliers d'os. Le soir venu, je me reposais dans la taverne. Tout à coup, les picotements que je ressentais dans le dos depuis une heure sont devenus très intenses. En trouvant un miroir, j'ai remarqué que quelque chose poussait dans mon dos. Je suis parti en courant pour voir un mage de Valtordu que j'avais déjà rencontré. Il m'a enlevé cette chose monstrueuse en échange de 100 PO.

J'ai décidé de rester un mois à Valtordu. Je vais profiter de ce temps pour améliorer mes réflexes et mes capacités d'agilité et de combat. Certes, je m'entraînerais seul mais mieux vaut de l'exercice en solo que de rester avec mes capacités actuelles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Jilano, la fine lame Empty Re: Jilano, la fine lame

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum