Naheulbeuk Online
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

Vivre ou mourir ? tagueule c'est magique ...

Aller en bas

Vivre ou mourir ? tagueule c'est magique ... Empty Vivre ou mourir ? tagueule c'est magique ...

Message par akkase Mar 30 Mar 2010, 16:15

Arahad était né dans un petit village, proche de valtordu, malgré ses origines de demi elfe, sa famille et lui avaient été bien accepté et il eu une enfance heureuse, à l'abri du besoin. Son père était chasseur et sa mère s'occupait du logis.
Arahad depuis sa plus tendre enfance suivait son père a son insu quitte a en avoir les fesses cuisantes par la suite …

Son village natal était peux fréquenté, la milice y était réduite: rare était ceux qui passait par là … Pourtant, Un jour comme les autres, une petite troupe de mercenaire Traversa le village, il ne s'était arrêter que pour demander des renseignement et se ravitailler.
Ce jour là, Arahad avait encore eût droit a une punition pour une quelconque raison ( forcément injuste …), il était donc devant la taverne a nettoyer et récurer des bottes de cuir en maugréant pour lui même :

- 'tin j'te jure … comment j'aurais pu savoir que sa cramerais …

Un Homme Habillé d'un cuir foncé, De bonne stature, le crane rasé et le visage balafré, s'approcha du jeune demi-elfe, le sourire au lèvre.

AHAHAH, Alors Avorton, on a fait des bêtises ? Vue la taille de tes oreilles, tu dois souvent te les faire tirer !

Arahad leva les yeux sur l'homme qui raillait sans connaître, il contre attaqua :

-Qu'elle raillerie mes sir ! Vous devez être connu pour votre esprit ? A moins que Votre Odeur ne fasse s'évanouir la plupart de votre entourage ? Il est vrai que s'habiller comme un sac a patate aide a faire rire .
- AHAHAHAH Tu as de l'humour p'tiot et de la répartie qui plus est ! Dit moi quel âge as tu ?
-Je viens d'avoir quinze ans, En quoi cela vous intéressent ?
- Et bien, si tu peux retenir ta langue effilé quelque seconde je m'expliquerais volontiers … L'homme fit une pause et reprit, le visage sérieux, Je me Nomme Border Nam'Sillian, tu semble robuste et si tu le désire, je pourrais te prendre sous mon aile et faire de toi un fier aventurier, Gloire et richesse serait a ta porté !
-Cela ne m'intéresse pas, j'ai ma vie et ma famille ici . Dit Arahad en se désintéressant du Chauve
- Pardon ? Les sourcilles broussailleux du bourrin se froncis, prends ton temps voyons ! Tu ne te rend pas compte de la chance que je t'offre ! Il attrapa fermement Arahad par le bras. Réfléchis Bon sang !
Arahad d'un geste semi instinctif voyant que l'homme qui lui faisait face devenait violent, il prit la botte qu'il nettoyait et l'enfonça dans les valseuses du Bourrin avant de prendre la fuite. Dans la taverne, il calma sa respiration et reprit ses activités habituelles, oubliant cet incident.

Le soir même Arahad rentra chez lui les mains dans les poches, avec l'air de celui qui sait qu'il va se faire engueuler parce qu'il rentre tard …

- M'an ? P'a ? Si j'ai du retard c'est parce que j'ai foutu le feu a une étable mais c'était pas ma Fau … Y'a quelqu'un ? Arahad écouta le silence, pour déceler la présence de ses parents.
Il n'entendit qu'un léger grincement dans sa cuisine, il avança prudemment jusqu'à voir, quelqu'un d'installer sur le rocking-chair chair de son père, la pièce était noir et on pouvait voir une légère incandescence rouge: Arahad froncis les yeux, son sang d'elfe lui permettait de distinguer les formes dans le noir, Putain le Chauve ! Où sont mes parents ?!

- Ah bien bien maintenant tu m'écoutes … son ton était glacial, meurtrier .
- OU SONT MES PARENTS ?! Il avait crier a son insu et empoigné le manche de son couteau
- Morts, maintenant que tu n'as plus d'attache, tu vas pouvoir venir avec moi, son ton avait changé et était maintenant jovial, monstrueusement jovial.
Arahad, les larmes au yeux, sortit son couteau et chargea en criant sa tristesse, dérisoire, le guerrier, aguerri au combat lui saisit le poignet et le tourna, jusqu'à entendre un sinistre craquement suivit par des sanglots de douleur.

- Bon, je me suis trompé sur toi tu aurais pu faire un bon assassin du chaos, il sortit un sabre effilé, le levant au dessus de sa tête, s'immobilisant, pendant une, deux , trois minute.
Arahad se releva en tenant son poignet meurtri, son visage déformé par une grimace de douleur. Il observa le monstre, immobile, mort, une flèche noir fiché dans la Nuque, la flèche devait être irréel, La pièce n'avait qu'une ouverture sans fenêtre, et pourtant la flèche était là.

Horrifié, il sortit de chez lui en trombe et courut, a travers champ pour oublier se défouler. Arrivé dans un champ il s'écroula a terre, Fermat les yeux, se calma , quand il entendit une voix :

-Veux tu vivre ?

Arahad était bloquer au sol par une force invisible, il était pourtant serein:

-Oui

il sentit une flèche se ficher a coter de sa tête

-Tu es mort. Laisse ta tristesse Ici, Honore le nom de tes parents. Suis Moi et Vit.

Arahad suivit donc l'homme, durant trois ans, il apprit a vivre et a donner la mort, a vivre avec la nature, et se déplacer dans l'ombre. Le nom de celui qui l'avait sauvé était Erphen, Il suivait une vois spécial des assassins, une voie qui combattait le Chaos, qui suivait le code de la liberté. Le Jour de leur séparation, Arahad lui demanda comment la flèche noir c'était planté dans la nuque De Border alors que c'était impossible.

Erphen sourit laissant dévoilé ses dents et Dit :

- Secret Marchombre.

─────────────────────

akkase
akkase
Légende

Localisation : un peux partout ...
Date d'inscription : 18/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum